jeudi 30 septembre 2010

Croque, pas croque ?

Quand je dis que mes souvenirs de vacances sont toujours liées à la cuisine, c'est pas des blagues. La preuve c'est que j'ai aussi ramené de Calvisson cette recette de ma cousine : de la  volaille en croque-poivron. La première fois que j'ai vu ce plat arriver sur la table, j'ai été plutôt dubitative. Mais la première bouchée avalée, j'étais conquise. Et je retrouve la même joie à chaque fois. 



Ingrédients  pour 2 personnes :
- 2 escalopes de poulet, ou de dinde.
- 2 poivrons rouges.
- des tranches de fromage à croque-monsieur.
- sel, poivre

* Couper les poivrons en deux, enlever les membranes blanches ainsi que les graines, et les peler. Avec un économe ça va tout seul, et c'est moins long que les mettre au four, attendre que ça refroidisse...
* Poser une moitié de poivron dans le plat allant au four préalablement graissé. Y poser l'escalope de poulet assaisonnée, puis une tranche de fromage, et refermer avec l'autre moitié de poivron.
* Enfourner à 180° pour une demie heure ; à couvert si on préfère le poivron fondant.

On trouve difficilement du fromage à croque-monsieur allégé, mais du gruyère à 8% c'est faisable. Du coup, c'est bon pour Dukan. Il suffit d'en couper quelques tranches fines. 


mercredi 29 septembre 2010

Aubergine farcie

Dans le nouveau numéro de "Cuisine Actuelle" (octobre 2010) il y a une recette calabraise de pâtes aux aubergines farcies qui m'a fait saliver. C'est surtout l'idée de l'aubergine farcie qui m'a interpellée. Mais j'ai du l'adapter car je n'avais pas en stock tous les ingrédients idoines. A savoir : les anchois et le persil frais. Qu'à cela ne tienne, j'ai mis des anchois à l'huile et du thym. Ca donne donc ça au final :


Ingrédients :
- 1 aubergine moyenne
- 6 anchois à l'huile
- 2 gousses d'ail
- du thym
 - du piment d'Espelette
- de la ficelle


* Ne pas peler l'aubergine, et y faire trois entailles assez profondes dans le sens de la longueur.
* Dégermer l'ail et l'écraser avec le dos du couteau pour en faire de la purée.
* Mettre les anchois sur du papier absorbant pour enlever l'excédent de graisse.
* Dans chaque entaille tartiner la purée d'ail, parsemer du piment d'Espelette, du thym, et déposer 2 anchois.
* Resserrer l'aubergine en la ficelant.
* Mettre au four 45 minutes à 180° (thermostat 6).


Etant donné ici la présence des anchois à l'huile, la recette est déconseillée dans la phase 2 du régime Dukan. Par contre si on utilise les anchois frais (farcis à la persillade) comme dans la recette initiale, il n'y a pas de problème.


mardi 28 septembre 2010

Tarte à la brandade

J'ai ramené de mes vacances nimoises un souvenir gustatif qui m'avait bien frappée : la tarte à la brandade de ma cousine. Un petit coup de fil pour avoir la recette exacte parce que, sotte que je suis, je suis partie sans l'avoir notée, et la voilà. Normal que j'en ai mangé là-bas puisque Nîmes c'est quand-même la région de la brandade. Pour la recette de la brandade ça sera pour une autre fois, là on se contentera d'un bocal vendu dans le commerce. C'est simple à faire et hyper-rapide donc très pratique pour un soir de semaine où l'inspiration manque après le travail.




Ingrédients :
- 1 pot de 200 g de brandade
- 1 briquette de crème fraiche
- 1 oeuf
- 1 pâte feuilletée


* Mélanger dans un saladier la brandade avec la crème et l'oeuf. Assaisonner.
* Mettre l'appareil sur la pâte feuilletée.
* Enfourner pour 30 minutes à 220°.

