vendredi 29 avril 2011

Mini-croustades au crabe et aux poireaux

Il y a quelques temps j'ai repéré sur Cotesoleil's Weblog une recette parfaite pour une entrée : des mini-croustades au crabe et aux poireaux. C'était l'occasion de faire des petits "ramequins" avec des feuilles de brick. C'était donc à la fois croustillant et onctueux. Fameux et léger pour une entrée de repas de famille.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 6 feuilles de brick
- 3 poireaux en petits bouts
- 1 boîte de crabe
- 25 cl de crème fraîche
- de la muscade
- du persil
- 50 g de beurre fondu


* Dans une poêle, avec 1 cs d'huile d'olive, faire fondre les poireaux pendant une vingtaine de minutes.
* Quand il sont fondus, ajouter la crème, le crabe, la muscade et le persil.
* Découper dans les feuilles de brick 8 ronds de pâtes. Beurrer chaque rond à l'aide d'un pinceau.
* Insérer 2 ronds de feuille de brick dans chaque alvéole d'un moule à muffins, pour former un contenant.
* Enfourner à 180° pendant 5 minutes, en surveillant bien : les croustades doivent être juste dorées.
* Le dressage : mettre 2 cs d'appareil poireaux-crabe-crème dans chaque mini-croustade.


jeudi 28 avril 2011

Volaille aux noix de coco et de cajou

Il y a des matins où je ne suis PAS du TOUT opérationnelle. Et c'est là qu'il faut offrir un apéritif, parce qu'on a le sens de l'hospitalité et que l'heure du café est largement passée, et que je n'ai rien d'autre à offrir que des noix de cajou salées. Damned ! Déjà que ça ne le fait pas du tout, il faut après en faire quelque chose de ces noix de cajou entamées. Les garder ? Généralement ça vieillit mal. Ou alors s'en gaver ? Pas bien !!! Alors j'ai attrapé dans le frigo et les placards ce qu'il y avait, et ça a donné ça : de la volaille aux noix de coco et de cajou.
Ingrédients pour 2 personnes (affamées) :
- 2 escalopes de dinde
- 100 g de noix de cajou
- 1 boîte de lait de coco
- 1 petite boîte d'haricots verts
- un reste de pâtes au poulet de la veille (mais vous pouvez faire sans, bien sûr)
- 1 cs d'huile d'olive


* Dans une poêle avec de l'huile d'olive chaude, faire dorer la dinde détaillée en lanières de tous les côtés.
* Ajouter les haricots verts, puis le lait de coco. Laisser mijoter 5 minutes.
* Ajouter les noix de cajou. Assaisonner à convenance.
* Compléter le plat (d'un reste) de pâtes. Ou pas.


mardi 26 avril 2011

L'Ancre Marine

 Je vous ai déjà parlé du livre "Confidences de Chefs", dans lequel quinze chefs de restaurants du Tarn-et-Garonne partagent avec nous un menu. Cette fois j'ai testé l'Ancre Marine à Canals, tenu par Pascal et Claudie Titeux. Le restaurant situé sur la nationale entre Toulouse et Montauban est vraiment facile d'accès. Nous avons profité de la terrasse (où on oublie totalement la proximité de la route) avec vue sur la piscine pour déguster de très bons plats. En ce Lundi de Pâques le menu était unique, à 35 euros. La qualité est au rendez-vous, la présentation est belle, les goûts parfois inattendus avec souvent l'association sucré-salé. Pour faire bref, nous nous sommes RE-GA-LE. Une info qui peut s'avérer utile : le chef donne des cours de cuisine... mais je vous en reparle plus bas, d'accord ? Pour l'instant, voici les photos :
Trilogie de mise en bouche de Pâques

Tranche de foie poêlé au pétillant de poule et fruits rouges
 Koisé le pétillant ? C'est l'ajout de sucre pétillant dans le bouillon de poule qui fait que ça crépite lorsqu'on verse le bouillon sur le foie gras. C'est assez spectaculaire.
Tartare de saumon exotique et tranche de foie mi-cuit au caramel beurre salé

La vue depuis ma place

Rose de sabre en manteau de lard fumé

Demi-homard agrémenté à notre façon

Dessert : Carte blanche de Pâques
Au sujet des cours de cuisine : on ne peut pas s'inscrire individuellement. Il faut que ça soit un groupe de 10 personnes qui en fasse la demande. Alors, si ça peut intéresser quelques uns d'entre vous, je me porte volontaire pour organiser une de ces matinées. Laissez-moi vos coordonnées au atable82@hotmail.fr afin que je puisse vous contacter.

lundi 25 avril 2011

Blettes et merlu en gratin

Ca y est mon jardin m'a donné les premières blettes de la saison. Toutes belles, toutes tendres, comment y résister ? Et comme j'aime bien trouver les cardes et le vert en même temps dans mon assiette, j'ai fait ce gratin de blettes et de merlu en béchamel.


Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 botte de blettes
- 500 g de merlu (congelé pour moi)
- 30 g de beurre
- 1 grosse cs de farine
- 70 g de fromage râpé
- 1 bouillon cube de volaille
- sel, piment d'Espelette
- 1 cs d'huile d'olive
- 1/2 l de lait


* Blanchir le vert des blettes, sans les grosses nervures, pendant 4 minutes. Bien les égoutter et les réserver.
* Eplucher les cardes et les couper en petits tronçons. Les mettre dans une casserole avec l'huile d'olive chaude pendant 2 minutes. Ajouter le bouillon cube de volaille et recouvrir d'eau à hauteur. Cuire 10 minutes, égoutter et réserver.
* Cuire le poisson au court-bouillon pendant 5 minutes, égoutter et réserver.
* Faire une béchamel : 
- faire fondre le beurre dans une casserole à feu doux
- ajouter la farine, puis le lait, petit à petit, en remuant constamment.
Quand la béchamel a atteint une bonne consistance, assaisonner à convenance, et ajouter le gruyère râpé.
* Dans un plat beurré, verser les cardes et le vert mélangés à une moitié de la sauce, puis le poisson émietté et mélangé à l'autre moitié de la sauce.
* Enfourner à 200° pendant 20 minutes puis à 220° pendant 10 minutes.


dimanche 24 avril 2011

Bouchées pascales comme du Bounty

J'ai profité de cette période pascale pour me frotter au travail du chocolat (comme si j'avais besoin d'une excuse...). J'ai donc jonglé avec une recette très alléchante de bouchées comme du bounty de chez Plumes et Compagnie et l'Encyclopédie du chocolat, à savoir le célébrissime Valrhona. Je ne dis pas que je ne le referai pas, mais entre temps j'aurai investi dans quelques petits ustensiles "chocolatesques" ; pour plus de praticité, parce qu'il faut bien le dire, je m'en suis mis partout. Mais qu'est-ce que c'est bon au final. Une vraie tuerie ! 
Les petits gâteaux à la noix de coco, natures.
Avec un enrobage totalement imparfait.
Mais le goût y est. Divin !



Ingrédients :
- 2 blancs d'oeuf
- 130 g de noix de coco
- 50 g de sucre
- 100 g de chocolat noir


* Faire les petits gâteaux :
- Mélanger les blancs d'oeuf, sans les avoir monté en neige, avec la noix de coco et le sucre. 
- Remplir les alvéoles d'un moule en silicone.
- Enfourner à 180° pendant 10 minutes. Le dessus des gâteaux doit légèrement blondir.
- Laisser refroidir.
* Faire fondre le chocolat au bain-marie, et le tempérer, ou pas.
* Tremper chaque gâteau dans le chocolat. Enlever l'excédent en restant au-dessus de la casserole.
* Mettre les bouchées à sécher sur une volette.
* Les garder au frais.


Le tempérage du chocolat : le processus nécessite obligatoirement un thermomètre de cuisine. Il faut prévoir un bain-marie d'eau bouillante, mais aussi un bain-marie d'eau froide (de l'eau froide et des glaçons dans un saladier). 
Je vous donne ici les températures pour le chocolat noir (totalement différentes des chocolats blancs ou au lait).
- Hacher le chocolat et le faire fondre au bain-marie.
- Quand la T° a atteint 55/58° retirer le chocolat du bain-marie d'eau chaude pour le déposer dans le bain-marie d'eau froide, tout en remuant constamment.
- Quand le chocolat attteint la T° de 35°, le retirer du bain-marie d'eau froide, tout en continuant de mélanger. On doit atteindre 28/29°.
- Replacer le saladier au bain-marie d'eau chaude un bref instant pour faire remonter la T° à 31/32°.
- Retirer du bain-marie en mélangeant. Le chocolat est tempéré.

