vendredi 30 septembre 2011

Cookies au beurre de cacahuète


Ce ne sont pas de gros gâteaux sur un plateau mini, mais un petit plateau de cookies de taille normale porté par un tout petit marmiton de deux ans et demi. Des cookies au beurre de cacahuète, qu'il m'a aidé à confectionner : la pesée, l'ajout des ingrédients, et le plus fun : le tamponage "biscuits maison". Pour la recette, j'ai adapté celle des biscuits à la pâte de spéculoos de Manue.
Ingrédients :
- 150 g de farine
- 1 cc de levure chimique
- 100 g de beurre salé mou
- 100 g de beurre de cacahuète
- 60 g de sucre rapadura
- 1 cc de vanille liquide
- 1 oeuf
- 70 g de cacahuètes grillées non salées


* Mixer ensemble le beurre mou avec le sucre et le beurre de cacahuète, jusqu'à ce que la pâte soit crémeuse.
* Ajouter l'oeuf, la vanille, puis la farine, la levure, et enfin les cacahuètes.
* Mettre la pâte au frigo pendant 20 minutes.
* Former des boules de pâte (et les tamponer; sinon les espacer) et les poser sur une plaque avec papier sulfurisé ou un silpat.
* Enfourner 12 minutes à 170°. Les cookies seront mous à leur sortie du four. Les laisser refroidir sur une volette.

jeudi 29 septembre 2011

O Thé Divin

Non mais vous avez vu ce soleil ? Et cette chaleur ? De quoi manger en terrasse un 28 septembre c'est complètement dingue. Surtout pour une frileuse comme moi. Alors hier ma ch'tite cousine et moi avons mangé O Thé Divin sur la place nationale à Montauban. Nous avons pris la formule scones et la formule tarte, toutes les deux à 10,50 euros, formules comprenant le divin dessert. Qui ne connait pas cette très jolie place ? Levez le doigt. Voilà quelques photos (pas sensas vu qu'elles sont prises avec mon téléphone portable, depuis les arcades), histoire de vous donner des envies touristiques. 
Il était tôt quand nous sommes arrivées. A notre départ toutes les tables étaient prises.

Mieux vaut réserver...

Il y a une très jolie salle voûtée à l'intérieur, en sous-sol.

Formule scones , au bacon-sheddar : vu que je n'en ai jamais goûté que je n'ai fait, je me demandais quel goût cela avait... Honnêtement j'ai eu l'impression de manger des (bons) croque-mr. Assiette hyper colorée et super copieuse.

Formule tarte, poulet-courgette-chèvre (je crois) : de l'avis de ma cousine , ça ressemblait à un flan. Mais très bon quand-même. Assiette tout aussi colorée et copieuse.

"Divin" dessert : le croquant chocolat. Un vrai délice, mais sincèrement  : vraiment pas assez dans l'assiette !

L'autre "divin" dessert : le banofee. Miam. Vous vous demandez koicé le cadeau hein ? En tout cas, nos voisines de table, oui...

Sont pas belles ces arcades ? 
Le cadeau, c'est parce que c'était mon non-anniversaire aujourd'hui. Oui, nous ne nous étions pas vues ma ch'tite cousine et moi depuis le début du mois, alors voilà le pourquoi du comment. Mais comme c'était vraiment une bonne journée, j'ai aussi fait quelques emplettes, et ça donne ça :
Moitié cadeaux, moitié achats. 

Les livres ? "Un dimanche à la campagne" de Leila Lindholm (que je ne connais absolument pas...) dont les photos sont sublimes. Et le tout mini Larousse sur le "Pliages des serviettes" de Didier Boursin, parce que ça peut toujours servir, n'est-il pas ? Et j'avoue que le pliage en forme de lapinou, me fait bien craquer.


Même Yves R... s'y met avec ses cadeaux : un bento et un mug isotherme, c'est pas cool ça ? Pour une fois que les cadeaux sont bien.
L'intérieur de la jolie boîte de confiseries venant du "Paradis des Gourmands" (à Toulouse) ? que des réglisses, plein.