Je n'ai plus qu'à fermer les yeux pour revivre la belle soirée passée à Calvisson auprès de mes cousins.

lundi 27 septembre 2010

Gratin de courgette et surimi

Si il y a un truc que je ne pense pas à cuisiner, c'est bien le surimi. Généralement on le snacke, ou alors il est dans les salades composées. Or dans la newsletter que je reçois du site Marmiton.org, j'ai trouvé cette recette de gratin aux courgettes et au surimi qui m'a tout de suite interpellée. La voilà donc.






Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 kg de courgettes
- 15 bâtonnets de surimi
- 1 oignon émincé
- 1 gousse d'ail hachée
Pour la béchamel :
- 30 g de beurre
- 30 g de farine
- 1/2 l de lait
- 100 g de gruyère râpé
- 2 cc de curry en poudre


* Dans une poêle, précuire les courgettes avec l'oignon et l'ail. Assaisonner.
* Préparer la béchamel, et hors du feu y ajouter le gruyère et le curry.
* Couper le surimi en rondelles.
* Assembler le tout dans un plat à gratin.
* Cuire 20 minutes à 180°.



dimanche 26 septembre 2010

Je veux du "rouge"


Romanaise de naissance, j'ai un gros faible pour la Pogne, mais mon coeur balance aussi du côté du St Genix (prononcer saint j'ni). En effet, pas une boulangerie de Romans qui n'ait pas en vitrine ces deux brioches. La première toute nue dirais-je, et la seconde parée de belles pralines roses. Ces dites pralines qui lors de la cuisson se répandent dans la brioche, donnent cette belle couleur rouge... et collent aux doigts. Mais c'est tellement bon qu'on se bat pour avoir la plus belle part, celle qui a le plus de "rouge". C'est tout simplement divin avec un thé ou un café. Tant et si bien qu'on ne peut pas se contenter d'une seule tranche. Le goût de "revenez-y" est trop fort.
Aussi, quand j'ai trouvé la véritable recette sur le blog de Mercotte du Gâteau Labully, j'ai eu envie de me lancer dans l'aventure. 

Ingrédients :
- 20 g de levure de boulanger
- 2 cs de lait
- 170 g de beurre clarifié
- 3 oeufs + 1 jaune
- 20 g de sucre en poudre
- 350 g de farine
- 1 pincée de sel
- 150 g de pralines roses
- une pincée de sucre casson

* Délayer la levure dans le lait. Attendre une dizaine de minutes.
* Dans le robot y ajouter le beurre, puis les oeufs un à un, le sucre, la farine et le sel. Pétrir jusqu'à ce que la pâte se détache des parois du bol.
* Filmer la pâte et la mettre au frigo toute la nuit.
* Le lendemain, étaler la pâte, la plier en quatre, deux fois, en y ajoutant les pralines concassées.
* Bouler la pâte et la poser au centre d'un moule à manqué avec du papier sulfurisé.
* Laisser lever encore 2 heures.
* Dorer au pinceau avec le jaune d'oeuf, puis décorer avec 3 ou 4 pralines entières et du sucre casson.
* Enfourner à 160° durant 1/2 heure.
* Laisser refroidir sur la volette.



samedi 25 septembre 2010

Soupe de calamars



Ca y est il fait froid le matin, du coup l'envie de soupe commence à se faire sentir. En voici une qui change de la soupe aux poissons puisqu'elle est aux calamars. Je l'ai trouvée sur le blog d'Edda "Un déjeuner au soleil". J'y vais des fois juste pour me régaler les yeux. Les photos sont juste à tomber par terre, magnifiques. Les miennes à côté, c'est de la daube. Non pas que la daube soit dégueu  hein. Mais bon, pour arriver à un résultat pareil, va falloir que je suive un stage de photo culinaire, et pour l'instant 1) je ne sais pas à qui m'adresser 2) je ne vois pas quand je pourrai le faire, les journées sont trop courtes. Je prévoirais ça pour ma prochaine vie.



Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 kg de petits calamars coupés en rondelles
- 2 gros oignons rouges (ou pas) émincés
- 400 g de tomates bien mûres et juteuses coupées en rondelles
- 8 feuilles de laurier (dont 4 pour la déco)
- 1 branche de romarin
- 1 verre de vin blanc sec (j'ai fait avec un reste de rosé Listel, ça marche aussi)
- 4 cs d'huile d'olive
- sel, poivre ou piment d'Espelette


* Dans une casserole, faire revenir les oignons dans l'huile d'olive avec le romarin et le laurier.
* Ajouter les calamars, le vin et laisser évaporer.
* Oter les herbes aromatiques.
* Ajouter les tomates plus un verre d'eau. Cuire 35 minutes environ.
* Assaisonner.
* A servir chaud, voire tiède.