A savoir : il existe deux autres modes de tempérage : par ensemencement (avec ajout de pastilles de chocolat) et par tablage (il faut un marbre). 

Mais au fait, à quoi ça sert le tempérage ? A garder le cassant, le fondant et le brillant du chocolat. Si on le fait pas les bouchées réalisées sans ce processus peuvent présenter des traces blanchâtres pas très appétissantes. C'est pour ça que ça vaut le coup de se décarcasser. Et avec l'expérience je le ferai sans trop réfléchir.


Joyeuses Pâques 

samedi 23 avril 2011

Gratin de brocolis, pancetta et gorgonzola

Un peu plus et je ne pouvais plus prendre en photo ce gratin de brocolis pancetta et gorgonzola... tellement c'était bon. C'est une recette du Zeste de mars-avril-mai. 


Ingrédients :
- 500 g de brocolis
- 150 g de pancetta
- 1 oignon
- 2 cc de farine
- 50 cl de lait
- 120 g de gorgonzola (ou du bleu)
- 50 g de chapelure
- 2 cs d'huile d'olive


* Faire cuire les brocolis dans une eau bouillante salée. Egoutter et couper les têtes et émincer les pieds en lamelles. Les disposer dans un plat huilé.
* Dans une sauteuse faire griller la pancetta coupée en lanières. L'ajouter aux brocolis.
* Dans la même sauteuse faire revenir l'oignon 3 minutes, ajouter la farine et faire brunir l'ensemble 1 minute à feu vif. Ajouter le lait petit à petit en remuant, et laisser épaissir à feu doux.
* Retirer la sauteuse du feu pour ajouter le fromage coupé en morceaux. Poivrer et remuer pour bien faire fondre l'ensemble.
* Verser la sauce au fromage sur les brocolis. 
* Finir en parsemant la chapelure.
* Enfourner 25 minutes à 190°.


vendredi 22 avril 2011

Palmiers à la crème de poivron

Parce que je devais organiser un petit apéritif entre amis, et que je voulais changer des palmiers à la tapenade, j'ai improvisé ces palmiers à la crème de poivron. Très bons et très pratiques puisqu'on peut les préparer à l'avance.

Ingrédients :
- 1 pâte feuilletée
- 100 g de poivrons grillés à l'huile d'olive (rouge, jaune et orange pour moi, d'où la couleur orangée de mes palmiers)
- 1/4 de pot de ricotta (50g)
- piment d'Espelette
- 1 cs d'origan


* Mixer tous les ingrédients.
* Etaler sur la pâte feuilletée.
* Rabattre la pâte d'un "côté" vers le centre.
* Idem de "l'autre côté" jusqu'à ce que les deux rouleaux se rejoignent.
* Mettre au frais quelques instants pour découper des tranches sans difficulté.
* Enfourner sur une plaque garnie de papier sulfurisé, à 210° pendant 25 minutes.


jeudi 21 avril 2011

Roulés de dinde au chèvre et à la tapenade.

Il me restait de la tapenade dans le frigo, en compagnie d'une demie bûche de chèvre. L'idéal me suis-je dit pour accompagner deux escalopes de dinde. D'où ces roulés de dinde au chèvre et à la tapenade, que je conseille vivement de préparer la veille afin que les rondelles se tiennent bien après découpe. L'association des saveurs était parfaite, trouve-je.

Ingrédients :
- 2 escalopes de dinde
- 1/2 bûche de chèvre
- de la tapenade maison
- piment d'Espelette


* Aplatir les escalopes de dinde avec un rouleau à pâtisserie, ou mieux encore un "aplatisseur à viande" (trouvé chez TOC à Toulouse).
* Sur chaque escalope étaler 5 ou 6 tranches de chèvre, et 1 grosse cs de tapenade par dessus. Assaisonner
* Les cuire à la vapeur, ou dans une casserole d'eau frémissante pendant 15 minutes. Laisser refroidir (si on les prépare la veille on s'arrête là).
* Couper chaque boudin en tranches. Les faire dorer de chaque côté dans une poêle avec un peu de beurre.