Une bonne journée je vous dis !!!

mercredi 28 septembre 2011

Salade de raisins au reblochon


Voilà une petite salade bien sympa trouvée dans Cuisine by Lignac (sept-oct) : une salade de raisins au reblochon. J'avoue que j'étais un peu perplexe vu que le salé-sucré n'est pas ma tasse de thé, mais là j'adhère complètement. 
Ingrédients pour 4 personnes :
- 200 g de reblochon
- 1 petite grappe de raisin noir (du red...?)
- 1 petite grappe de raisin blanc (de l'italia)
- 1/2 batavia (au lieu de 1 poignée de roquette)
- 1 cs de graines de sésame
- 1 cs d'huile de sésame
- 4 cs d'huile de mélange de 4 huiles (au lieu de tournesol)
- 2 cs de vinaigre balsamique blanc (au lieu de vin vieux)
- sel, piment d'Espelette

* Rincer et égoutter les raisins. Les couper en deux et enlever les grains.
* Nettoyer la salade et l'égoutter.
* Couper le reblochon en dés.
* Faire revenir les graines de sésame dans une poêle à sec.
* Dans un bol, faire la vinaigrette.
* Répartir chaque ingrédient dans les assiettes de présentation.

mardi 27 septembre 2011

Trucs apéro aux cacahuètes

Une recette qui n'en est pas vraiment une : des "trucs" apéro aux cacahuètes. Il suffit d'un reste de pâte brisée (après avoir fait une tarte) et d'une petite poignée de cacahuètes grillées non salées. Reformer une boule de pâte, l'étaler au rouleau à pâtisserie. Répartir les cacahuètes concassées dessus. Repasser le rouleau pour les "imprimer" dans la pâte. Découper de petites bandes de pâte. Les mettre sur une plaque avec un silpat ou du papier sulfurisé et enfourner 15 minutes à 180°. C'est prêt !

lundi 26 septembre 2011

Tomates farcies

Un petit plat des familles comme je les aime : les tomates farcies. Chacune a sa recette : ma mère y met du riz, dans ma belle-famille on y met du pain. Pour ma part, que je fasse l'une ou l'autre façon, ça ne marche pas. Je n'essaie plus de faire "comme", je les fais à ma façon : avec la viande que j'ai sous la main, de la chapelure (un peu), de l'oeuf et des herbes (plein). Pour les quantités, c'est au pif. Généralement il y en a pour un régiment, mais ça se congèle.
Ingrédients pour ??? :
- 7 très grosses tomates bio
- 900 g de porc 
- 2 oeufs
- de la chapelure
- du persil
- de la ciboulette
- des feuilles de céleri
- sel et piment d'Espelette
- huile d'olive

* Hâcher le porc pas trop finement.
* Dans un saladier mélanger à la main : la viande avec les oeufs, la chapelure, les herbes finement ciselées, du sel et du piment d'Espelette.
* Couper un châpeau aux tomates, et les évider (garder la pulpe pour en faire un coulis).
* Poser les tomates dans un plat allant au four et les remplir de farce. Verser un fin filet d'huile d'olive sur chacune d'entre elles.
* Insérer des bouts de tomate (des châpeaux coupés en morceaux).
* Enfourner à 180° pendant 30 minutes, plus 5 à 200°.

dimanche 25 septembre 2011

Pain aux sons et aux noisettes

C'est reparti pour la ronde interblog, numéro 21, organisée par Melle Banane, Sorcilili, et Ministéphie.Cette fois c'est chez Therbia que je dois piocher une recette. Je n'ai eu que l'embarras du choix : rien qu'une centaine de pains, et autant pour les gâteaux, plus le reste... Cuisine d'ici ou d'ailleurs est vraiment bien fourni ! J'ai donc opté pour le pain aux sons et aux noix que j'ai remplacé par des noisettes : un vrai régal, qui se mange comme un gâteau, et qui ne nuit pas trop au régime Dukan de par l'utilisation des sons de blé et d'avoine. 


Ingrédients :
- 10 g de levure fraîche de boulanger
- 400 g de farine T65
- 50 g de son de blé
- 50 g de son d'avoine
- 320 g d'eau
- 50 g de noisettes
- 1,5 cc de sel


* Mettre la levure dans un peu d'eau et attendre 10 minutes qu'elle mousse.
* L'ajouter aux autres ingrédients (sauf les noisettes) dans le bol du KitchenAid, avec le crochet. Pétrir 5 minutes. Ajouter les noisettes et continuer à pétrir encore 10 minutes.
* Recouvrir l'appareil d'un torchon propre, et laisser monter la pâte pendant 1h30.
* Sur le plan de travail, dégazer la pâte, et la diviser en deux parties égales. Les former en pains allongés et les poser sur la plaque ondulée. Les saupoudrer de farine, les inciser, et laisser reposer 1h00.
* Enfourner dans le four préchauffé à 230°, avec le coup de buée et un ramequin d'eau posé sur la sole du four, pendant 25 minutes.
* Laisser refroidir sur la volette.
 