Pour que ça tienne au ventre (car je l'ai servie à midi) je nous ai rajouté 2 cs de riz (complet cuit à part) dans l'assiette. Ce fut fameux.

vendredi 24 septembre 2010

Soufflé au fromage

Je m'en faisais tout un monde, et finalement c'est pas compliqué de faire un soufflé, au fromage en l'occurrence. Entre la recette de ma soeur, et les explications pour que ça ne rate jamais trouvées sur Cuisine.TV, c'est ok à chaque fois.


Soufflé au fromage
Ingrédients pour 6 ramequins :
- 80 g de beurre
- 60 g de farine
- 4 dl de lait
- 4 oeufs
- 50 g de gruyère râpé
- sel, poivre ou piment d'Espelette, muscade

* Beurrer une première fois les ramequins, et les mettre au frigo.
* Préchauffer le four à 200°.
* Faire une béchamel avec le beurre, la farine, et le lait.
* Hors du feu ajouter le gruyère puis les 4 jaunes d'oeuf. Assaisonner.
* Terminer avec les 4 blancs montés en neige très serrés.
* Remplir les ramequins  beurrés une deuxième fois au 3/4 (pas plus) de l'appareil.
* Enfourner à 170° durant 20 minutes.

Attention au "beurrage" des ramequins : Eric Léautey (un des chefs officiant sur Cuisine.TV) préconise en effet de les beurrer 2 fois. Pour cela il faut que le beurre soit mou, et pas fondu (pour une histoire de caséine...), et qu'il soit appliqué au pinceau. Ce qui est primordial c'est que le pinceau doit être d'abord appliqué sur le fond du ramequin, puis sur les côtés toujours à la verticale du bas vers le haut. Le beurre doit aussi être appliqué jusque sur le rebord du récipient. Il faut donc :
- beurrer une première fois
- mettre au frigo (1 heure à l'avance c'est bien, pour que le beurre fige)
- faire l'appareil
- beurrer une deuxième fois et remplir avant d'enfourner.
Ainsi, que le ramequin soit rond ou carré on est assuré que le soufflé monte bien.
Par contre, rien ne l'empêchera de retomber. C'est inexorable. La preuve, le temps de le prendre en photo il était déjà retombé de moitié... Mais qu'est-ce que c'est bon !





jeudi 23 septembre 2010

Du fenouil ?!

Le soir où j'ai rencontré un civet de lièvre à tomber de ma chaise, j'ai aussi fait connaissance avec  le fenouil en entrée. Sur le coup, comme je n'avais pas mes lunettes (hé oh, pas de ricanements stupides, merci), j'ai cru que j'avais de l'artichaut dans mon assiette, accompagnant une belle tomate-mozarella. J'attaque, et là surprise : mais qu'est-ce que c'est que ça ? Je donne ma langue au chat qui me répond "du fenouil". Bigre ! Mais comment qu'on fait pour qu'il ait cette saveur-là sans ressembler à un pastis végétal ? En fait, c'est tout simple :

- acheter des bulbes de fenouils tous jeunes, pas bien gros
- les couper en deux en ayant laissé le pédoncule pour que les feuilles restent attachées
- les mettre dans le panier vapeur de l'autocuiseur, pour 10 minutes, en cuisson vitamines
- les laisser refroidir
- juste avant de les servir, y mettre un peu de citron, d'huile d'olive et un trait de sauce soja.

Pour ma part, après la cuisson vapeur je les ai laissé mariner (le matin pour le soir) dans du vinaigre balsamique. Je les ai servi avec juste un trait d'huile d'olive, en accompagnement de tomates du jardin (le pied "sauvage" qui s'est incrusté dans mon carré de blettes).
La cuisson vapeur plus la marinade les ont rendu très fondants. Absolument délicieux.