Je les ai servi avec des pâtes arrosées de crème de chèvre : dans une petite casserole, chauffer 20 cl de crème fraîche et y faire fondre de la bûche de chèvre coupée en petits morceaux (65 g pour moi).

mercredi 20 avril 2011

Supions sautés aux olives et petits pois

Connaissant mon amour pour les calamars, les seiches, ou les poulpes, vous vous doutez bien qu'il fallait que je tente cette recette de supions sautés aux olives et petits pois trouvée dans le Gala Gourmand de mars-avril. Je n'ai pas été déçue du résultat. Le plus dur étant même de résister à une deuxième assiette... Car décidément le mariage chorizo avec les "choses" de la mer s'avère des plus délicieux !
Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 kg de petites seiches (surgelées pour moi)
- 5 pommes de terre
- 1/2 chorizo (doux pour moi)
- 1 petite boîte de petits pois
- 20 olives noires dénoyautées environ
- 3 cs d'huile d'olive
- 1 cs de thym
- piment d'Espelette


* Faire cuire les pommes de terre dans de l'eau salée. Les égoutter et les couper en tranches. Réserver.
* Egoutter les petits pois. Réserver.
* Peler le chorizo et le couper en fines tranches.
* Saisir les supions dans une grande sauteuse avec l'huile d'olive chaude, pendant 5 minutes. Enlever l'eau rendue par les supions de la sauteuse.
* Ajouter le chorizo et laisser cuire environ 5 minutes sur feu vif.
* Ajouter les petits pois, le thym, les olives et les pommes de terre. Saler, pimenter, et laisser mijoter 5 minutes sur feu doux.
* Servir bien chaud.



mardi 19 avril 2011

Crumble de courgette

Avec ce beau temps on a envie de légumes du soleil ; d'où cette recette de crumble de courgette. Le légume pour garder la ligne, et le croustillant pour le plaisir des papilles. Et pour accentuer le côté ensoleillé j'ai ajouté quelques petites herbes qui font penser invariablement à la Provence.
Ingrédients pour 4 personnes :
- 500 g de courgettes pelées et épépinées
- 1 grosse cs d'origan
- 6 tomates confites
- 1/2 pot de ricotta
- 1 cs huile d'olive
- 50 g de parmesan
- 40 g de farine
- 40 g de beurre
- piment d'Espelette
- 1 cs de thym


* Cuire les courgettes coupées en dés, avec l'origan, dans une poêle avec l'huile d'olive pendant 10 minutes pour enlever l'eau de végétation. Laisser refroidir.
* Mettre les tomates confites sur du papier absorbant pour ôter l'excédent d'huile, puis les couper en lamelles. Réserver.
* Profiter du pot de tomates confites pour  tremper le pinceau dans l'huile aromatisée pour badigeonner le plat de cuisson.
* Dans un saladier, mélanger les courgettes avec la ricotta et les tomates. Assaisonner à convenance.
* Faire la pâte à crumble : malaxer du bout des doigts le parmesan fraîchement râpée avec la farine, le piment et le beurre coupé en petits dés. On doit obtenir un sable plus ou moins grossier.
* Verser dans le plat l'appareil avec les courgettes. Recouvrir de pâte à crumble. Finir en saupoudrant le thym.
* Enfourner 20 minutes dans un four préchauffé à 200°.
* Servir bien chaud avec une viande blanche, par exemple.




lundi 18 avril 2011

La mouna

Pâques approchant, dans la veine du "à la recherche de mes origines", voici la Mouna. Après le couscousso, le pain mahonnais, il fallait bien que je tente l'aventure... J'ai donc recherché sur le net la recette de cette brioche pied-noire, à la mie assez dense, aromatisée à la fleur d'oranger et à l'anis. J'ai finalement opté pour celle de Lavande. Mais la prochaine fois j'essaierai d'y mettre de l'anisette à la place des grains d'anis vert, car je n'ai pas trouvé que son goût était flagrant (à moins de mordre dans un grain).