Suivant le règlement de la ronde interblog, c'est Mon Show...colat, mes gourmandises qui a du piocher une recette chez moi. Et il me tarde de voir ce que c'est... Bonne ronde à tout le monde !

samedi 24 septembre 2011

Paupiettes de lapin au chorizo

Il y a quelques temps Mamina nous livrait une recette de lapin à la soubressade qui était bien tentante. Mais ici la soubressade est difficile à trouver et pas forcément très bonne. Alors j'ai eu une idée très simplifiée de paupiettes de lapin au chorizo. C'est bon, mais pour palier à la sécheresse de la viande je l'ai accompagné d'une petite purée de piquillos qui me restait de la polenta.
Ingrédients :
- 4 râbles de lapin
- 1/4 de chorizo
- 2 cs d'huile mélange de 4
- 1/2 pot de piquillos

* Desosser les râbles de lapin.
* Couper le chorizo en très fines tranches.
* Passer les piquillos au blender pour obtenir une purée.
* Mettre 3 ou 4 tranchettes de chorizo sur chaque râble en le roulant sur lui-même. Le maintenir fermé à l'aide de pics en bois.
* Dans une sauteuse, avec l'huile, faire dorer les paupiettes de chaque côté. Les cuire (avec les carcasses des râbles) pendant 20 à 25 minutes en les retournant régulièrement.
* Les réserver et mettre la purée de piquillos dans la sauteuse quelques secondes avant de servir avec la viande.

vendredi 23 septembre 2011

Polenta aux piquillos et à la mozzarella

En ce moment je suis à la recherche de petites choses à présenter sur un buffet. Zeste qui a du lire dans mes pensées propose justement une recette de polenta qui se mange tiède ou froide. N'ayant pas de quoi faire une purée de tomate, je l'ai faite avec des poivrons en boîte, et avec le fromage que j'avais trouvé, soit : une polenta aux piquillos et à la mozarrella.
C'est très sympa. Meilleur même quand c'est froid. Mais il faut vraiment faire de petites parts : les miennes correspondant à une rondelle de fromage et une demi olive sont trop importantes. 
 La première fois qu'on les mangé elles étaient tièdes et accompagnaient un lapin au chorizo dont je vous donnerai la recette plus tard.
Ingrédients pour 16 parts :
- 1/2 litre de bouillon de volaille
- 20 cl de lait 
- 1 cc de gros sel le bouillon suffit 
- 30 g de parmesan fraîchement râpé
- 15 cl de purée de piquillos
- 1 mozzarella (faute de bocconcini)
- 8 olives noires dénoyautées
- 2 cs d'huile d'olive
- piment d'Espelette


* Huiler un plat à gratin d'environ 30 X 20 cm.
* Dans une casserole, verser le bouillon de volaille et le lait. Porter à ébullition et incorporer la polenta en pluie. Mélanger constamment avec une cuillère en bois, pour éviter la formation de grumeaux. Laisser cuire à feu doux 3 minutes.
* Hors du feu, incorporer le parmesan râpé sans cesser de remuer.
* Verser la polenta dans le moule à gratin. Egaliser la surface. Laisser reposer 5 minutes.
* Répartir les piquillos en purée sur la polenta. Assaisonner avec le piment d'Espelette. Disposer les tranches de mozzarella et les demi-olives de façon régulière sur toute la surface.
* Enfourner 25 à 30 minutes à 200°, jusqu'à ce que le fromage soit fondu.
* Laisser refroidir et découper en cubes.
* Manger tiède ou froid.