On fait mieux comme présentation, je suis bien d'accord...

C'est moi qui l'ai fait...

Depuis longtemps déjà la fromagère me faisait de l'oeil. Pas la crémière hein, pas la dame qui vend du fromage.... ça va pas non ? Non non, la machine qui est censée en fabriquer. Genre la yaourtière qui fait 6 yaourts. Là, j'ai le choix entre 4 faisselles de 25 cl de lait, ou une grande d'un litre et demi. Et c'est génial cet engin. Voilà le résultat au bout de trois jours :


La première fournée a été faite avec du lait cru et on s'est régalé avec nos petites tomes ultra fraiches. 

Tome de vache à J+3

Pour la deuxième fournée faite avec du lait entier UHT j'ai eu moins de chance. Le "fromage" ne ressemblait à rien ; il passait entièrement par les trous de la faisselle, et avait un aspec glaireux (ouaip, pas glamour comme truc). Mais comme je n'ai pas voulu m'avouer vaincue j'ai recommencé avec du lait cru, et bingo, c'était à nouveau ok. OUF !  Voilà à quoi ça ressemble quand le cycle de 12 heures est terminé :


A droite avec le petit lait, à gauche sans 
Maintenant y'a plus qu'à les mettre au frigo durant les trois prochains jours en le salant tous les jours quand on enlève le petit lait. Pour la tome de chèvre, suite au prochain numéro...

mercredi 22 septembre 2010

Gâteau au yaourt amélioré


Ce gâteau ne vous rappelle rien ? Si vous êtes allés comme moi sur le blog d'audrey et sa p'te cuisine, si : le gâteau de Pierre Hermé. Mais ici point de tout ça. Je me suis juste inspirée de sa déco  pour faire un gâteau d'anniversaire à Mondoudou : un gâteau au yaourt meringué.


Ingrédients :
- 1 pot de yaourt nature sans sucre
- 3 pots de sucre en poudre
- 3 pots de farine
- 3/4 de pot d'huile (j'ai gardé l'idée de l'huile d'olive)
- 1/2 paquet de levure chimique
- 2 oeufs.
- 1 citron
- 2 blancs d'oeuf
- 100 g de sucre en poudre


* Mettre dans un saladier (ou au robot) le yaourt avec le sucre, la farine, la levure, l'huile, les oeufs, et le citron en jus et en zestes.
* Mettre dans un moule à manqué.
* Enfourner à 180° pendant 40-45 minutes (tester avec la pointe d'un couteau qui doit ressortir sèche).
* Laisser refroidir le gâteau sur une volette.
* Préparer la meringue en montant les blancs d'oeuf en neige avec le sucre.
* En s'aidant d'une poche à douille la répartir sur le dessus du gâteau.
* Passer la meringue au chalumeau, ou mettre le gâteau 5 minutes dans le four très chaud.


Ca l'fait, non ?





mardi 21 septembre 2010

Cake aux blettes



Mais pourquoi n'y avais-je pas pensé ? Il a fallu que je lise dans le cahier de liaison du petit qu'il avait mangé du cake aux blettes la veille pour que je me dise "bon sang mais c'est bien sûr !". Donc action. Une fois que sa maman m'a donné la recette je m'y suis mise sans tarder, en la modifiant "un chouilla" :

Ingrédients :
- 1,5 dl de vin blanc sec   (je n'en avais pas ) 10 cl de crème fraiche 
- 1,5 dl d'huile
- 4 oeufs
- 100 g de gruyère râpé
- 250 g de farine
- 1 paquet de levure chimique
- 1 cc de sel
- 1 botte de jeunes blettes
- du piment d'Espelette

* Détailler les cardes en petits morceaux que l'on fait revenir à la poêle juste le temps de les faire suer.
* Dans un saladier (ou au robot) mettre la farine, la levure, le sel, le piment d'Espelette,  puis la crème fraiche, l'huile, et les oeufs un par un.
* Ajouter le gruyère râpé, puis le vert des blettes(sans la grosse côte) coupé en lanières (à cru), et enfin les cardes.
* Mettre dans un plat à cake recouvert de papier sulfurisé.
* Enfourner à 190° durant 45 minutes.