Ingrédients pour 2 mounas :
- 500 g de farine
- 3 oeufs + 1 jaune
- 150 g de sucre
- 50 g d'huile d'olive
- 30 g de beurre
- 1 cc d'anis vert
- 1/2 verre à thé de fleur d'oranger
- 2 sachets de levure déshydratée
- 1/2 zeste d'orange
- du sucre casson


* Délayer la levure dans 1/2 verre d'eau tiède.
* Mélanger la farine avec les oeufs, le sucre.
* Ajouter la levure, puis la fleur d'oranger, l'huile, le beurre en petits dés petit à petit, le zeste et l'anis vert. Pétrir un bon 1/4 d'heure.
* Huiler le dessus de la boule de pâte obtenue et laisser reposer 1/2 journée à température ambiante (sans courant d'air). La pâte doit doubler de volume.
* Diviser la boule en deux et les poser sur une plaque couverte de papier cuisson. Inciser la pâte. Laisser lever une deuxième fois pendant 1 heure.
* Dorer la pâte avec le jaune d'oeuf et parsemer du sucre casson.
* Enfourner pendant 40 minutes à 170°.


dimanche 17 avril 2011

Pain Mykerinos

L'est pas beau mon pain ? J'ai voulu tester le pain Mykerinos d'Anne, et comme il me restait de la pâte à pain fermentée (du pain mahonnais) ça tombait bien. En plus j'adore le goût de la farine kamut. Seul bémol : j'ai trouvé que le pain avait un goût trop sucré. Peut-être est-ce dû au miel d'orangers d'Espagne utilisé.

Ingrédients :
- 100 g de levain (pain fermenté)
- 300 g de farine kamut (+ 4 cs pour moi)
- 5 g de sel fin
- 1 cs de miel de tilleul ou d'acacia
- 250 ml d'eau tiède


* Mettre la farine et le levain dans le bol du robot et pétrir à la vitesse 1.
* Ajouter le sel sur le côté, puis l'eau au fur et à mesure. Pétrir 10 minutes.
* Bouler la pâte après l'avoir étalée et rabattu les coins vers le centre par deux fois.
* Laisser lever 2 heures (la pâte doit doubler de volume).
* Ecraser la miche et re-étaler comme prédédemment.
* Former des pâtons ou une grosse miche. Entailler.
* Deuxième pousse d'1 heure sur le radiateur ou de 2 heures à 20°.
* Cuire 30 à 40 minutes pour un gros pain à 180°, ou 20 minutes pour de petits pains à 200°, sans oublier le bol d'eau sur la sole du four.


samedi 16 avril 2011

Boulettes de crevettes panées à la pistache.

Toujours dans le souci de varier mes amuses bouches pour l'apéritif, j'ai trouvé chez Mamina ces boulettes de crevettes panées à la pistache. Ca change, ça déroute un peu les habitués de ma table, mais c'est excellent. Etant donné que je ne peux toujours pas conduire j'ai du modifié la recette : vu qu'elle n'était pas prévue au programme j'ai utilisé une boîte de crevettes.
Ingrédients  pour 12 boulettes :
- 200 g de crevettes
- 1/4 pot de ricotta (100 g)
- 1 cs d'échalote
- 60 g de pistaches


* Mixer pas trop finement les crevettes coupées en 2 ou 3.
* Mélanger dans un saladier à l'aide d'une fourchette, la ricotta à l'échalote et aux crevettes. Assaisonner à convenance.
* Décortiquer les pistaches (salées pour moi) et les mixer. Mettre la poudre dans une assiette.
* Rouler dans le creux de la main les boulettes de crevettes avant de les passer dans la pistache.
* Planter un cure-dent dans chaque boulette et les réserver au frigo au moins deux heures.


vendredi 15 avril 2011

Moelleux au chocolat des oursons.

Vous connaissez tous et toutes ces guimauves recouvertes de chocolat en forme d'ourson ? Trop bon. Trop régressif. Trop réconfortant. On ouvre le paquet, on en mange un, puis deux, et le paquet y passe on ne sait pas comment. Alors quand j'ai trouvé la recette des moelleux au chocolat des oursons dans le Gala Gourmand de mars-avril... j'ai tout de suite noté un paquet d'oursons sur ma liste de courses, plus un, au cas où il n'y en aurait pas assez (il en faut 20 quand-même).... Huuuuuuum. Qui a dit que c'est pas beau la gourmandise ? Hein qui ? Je fais qu'est-ce que je veux ; non mais !
Ingrédients :
- 20 oursons
- 200 g de chocolat noir
- 4 oeufs
- 125 g de beurre + 20 pour le moule
- 100 g de sucre en poudre
- 100 g de farine + 1 cs pour le moule
- sucre glace pour la déco
- 1 petite pincée de sel


* Garder 6 oursons pour le décor. Tailler le reste en petits dés. Réserver.
* Râper le chocolat, et le fondre au bain-marie, avant d'y ajouter le beurre en pommade. Réserver.
* Fouetter les oeufs avec le sucre en poudre. 
* Incorporer la farine avec la levure et le sel, puis le chocolat fondu, et enfin les oursons en petits morceaux.
* Verser l'appareil dans un moule carré ou rectangulaire chemisé (beurré et enfariné).
* Enfourner à 180° pendant 25 minutes. Laisser refroidir.
* Découper le moelleux poudré de sucre glace (avec une petite passoire) en 6. Décorer chaque part d'un ourson.