Bonne Fête à tous les Gastronomes !

jeudi 22 septembre 2011

Gratin de potimarron, courgette et feta

Cuisine by Lignac  nous a  livré une superbe recette de gratin de potimarron courgette et feta dans le numéro de sept-oct. En fait elle est au potiron, mais provisions obligent j'ai fait avec le potimarron que j'avais en stock. Ce n'est pas bon, c'est mieux que ça. Un vrai régal. Impossible de ne pas se resservir...!
Ingrédients pour 6 personnes :
- 400 g de potimarron
- 4 courgettes
- 200 g de feta
- 1 cube de bouillon de légumes volaille
- 1 bouquet de sauge feuilles de céleri
- 3 cs d'huile d'olive
- sel sans le bouillon de volaille étant déjà très salé
- poivre piment d'Espelette (question de goût)


* Couper les courgettes en gros cubes. Les faire cuire 5 minutes dans une poêle à sec pour leur faire rendre leur eau. réserver.
* Couper le potimarron en gros cubes et le faire cuire 5 minutes dans le bouillon. Egoutter et réserver.
* Huiler le fond d'un plat à gratin avec 1 cs d'huile d'olive.
* Répartir les légumes dans le plat.
* Dans une assiette, écraser à la fourchette la feta pour la mélanger à 2 cs d'huile d'olive et aux herbes ciselées. Répartir cet appareil sur les légumes.
* Enfourner à 180° pendant 15 minutes.

mercredi 21 septembre 2011

Frites de tofu

D'aussi loin que je me souvienne le tofu a toujours eu un effet de rejet sur moi. Il faut dire que gamine mon premier contact avec ce "truc" n'avait pas été concluant. C'est mon oncle, végétarien invétéré, qui nous l'avait servi. J'avais tellement fait la grimace que le repas suivant j'ai eu droit à un "tout patate", de l'entrée au dessert, durant lequel je m'étais régalée. Et là c'est mon beau-frère qui a tenté de me réconcilier avec cet aliment, en faisant des frites de tofu   et du poulet au curry avec du tofu soyeux. Je vous livre donc là mon premier essai tofuesque en suivant à la lettre les instruction de mon beau-frère. Pour le tofu soyeux, ça sera pour une autre fois, si j'en trouve.
Ingrédients  pour 2 personnes :
- 250 g de tofu nature
- de la sauce soja
- du curry en poudre
- des graines de cumin

* Détailler le tofu en frites.
* Faire mariner, le plus de temps possible, le tofu dans de la sauce soja en aromatisant avec les épices.
* Pour les utilisateur d'Actifry ne pas mettre d'huile, et mettre à cuire 15 minutes. Sinon, les poêler avec la marinade.

Les frites n'ont certes pas la consistance des frites de pomme  de terre, mais elles n'en restent pas moins très bonnes.

mardi 20 septembre 2011

Nouilles soba au saumon

J'ai souvent vu des chefs cathodiques ou des bouquins de cuisine utiliser des nouilles soba, sans savoir quel goût cela pouvait avoir. Ce sont en fait des nouilles au sarrazin. Je les ai trouvé au rayon cuisine du monde chez Edouard L. avec les produits asiatiques, parfumées au thé matcha. Et c'est Zeste qui m'a offert sur un plateau cette recette de nouilles soba au saumon pouvant répondre à ma curiosité. Cette salade s'est avérée fameuse.
Ingrédients pour 4 personnes :
- 300 g de nouilles soba
- 200 g de saumon fumé
- 1 avocat
- 5 cs de sauce ponzu (remplacée par 1/2 jus de citron vert+2cs de mélange 4 huiles)
- 1/2 botte de coriandre (juste de la ciboulette pour la déco)
- 1 petit pot d'oeufs de saumon (sans)
- 2 citrons verts
- poivre (piment d'Espelette)


* Dénoyauter et peler l'avocat, puis le couper en quartiers citronnés.
* Détailler le saumon en lamelles.
* Faire cuire les nouilles suivant les instructions du paquet. Bien les égoutter.
* Répartir les nouilles dans les assiettes. Ajouter l'avocat et le saumon, assaisonner et arroser de sauce.
* Servir en parsemant les herbes, les oeufs de saumon, avec des quartiers de citron vert.

lundi 19 septembre 2011

Tarte à la banane et au beurre de cacahuète

Il y a quelques jours Paris dans ma cuisine a lancé un concours : The peanut butter cakes tour.