On obtient un joli cake avec des rayures vertes ; très graphique.

Un régal


lundi 20 septembre 2010

1 nouvelle catégorie

Pour répondre à l'attente de celles et ceux  qui suivent le régime Dukan, j'ai créé une nouvelle catégorie du même nom. Ainsi plus besoin de se poser des questions. Sachant que les recettes que je propose sur ce blog ne sont pas forcément tirées du livre de ce docteur. C'est au regard des ingrédients que je les propose dans cette catégorie. Elles s'adressent aux personnes qui suivent le stade 2 du régime, mais aussi à celles qui veulent juste manger quelque chose de léger. J'espère que tout le monde y trouvera son compte.

Mon tiramisu à la cerise

Tiramisu aux cerises

Après avoir fait les beignets de ricotta, il m'en restait la moitié du pot. J'avais depuis le printemps des bocaux de cerises du jardin, et j'ai eu envie de faire un tiramisu. Après avoir cherché sur le net, je n'ai pas trouvé de recette qui me satisfasse. J'ai donc inventé quelque chose qui corresponde à ce que j'avais en stock.

Ingrédients pour 4 verres :
- 1 petit bocal de cerises au naturel (sans sucre)
- 125 g de ricotta
- 6 cs de sucre en poudre
- 2 oeufs
- 6 biscuits à la cuillère
- du chocolat noir
- du kirsch

* Blanchir les jaunes d'oeuf avec 3 cs de sucre.
* Ajouter la ricotta, et bien fouetter l'appareil.
* Ajouter les blancs d'oeufs montés en neige (bien serrés avec les 3 autres cs de sucre en poudre, incorporés en trois fois).
* Au fond de chaque verre, poser la moitié d'un biscuit imbibé d'1 cc de jus de cerise et 1/2 cc de kirsch.
* Déposer 2 cc de cerises dénoyautées.
* Ajouter 2 cs de l'appareil à la ricotta.
* Poser par dessus un biscuit coupé en trois, préalablement trempé de jus et de kirsch.
* Encore 2 cc de cerises et 2 cs d'appareil à la ricotta.
* Terminer avec des copeaux de chocolat noir.
* Mettre au frigo (le midi pour le soir).

On obtient un tiramisu léger, sucré juste comme il faut. 

samedi 18 septembre 2010

Gressins

Pour les apéritifs j'aime bien préparer les amuse-bouches. Quand on lit les ingrédients de ceux qu'on trouve dans le commerce, ça fait peur : plein de graisses, quand ce n'est pas de l'huile de palme, des E quelque chose, j'en passe et des meilleurs. Alors qu'un peu d'huile de coude... !
D'où l'idée de faire des gressins avec mes petites mimines. J'avais repéré une recette sur le blog d'Edda "Un déjeuner au soleil". Il fait partie de mes favoris parce qu'elle n'y parle pratiquement que de recettes italiennes, en donnant toutes les explications et origines de ces dites recettes. 


Ingrédients pour 6 personnes :
- 420 g farine
- 8 g levure sèche de boulanger
- 220 g eau tiède
- 130 g pecorino (fromage italien)
- 20 g miel (de romarin)
- 10 g sel
- poivre gris ou noir du moulin
- 50 g huile d'olive mélangée à 50 g d'eau pour badigeonner

* Dans un bol mélanger l'eau et la levure 1/4 d'heure. Une écume doit se faire à la surface.
* Faire la pâte au robot, à la MAP ou à la main : dans un saladier (ou le bol du robot) verser la farine, le miel dans un trou au centre, et le sel sur les bords.
* Verser le mélange levure-eau dans le trou de la farine, et mélanger plus ou moins 10 minutes, jusqu'à ce que la pâte ne colle plus aux parois.
* Faire une boule, tracer une croix au rasoir sur le dessus, et couvrir d'un film plastique légèrement fariné pendant 2 heures environ (dans un endroit tiède sans courant d'air). La pâte doit doubler de volume.
* Abaisser la pâte en rectangle de 3 ou 4 mm d'épaisseur.
* Saupoudrer de pecorino et de poivre.
* Replier la pâte en deux dans le sens de la longueur, et l'étaler de nouveau.
* Couper en bandes  de 3 cm de large. Les rouler sur elles-mêmes et étirer. Recouper si nécessaire.
* Les poser au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
* Badigeonner avec le mélange eau-huile.
* Laisser reposer une dernière fois 1/4 d'heure;
* Enfourner pour 12, 13 minutes à 220°.
* Laisser refroidir sur une grille.