Le plus difficile : ne pas tout engloutir pour en laisser aux autres. Une tuerie !

jeudi 14 avril 2011

Chaussons au poulet et gorgonzola

J'ai eu une bonne inspiration quand j'ai décidé de faire ces chaussons au poulet et au gorgonzola. J'avais envie de quelque chose avec du goût, sous une autre forme qu'en tarte ou tourte. Et c'était réussi !
Ingrédients pour 8 chaussons :
- 1 pâte feuilletée pur beurre
- 190 g de poulet rôti (soit 4 hauts de cuisse)
- 100 g de gorgonzola
- 1/2 botte de persil
- 1/4 botte de coriandre
- piment d'Espelette
- 1 oeuf pour dorer


* Dans un saladier mélanger avec une fourchette le poulet coupé en petits dés avec le fromage, le persil et la coriandre hachés, en appuyant bien pour que tous les aliments adhèrent entre eux. Assaisonner de piment d'Espelette.
* Découper 8 ronds dans la pâte feuilletée.
* Mettre de la farce dans chaque rond et le refermer en pressant bien pour éviter qu'il ne s'ouvre à la cuisson.
* Dorer à l'oeuf chaque chausson. A ce moment on peut les mettre au frigo pour attendre le moment de les enfourner.
* Metttre au four à 200° durant 15 à 20 minutes.




mercredi 13 avril 2011

Muffanofee

Je vous ai déjà donné la recette des muffins au chocolat et à la banane. Vous connaissez sûrement le "banofee", ou du moins le concept : c'est la contraction de banane et de toffee (caramel). D'où l'idée des muffanofee : des muffins au chocolat-banane et caramel. Pour ce faire il suffit d'ajouter dans chaque alvéole la moitié d'un carambar. Essayez pour voir, vous m'en direz des nouvelles...

Trucs et astuces

Parce que je suis sympa je vous ai fait un récap des trucs et astuces vus à la télé lundi soir. Entre 100% Mag et le Choc des Champions Top Chef, ça a été un festival. Alors au cas où vous n'auriez pas été scothés devant le poste j'ai tout pris en notes :

Les secrets des Chefs :

* Thierry Marx fait cuire ses légumes dans de l'eau gazeuse. Naturellement salée elle laisse aux légumes leurs vraies couleurs.

* Jean-François Piège :
- remplace les pommes de terre par des chips pour faire une tortilla : percer le paquet, l'aplatir pour casser les chips et les introduire dans l'appareil avec les autres ingrédients.
- pour faire une sauce parfaite pour le poisson cuit au four il fait une sauce 4/4 : les quatre éléments sont en quantités égales ; à savoir huile d'olive-jus de citron-eau-beurre. Il rajoute des tomates confites et des olives dénoyautées.

* Christian Constant :
- enlève les pépins de raisin à l'aide d'un trombone planté en forme de boucle dans un bouchon de liège.
- cuit les moules en papillotes dans un four à 200° pendant 7-8 minutes, pour éviter de la vaisselle et avoir une cuisson parfaite.

* Ghislaine Arabian :
- met de l'alu (sur double épaisseur) percé dans la casserole d'eau (comme une passoire) pour éviter que les pâtes à lasagnes ne collent.
- fait des oeufs pochés parfaits en les plongeant dans la casserole d'eau bouillante en faisant un tourbillon avec une fourchette. Les blancs ne s'attachent pas les uns aux autres, et ils ne s'effilochent pas.

Les anti-rattages :

* Un plat trop salé : mettre une pomme de terre épluchée et entière pendant 30 minutes dans la sauce, et l'enlever avant de servir.

* Un curry trop salé :
- allonger la sauce avec du lait de coco
- ou, laisser refroidir le plat mijoté, pour le dégraisser avant de le réchauffer : les épices vont être prisonnières de la graisse figée en surface.