Il s'avère que je venais juste d'en acheter un pot et que j'envisageais de faire une tarte à la banane et au beurre de cacahuète. Il fallait quand-même que je sache comment j'allais faire, et après un temps assez long de réflexion, j'en suis venue à ceci :
 Ingrédients :
- 1 pâte brisée pur beurre
- 2 bananes
- 2 cs bombées de beurre de cacahuète
- 100 g de chocolat noir
- 10 cl de crème fraîche entière
- 1 petite poignée de cacahuètes grillées non salées et concassées

* Etaler la pâte brisée dans le moule à tarte. Piquer le fond avec une fourchette.
* Tartiner le fond de tarte avec le beurre de cacahuète, de façon uniforme.
* Répartir côte à côte les tranches de banane.
* Mettre au four préchauffé à 180° pendant 30 minutes.
* Laisser refroidir sur une volette.
* Pendant ce temps, hacher le chocolat le plus finement possible.
* Faire chauffer la crème fraîche dans une petite casserole. Aux premiers bouillons, stopper la cuisson. La verser hors du feu sur le chocolat râpé tout en la fouettant pour que le mélange soit bien lisse.
* Répartir cette ganache sur la tarte. Bien égaliser la surface.
* Eparpiller les cacahuètes concassées sur la ganache.
* Mettre la tarte au frigo au moins deux heures.
* La servir bien fraîche.
Et voilà le travail. Maintenant la question est : oserais-je la présenter à ce concours ? Allez, je me lance. 

vendredi 16 septembre 2011

Boeuf aux aubergines

Une recette à préparer la veille c'est toujours intéressant non ? Alors voici le boeuf aux aubergines piqué dans le Zeste sept-oct. Le magasine préconise de la courge butternut mais c'est avec du potimarron que j'ai cuisiné ce morceaux de boeuf que je ne connaissais que de nom : la macreuse. Une viande qui est en fait soit à manger en steack soit à mijoter. Et plus elle est mijotée, meilleure elle est. On s'est franchement régalé.
Ingrédients pour 3-4 personnes :
- 600 g de boeuf en cubes (type macreuse)
- 40 g de beurre
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 1 cs de cumin en poudre
- 2 cs de graines de moutarde (sans)
- 1/2 cs de garam masala
- 1/2 cs de curcuma
- 1/2 cc de piment (d'Espelette pour moi)
- 1 cc de cannelle
- 1,5 feuille de laurier
- 50 cl de bouillon de boeuf ou de légumes
- 1 aubergine
- 500 g de courge butternut (de potimarron pour moi)
- 2 cs de crème fraîche épaisse (sans)
- 2 branches de coriandre (sans)


* Emincer l'oignon. Presser les gousses d'ail.
* Faire chauffer le beurre dans une sauteuse. Ajouter l'oignon et l'ail et les faire revenir 5 minutes en remuant.
* Ajouter les épices (sauf la cannelle) et le laurier. Remuer et laisser sur le feu 3 minutes.
* Saisir la viande en plusieurs fournées de 5 minutes environ, en enrobant bien les dés de boeuf d'épices. Réserver sur une assiette au fur et à mesure.
* Remettre la viande dans la sauteuse et verser le bouillon. Ajouter la cannelle et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser cuire à feu doux 50 minutes à couvert, puis 10 minutes sans  couvercle.
* Pendant ce temps, détailler l'aubergine et le potimarron en cubes.
* Mélanger la viande en curry et ajouter les légumes. Assaisonner à convenance et poursuivre la cuisson 15 minutes (les légumes doivent être tendres mais pas trop cuits).
* Ajouter la crème fraîche juste avant de servir et parsemer la coriandre. Servir avec du riz blanc et éventuellement du raita et des galettes indiennes.

jeudi 15 septembre 2011

Laksa de poulet

Koicé un laksa ? C'est une soupe malaisienne à base de curry et de lait de coco, comportant des nouilles et du tofu, accompagnés de poulet ; dixit le Zeste de sept-oct. Encore ce magasine me direz-vous ? Ouaiaiaiai, trop bien, alors c'est pas fini les tests de ses recettes. Cette fois donc c'est au tour du laksa de poulet. D'autant plus qu'il y a un ingrédient que j'apprivoise : le tofu. Première fois que j'en ai mangé et c'est pas mauvais. Pas transcendant, faut pas pousser, mais bon. En tout cas, le plat en lui-même est absolument délicieux. Surtout ne pas omettre les feuilles de menthe et le jus de citron vert, c'est ce qui en fait tout le charme.
Ingrédients pour 6 personnes :
- 600 g de blancs de poulet
- 200 g de vermicelles de riz (mais que 100 comme pour moi suffisent)
- 250 g de tofu
- 3 cs d'huile de sésame mélange de 4 huiles
- 150 g de pâte laksa, ou de curry rouge vert (un pot à finir)
- 1 litre de bouillon de volaille
- 40 cl de crème de coco
- 2 citrons verts
- menthe fraîche