N'ayant pas de pecorino sous la main, j'ai modifié la recette : j'ai divisé la pâte en 4. Dans le premier pâton j'ai mis du thym, dans le second des graines de sésame et de pavot, dans le troisième du cumin, et dans le quatrième du paprika. C'est sympa pour faire trempette dans une tapenade d'olives noires...
Il s'est avéré que les gressins les plus épais avaient un peu durci entre le moment où je les ai fait (la veille) et le moment de les servir. Le problème a été résolu en les mettant 2 minutes à réchauffer dans la poêle sêche. Ils sont ainsi redevenus craquants.



vendredi 17 septembre 2010

Roulés de dinde


Un petit plat de viande tout simple, mais qui peut se faire quand on suit le régime Dukan même les jours PP.  En plus, c'est vite fait. 

Ingrédients pour une personne :
- 1 escalope de dinde
- 3 ou 4  tranches de grison 
- du fond de veau dégraissé

* Aplatir l'escalope à l'aide du rouleau à pâtisserie (c'est là qu'on se défoule).
* L'étaler sur un film alimentaire.
* Recouvrir la viande des tranches de grison.
* S'aider du film pour rouler le tout, le plus serré possible ; puis l'ôter et mettre des pics en bois pour maintenir le tout en place.
* Dans une poêle sèche faire dorer le boudin obtenu sur toutes les faces (si on peut dire, faces//boudins...).
* Déglacer la poêle à l'aide du fond de veau.

On peut faire la même chose avec des escalopes de veau ou de poulet. C'est tout aussi light.

jeudi 16 septembre 2010

Tarte salée-sucrée

Chose promise, chose due, j'ai essayé la tarte que mon amie Sonia m'a passée : une tarte aux figues et à la chèvre, façon tatin. Il s'agissait de réussir à me faire manger des figues. Parce que les figues, je n'aime pas vraiment ça : beaucoup trop sucré ! Quelques bouts par-ci par-là, passent encore. Mais je mangerai directement des morceaux de sucre que je ne verrai pas la différence... 




Ingrédients :
- une pâte feuilletée
- des figues
- 4 tranches fines de  jambon de pays
- du fromage de chèvre frais (genre petit billy) ou une bûche un peu faite
- 2 cs de sucre en poudre


* Dans le plat à tarte, commencer par étaler les figues sur le sucre.
* Les recouvrir du jambon, puis de tranches de chèvres.
* Enfourner 1/2 heure à 200°.


Résultat : Nous étions deux sur quatre à table à ne pas aimer les figues, et nous avons fait comme les autres au final, on s'est reservi. Pas mauvais du tout !

"Fleur" de figue 

mercredi 15 septembre 2010

Tarte fruitée

Ces temps-ci je suis dans les tartes ; salées, sucrées. Dès que je ne sais plus comment cuisiner un ingrédient, il finit en tarte. Cette fois c'est au tour de prunes, de figues, et de rhubarbe. Normal c'est la saison ! Mais j'ai encore une recette sous le coude à tenter, et il va falloir que je me dépêche de la faire avant que mon figuier n'ait cessé de donner.



Ingrédients :
- une pâte brisée, pure beurre, maison si possible
- 2 cs de poudre d'amande
- 3 belles tiges de rhubarbe
- 300 g de prunes (ici des mirabelles et des d'entes -celles dont on fait les pruneaux)
- 4 figues fraiches
- 3 cs de sucre en poudre (ici du rapadura : c'est du sucre complet qu'on ne trouve qu'en magasin bio)

* Bien enlever "les fils" de la rhubarbe, la couper en fines lamelle, et la faire dégorger avec l'une des cuillères de sucre (au moins 1/2 heure).
* Dénoyauter les prunes.
* Etaler la pâte brisée dans un moule à tarte recouvert de papier sulfurisé.
* Répartir uniformément de poudre d'amande.
* Poser la rhubarbe et la saupoudrer des deux cuillères restantes de sucre.
* Terminer avec les prunes et enfin les figues coupées en quatre.
* Enfourner pour 30 minutes à 200°.