* Un plat trop aillé: mettre 2 ou 3 branches entières de persil dans le plat pendant 30 minutes, avant de l'enlever pour servir.

* Une mayonnaise ratée : mettre 1 cs de mayonnaise ratée avec 1 cs d'eau dans un autre saladier, mélanger et ajouter le reste de la mayonnaise ratée petit à petit toujours en fouettant.

* Du riz brûlé : enlever le brûlé, poser du pain de mie dessus, fermer le plat avec de l'alu. Le pain absorbera l'odeur de brûlé.

* La crème anglaise pleine de grumeaux : la verser dans une bouteille et la secouer comme un shaker jusqu'à ce que la crème ait la bonne consistance.

Voilàààà ! La prochaine fois que vous ferez une boulette vous aurez la solution. Moi la première, parce que je suis championne pour me dire que "je sais pourtant que j'ai vu ça quelque part, mais c'était comment déjà ?".  

mardi 12 avril 2011

Fondants aux amandes et aux fruits rouges.

Voilà la recette idéale à faire après la confection d'une glace à la vanille par exemple  qui nécessite 6 jaunes d'oeuf (ça marche aussi avec 5, j'ai essayé). Car on a toujours la même question : je fais quoi des blancs ? Là on ne réfléchit plus, on les garde bien tous groupés pour faire ces fondants aux amandes et aux fruits rouges dont j'ai trouvé la recette sur Pause-café et gourmandises. J'aime autant vous dire qu'ils portent bien leur nom : ils sont fondants à souhait.

Ingrédients pour 18 muffins :
- 80 g de poudre d'amande
- 80 g de farine
- 20 g de fécule
- 180 g de sucre
- 6 blancs d'oeuf
- 100 g de beurre fondu
- 200 g de framboises (de fruits rouges pour moi) fraîches ou surgelées
- 1 cc d'amaretto

* Dans un saladier, mélanger la farine à la fécule, au sucre et à la poudre d'amande.
* Ajouter le beurre fondu, puis les blancs d'oeuf montés en neige bien ferme.
* Garnir les empreintes des moules à muffins d'une caissette en papier et les remplir de l'appareil. Finir en enfonçant un peu quelques fruits dans chaque empreinte.
* Cuire 18 minutes à 180°.



lundi 11 avril 2011

Poisson pané maison

Ca fait un moment que j'avais envie de faire cette recette de poisson pané maison que mon neveu m'a fait découvrir via le blog de Cakes and co. C'est super bon, ça croustille à souhait, c'est pas gras, c'est TOP. Le truc idéal à faire avec des mouflets.

Ingrédients :
- 1 filet de poisson par personne
- 1/4 de paquet de corn flakes natures
- de la farine
- 2 oeufs


* Exploser les corn flakes à l'aide d'un rouleau à pâtisserie par exemple.
* Disposer dans une première assiette de la farine, dans la deuxième les oeufs battus en omelette, et les corn flakes dans la troisième.
* Couper le poisson en lanières. Les rouler dans la farine, les tremper dans l'oeuf, et les rouler dans les corn flakes.
* Les disposer sur une plaque garnie de papier sulfurisé.
* Enfourner 18 minutes à 180°.

Je les ai fait une deuxième fois en ayant carrément passé les corn flakes au mixeur : c'est plus pratique car du coup ils adhèrent mieux au poisson.

samedi 9 avril 2011

Cookies à la brandade de morue

Pour l'apéritif voici des petits cookies à la brandade de morue qui sont partis comme qui rigole ! C'est chez Marjolaine que j'ai trouvé la recette. C'est super facile à faire. Et késkechébon (dit-elle la bouche pleine). Le genre de recette qui fait qu'on a toujours un pot de brandade dans le frigo au cas où ; ou alors on utilise un reste de brandade maison.

Ingrédients :
- 200 g de brandade (soit un pot du commerce)
- 50 g de parmesan râpé
- 10 olives noires dénoyautées en petits morceaux
- 200 g de farine
- 1 oeuf


* Dans un saladier, tout mélanger à la main. Rajouter de la farine si la pâte colle trop aux doigts.
* Faire une boule, la filmer et la mettre 2 heures au frigo au moins.
* Sur une plaque garnie de papier sulfurisé, faire des petits tas (à l'aide de petites cuillères) sans forcément les espacer car les cookies ne s'étalent pas.
* Enfourner 15 minutes à 180°.



vendredi 8 avril 2011

Biscuits aux noisettes et au vin blanc

Ces petits biscuits aux noisettes et au vin blanc, c'est sur le fabuleux blog Un déjeuner de soleil que je les ai trouvés. C'est craquant et savoureux. Et si on résiste à la gourmandise, ils se conservent très longtemps dans une boîte en fer. Ils sont idéaux avec une petite glace maison, par exemple...