* Couvrir les vermicelles d'eau bouillante pendant 5 minutes, puis les égoutter.
* Détailler les blancs de poulet en lamelles et le tofu en cubes.
* Faire chauffer l'huile dans une sauteuse et mettre le poulet et le tofu à dorer 5 minutes, en retournant les morceaux. Réserver dans une assiette.
* Dans le même sauteuse, placer la pâte de curry et la faire chauffer 1 minute.
* Ajouter le bouillon de volaille, la crème de coco et laisser bouillir 5 minutes. La sauce doit épaissir mais sans excès. 
* Ajouter le poulet et le tofu. Faire cuire 5 minutes supplémentaires.
* Retirer du feu.
* Servir chaud avec quelques feuilles de menthe ciselées et des quartiers de citrons verts.

mercredi 14 septembre 2011

Tarte aux figues

Dans la série "j'aime pas les figues mais je me soigne" voici la tarte aux figues. Alors pour bien planquer ces fruits tout pleins de grains forts désagréables j'ai suivi la recette d'Alice qui utilise de la purée d'amandes. En ce qui me concerne elle est complète et le sucre est rapadura, comme ça les figues sont totalement incognito puisque la tarte a l'air dêtre au chocolat. Et ma foie, ça marche : j'ai en mangé et me suis même resservie. Qui a dit "pire que les mômes" ? Hein ?
Ingrédients :
- 1 pâte feuilletée
- 15 petites figues
- 4 cs bombées de purée d'amande complète
- 4 cc de sucre rapadura
- 1 oeuf
- 20 g d'eau environ

* Dans un petit saladier, battre l'oeuf avec le sucre. Puis mélanger à la purée d'amande. Si l'appareil est trop consistant, le diluer avec l'eau.
* Laver les figues et les couper en quatre.
* Foncer le plat à tarte avec la pâte feuilletée et la garnir les quartiers de figues. Verser l'appareil par-dessus.
* Enfourner 30 minutes à 200°.
Petite info du jour
Bonne nouvelle pour les Montalbanais, Cultura vient d'ouvrir ses portes dans la ZI Nord, tout près de Casa et Ad'hauc (repères incontournables de foodista invétérée). Personnellement je ne connaissais pas cette enseigne, et j'y ai découvert un rayon création culinaire tip top. On y trouve à peu près tout les articles de Scrapcooking, comme la pâte à sucre, les colorants alimentaires, les caissettes décorées, des moules à gâteaux magnifiques... j'en passe et des meilleurs. Autant vous dire qu'il ne vaut mieux pas que je m'y attarde trop sous peine de faire virer ma carte bleue au rouge vif ! Enfin bon, j'en suis quand-même revenue avec un livre :  Bonbecs Party. Oui, parce que le rayon livres de cuisine  n'est pas piqué des hannetons non plus.

mardi 13 septembre 2011

Lapin aux poivrons

C'est dans le Zeste de sept-oct que j'ai trouvé cette recette de lapin aux poivrons. N'ayant que des poivrons verts le plat s'avère moins coloré qu'avec les jaunes initialement prévus, mais ça n'enlève rien au bon goût du plat. 
Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 lapin coupé en morceaux (ou 4 cuisses pour moi)
- 2 cs de farine
- 4 cs d'huile d'olive
- du romarin
- 2 brins de sauge (sans pour moi, introuvable)
- 17,5 cl de vin blanc sec
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 15 cl de bouillon de volaille
- 3 poivrons verts (jaunes pour moi)
- se, piment d'Espelette

* Rincer et effeuiller les herbes.
* Eplucher et émincer l'ail et l'oignon
* Epépiner, peler les poivrons et les couper en quartiers.
* Saupoudrer chaque morceau de lapin de farine puis d'herbes.
* Mettre l'huile à chauffer dans une cocotte, puis faire dorer le lapin, 10 minutes à feu moyen, en le retournant souvent.
* Verser le vin, laisser frémir 5 minutes, puis ajouter l'oignon, l'ail et le bouillon. Saler légèrement (à cause du bouillon déjà bien salé) et pimenter.
* Porter à frémissement avant de baisser le feu et couvrir. Laisser mijoter 30 minutes à feu doux, puis incorporer les poivrons. Poursuivre la cuisson environ 20 minutes jusqu'à ce que le lapin soit tendre.
* Transférer sur un plat de service et décorer de romarin (et de sauge si vous en avez), puis servir (avec un riz basmiti complet comme ici).


lundi 12 septembre 2011

Mes 1ers éclairs, à la fève tonka et au chocolat.