Pour éviter de gaspiller la pâte qui est en trop, je la découpe à l'aide d'emporte-pièces et je disperse les motifs sur la tarte.


mardi 14 septembre 2010

Beignets de ricotta

 Au retour des vacances j'ai reçu un courrier de Matata qui m'invitait à essayer une recette : les beignets de ricotta. Depuis j'attendais le bon moment : un week-end où on ne serait pas en vadrouille et que mon Doudou soit là pour manger, parce qu'il faut préparer la recette un peu à l'avance et que ça se mange chaud, voire tiède, mais surtout pas froid et encore moins réchauffé.


Ingrédients  (pour 4 personnes) :
- 250 g de ricotta
- 2 oeufs
- 35 g de farine
- 2 cc de menthe fraiche ciselée
- 4 cc de tomates séchées coupées en petits dés

* Dans un saladier mélanger au fouet tous les ingrédients, saler et poivrer.
* Mettre l'appareil au frigo pour au moins 1 heure.
* Chauffer l'huile de la friteuse à 190°.
* Prélever des cuillères à café de pâte et les plonger dans l'huile bouillante. Les laisser dorer uniformément.
* Les égoutter sur du papier absorbant.

Ces beignets peuvent se manger à l'apéritif ou en entrée avec une salade verte.

lundi 13 septembre 2010

Tarte à la tomate

De belles tomates coeur de boeuf au frigo ? Ce serait dommage de les réduire en purée. Alors que les faire en tarte, c'est les "sublimer". Et c'est tout simple à faire.

Tarte à la tomate




Ingrédients :
- de belles tomates bien charnues
- 70 g de gruyère râpé
- 1 à 2 cs de moutarde (ça dépend de la taille du moule à tarte)
- 1 pâte feuilletée


* Couper les tomates en tranches (ni trop fines, ni trop épaisses)
* Sur la pâte feuilletée étaler la moutarde de façon uniforme.
* Parsemer le gruyère.
* Faire une jolie fleur avec les tranches de tomates.
* Assaisonner de sel et de poivre. J'utilise du thym à ce stade.
* Enfourner à 200° durant 1/2 heure.


Quand je fais une pâte brisée pour cette tarte, j'y mets des herbes de provence.
On peut mettre des lamelles de gruyère au lieu du râpé, ou des tranches de fromage à croque-monsieur...

dimanche 12 septembre 2010

Poivrons farcis

Il y a une charcuterie pied-noire (une partie de mes origines, mais j'aurai l'occasion d'y revenir) que j'adore : la soubressade, piquante ou pas. Je n'y pense par contre pas très souvent parce que je ne la trouve pas partout. Or j'en ai mangé durant mes vacances à Calvisson, et hier je me suis souvenue d'un plat que fait ma maman : les poivrons farcis à la soubressade. J'ai donc tenté d'en faire, mais en les cuisant au four alors qu'elle les fait à la cocotte minute. 



Ingrédients :
- 1 poivron par personne
- 1 soubressade par personne
- du riz (j'ai utilisé du complet)


* Enlever la peau de la soubressade, et la couper en morceaux.
* Dans une poêle la faire suer 2 minutes.
* Y ajouter le riz et recouvrir d'eau pour le précuire 5 minutes. Assaisonner.
* Mettre cet appareil dans chaque poivron dont on aura ôté le pédoncule ainsi que les graines.
* Les poser à la verticale dans un plat allant au four, en faisant en sorte qu'ils restent bien calés (on peut insérer le riz en trop de la poêle).
* Ajouter 2 cm d'eau dans le fond du plat et le couvrir d'aluminium.
* Enfourner à 200° durant une demi-heure.

La version de ma mère : en 10' à la cocotte minute, avec des poivrons rouges (plus charnus que les verts).