Ingrédients pour 70 biscuits environ :
- 200 g de farine + un peu
- 150 g de sucre + un peu
- 50 g d'huile d'olive
- 100 g de vin blanc sec
- 70 g de poudre de noisette
- zeste d'1/4 de citron jaune
- 3 g de bicarbonate de sodium alimentaire


* Torréfier si possible des noisettes entières pour les mixer, ou à défaut utiliser de la poudre toute faite.
* Dans un saladier, mélanger la farine au bicarbonate et à la poudre de noisette.
* Ajouter le sucre, l'huile et le vin. On obtient une pâte un peu molle, très "affectueuse".
* Sur le plan de travail bien fariné, former une boule, puis la transformer en petits saucissons de la taille d'un petit doigt. Joindre les extrémités pour former de petits anneaux.
* Passer ces anneaux dans une assiette de sucre en poudre avant de les poser sur une plaque garnie de papier sulfurisé.
* Enfourner 15 à 20 minutes à 180°, jusqu'à ce qu'ils soient dorés.


jeudi 7 avril 2011

1ère pizza de la saison

Ca y est, on l'a eu notre journée idéalement ensoleillée pour décréter la saison des pizzas cuites au four à bois ouverte. Pour ce faire une pizza à la pancetta et trois fromages a bien fait l'affaire.

Ingrédients :
- 1 pâte à pizza (maison pour moi)
- 10 tranches de pancetta
- 1 mozarella
- 1/2 bûche de chèvre
- 40 g de gruyère râpé
- 10 olives noires
- 4 tomates cerise
- 2 cs de purée de tomate


* Sur la planche à pain saupoudrée de semoule très fine (pour faire roulement à billes) étaler la pâte à pizza.
* Etaler uniformément la purée de tomate.
* Disposer les tranches de pancetta en les chiffonant.
* Intercaler les morceaux de mozarella.
* Ajouter la moitié de la chèvre en rondelles.
* Eparpiller les olives.
* Saupoudrer le fromage râpé.
* Finir en décorant avec les tomates cerise.

La cuisson ?  à vrai dire ça dépend de votre four à bois, s'il est en chauffe depuis longtemps ou pas, de l'humidité, tout ça tout ça. Impossible d'être précise. 


mercredi 6 avril 2011

Chessecake au lemon curd

C'est en voyant la recette du lemon curd au micro-ondes chez Cakes and co que j'ai eu l'idée de faire ce cheesecake. Voici donc aujourd'hui deux recettes pour le prix d'une. C'est pas beau la vie ? 
* Le lemon curd :
- 3 citrons (zeste + 125 ml de jus)
- 125 g de beurre fondu
- 2 oeufs + 2 jaunes
- 250 g de sucre en poudre


- Tout fouetter dans un récipient assez grand pour éviter les risques de débordement.
- Mettre au micro-ondes 2 minutes à 900°.
- Sortir le bol et refouetter.
- Remettre 2 minutes à 900°.
- Refaire l'opération.
- Attendre que ça refroidisse et mettre au frigo. L'appareil aura figé en quelques heures.

* Le cheesecake au lemon curd :
- 270 g de speculoos
- 60 g de beurre
- 250 g de ricotta
- 250 g de St Moret
- 2 cs de crème fraîche
- 3 oeufs
- 250 g de lemon curd


- Pulvériser les biscuits et les mélanger au beurre fondu. Tapisser le fond du moule à charnière (dont les bords auront été préalablement beurrés). Mettre au frigo au moins 1 heure.
- Mélanger tous les ingrédients de l'appareil : les fromages à la crème, puis les oeufs un par un et enfin le lemon curd.
- Mettre l'appareil sur le fond biscuité.
- Enfourner 45 minutes à 150°. Sortir du four tout de suite pour éviter que le gâteau ne se fendille. Le mettre au frigo pour au moins 24 heures.