Il n'y a pas longtemps je me suis offert le coffret Eclairs contenant le livre de Marianne Magnier-Moreno, 3 douilles et 10 poches plastiques. J'ai bien tourné en rond pour savoir quelle recette serait faite la première. Mais évidemment, m'en tenir au livre aurait été trop simple, alors j'ai pris conscienceusement la recette de la pâte à choux, à laquelle j'ai ajouté celle de la crème patissière que j'ai aromatisée à la fève tonka et j'ai pris la ganache au chocolat noir pour le glaçage. Ces éclairs à la fève tonka et au chocolat ne sont pas la réussite du siècle, mais c'était pas mauvais. C'était même meilleur le lendemain midi : la fraîcheur faisait bien ressortir le goût de la tonka. Là où c'est franchement raté c'est pour le glaçage : il a dégouliné, et il ne brille absolument pas. J'ai apparemment raté quelque chose... Sans compter qu'il me reste de la crème et de la ganache pour un régiment.

Ingrédients :
* La pâte à choux pour 6 à 8 éclairs :
- 80 ml de lait
- 80 ml d'eau
- 70 g de beurre
- 2 g de sel
- 10 g de sucre
- 100 g de farine
- 2 oeufs

* Mettre le lait , l'eau, le beurre en dés, le sucre et le sel dans une casserole sur feu vif. Mélanger jusqu'à ce que le beurre soit fondu. Porter à gros bouillon 2 ou 3 secondes.
* Retirer du feu et ajouter la farine en une fois. Mélanger doucement au début puis de plus en plus vite jusqu'à ce qu'on ne distingue plus de farine sèche. 
* Remettre sur feu vif et dessécher la pâte en la mélangeant vigoureusement.
* Arrêter quand elle ne colle plus du tout à la casserole, ni à la spatule (cela prend 30 secondes à 1 minute). Laisser tiédir.
* Hors feu, incorporer les 2/3 des oeufs battus en omelette. Si la pâte tombe de la spatule en quelques secondes en formant une pointe c'est qu'elle est prête. Sinon, si elle n'accroche pas  pas du tout à la spatule ou si elle n'en tombe pas, continuer l'ajout d'oeuf.
* Garnir une poche d'une douille lisse de 20 mm. La positionner à 45° par rapport au silpat (ou à la plaque recouverte de papier sulfurisé) et pousser la pâte tout en déplaçant la poche d'un geste franc pour donner à l'éclair une forme bien droite. Couper la pâte au bout de 14 cm à l'aide d'un couteau à lame lisse. Lisser au doigt.
* Espacer les choux de 3 cm les uns des autres pour qu'ils puissent gonfler à la cuisson.
* Faire cuire à 150° pendant 55 minutes.

* La crème pâtissière à la fève tonka (pour 6 à 8 éclairs, mais pour au moins le double dans les faits) :
- 410 ml de lait
- 5 jaunes d'oeufs
- 80 g de sucre
- 20 g de farine T45
- 20 g de maïzena
- 2 g de sel
- 1 fève tonka

* Fouetter énergiquement les jaunes d'oeufs avec la moitié du sucre et le sel, puis incorporer la farine et la fécule de maïs.
* Verser le lait dans une casserole avec le reste de sucre et porter sur feu vif. Gratter la fève tonka dans le lait. Retirer la casserole au premier frémissement.
* Verser une louche de lait chaud sur le mélange et fouetter.
* Transférer l'ensemble dans la casserole et mélanger vigoureusement jusqu'à ce qu'il soit homogène, puis remettre sur le feu et porter à ébullition sans cesser de fouetter.
* Lorsque la crème épaissit et que l'ébullition est atteinte, laisser bouillir 1 à 2 minutes (la crème devient plus fluide), puis retirer du feu.
* Transférer la crème dans un grand plat, le couvrir de film à même la préparation pour éviter la formation d'une croûte et réfrigérer dès qu'elle est tiède.

* Ganache au chocolat noir (pour 6 à 8 éclairs, mais pour... pfiou, toute une pâtisserie oui) :
- 125 ml de crème liquide
- 125 g de chocolat à 50-60% de cacao
- 40 g de miel
- 50 g de beurre

* Mettre le chocolat coupé en morceaux, le beurre en petits dés, et le miel dans un bol résistant à la chaleur.
* Faire frémir la crème dans une casserole. La retirer du feu et la verser dans le bol, puis poser celui-ci sur la casserole vide et mélanger avec une maryse jusqu'à ce que le chocolat et le beurre soient fondus.
* S'ils ne fondent pas complètement, verser 1 cm d'eau dans la casserole et porter à ébullition, puis retirer du feu et remettre le bol par-dessus. Mélanger jusqu'à ce que la ganache soit complètement lisse.

* Dressage :
- Couper les éclairs avec un couteau-scie (à pain).
- Les garnir à l'aide de la poche à douille de crème pâtissière.
- Glacer les éclairs.

dimanche 11 septembre 2011

Un week-end dans le bordelais.

Nous arrivons juste de notre virée à moto sur Bordeaux que je m'empresse de vous livrer quelques images. Tout d'abord un coucher de soleil sur Andernos accompagné d'une bonne glace de la Villa Rad'O (violette et une découverte : rocher, en ce qui me concerne). Et puis l'évènement Barilla qui a eu lieu justement ce week-end. J'ai eu le bonheur d'y retrouver Anne rencontrée il y a quasiment un an à Bonaguil (j'en reparlerai plus bas) et d'y faire la connaissance d'autres bloggeuses : Lolo  qui animait un atelier enfant, Cécile et Nathalie. J'ai donc participé à un atelier : des pâtes au potiron-speck-cannelle, absolument délicieux, où je n'ai pas pu m'empêcher d'être "horrifiée" par la quantité d'huile d'olive utilisée (mais je n'étais pas la seule, n'est-ce pas les filles ?). Et bien sûr la foodista a frappé : je suis revenue avec 2 kg de pâtes (siiiiiii, mais des qui ne sont pas distribuées en France par Barilla, ben quand-même suis pas folle non plus), une jolie boîte en fer de collection (au moins celle-là je l'ai, pas comme pour Lustucru, non mais !) et un magnifique livre de cuisine italienne. Je crois bien que si l'évènement a lieu l'an prochain je m'organiserai différemment pour en profiter au maximum, car là je n'en ai pas vu la moitié faute de temps. Allez zou assez de blabla, les images :


Notre chef pour l'atelier : Mélanie

Vous savez quoi ? MIAM !

Anne qui animait l'autre atelier.

Lolo qui animait l'atelier enfants.
L'est pas bellissima ma boiboite (sur la droite) ? Heureusement que les valises de la moto n'étaient pas pleines à l'aller...
Anne m'a donc appris ce matin qu'il n'y aurait pas d'autre salon de littérature culinaire à Bonaguil. C'est dommage que la mairie ne suive pas parce que c'était vraiment bien. C'est ballo !

vendredi 9 septembre 2011

Terrine au surimi

L'été est passé par là et il faut rectifier le tir au niveau des kilos, parce que c'est ma balance qui n'est pas contente, du tout du tout. Donc la bonne résolution de la rentrée est : fini les gros repas du soir. Nous allons manger lé-ger ! Et pour ça, cette terrine au surimi fait bien l'affaire. Sans compter que bien fraîche elle est délicieuse.C'est dans le marmiton numéro 3 d'août-octobre que je l'ai dégotée.
Ingrédients :
- 300 g de bâtonnets de surimi
- 150 g de macédoine de légumes
- 6 oeufs
- 25 cl de crème liquide
- 1 pincée de curry
- ciboulette
- sel, piment d'Espelette

* Couper les bâtonnets de surimi en cubes.
* Egoutter la macédoine de légumes.
* Dans un saladier, mélanger-les aux oeufs et à la crème.
* Ajouter le curry, la ciboulette ciselée. Assaisonner en sel et piment d'Espelette.
* Beurrer un moule à cake ou le chemiser de papier sulfurisé, et y verser la préparation.
* Enfourner à 180° pendant 30 minutes. Laisser refroidir sur la volette, et mettre au frigo.
* Couper en tranches et servir avec une mayonnaise au citron (ou sans).