mardi 31 janvier 2012

Kougelhopf


 Z'avez vu comme il est bien gonflé mon kougelhopf ? Joli non ? Pourtant c'était pas gagné l'affaire. J'ai voulu suivre la recette du dernier Gala Gourmand, une création de Jérôme Chaucesse, chef pâtissier du Crillon à Paris. Or si on suit la liste des ingrédients, il ne faut "que" 250 g de farine. Et là, c'est tout simplement pas possible : l'appareil doit former une boule, et c'est quasiment liquide.... D'où le rajout en quata de 250 autres grammes de farine, et sauvée !!! La preuve.
 Je l'ai pris en photo avant et après le saupoudrage de sucre glace, afin que vous remarquiez la double rangée d'amandes. Pour plus de gourmandiiiiiiiise.
 Ingrédients :
- 500 g de farine
- 4 oeufs
- 15 cl de lait 
- 160 g de beurre
- 40 g de sucre
- 35 g de raisins secs réhydratés dans du rhum
- 10 g de levure fraîche de boulanger
- 5 g de sel (si on n'utilise pas de beurre 1/2 sel)
- le zeste d'1 citron
- 10 g de vanille liquide
- sucre glace pour la déco
- quelques amandes

* Dans le bol du robot, avec le crochet, mélanger la farine au sel et au sucre.
* Ajouter le lait (légèrement tiédi pour ma part), la levure et 2 oeufs. Pétrir jusqu'à obtenir une pâte.
* Ajouter le reste des oeufs.
* Lorsque la pâte se décolle des parois, ajouter le beurre en dés (en 3 fois), les raisins, la vanille et le zeste de citron.
* Travailler l'appareil 10 minutes (ça c'est ma contribution à la recette).
* Couvrir le bol d'un torchon sec et laisser reposer 30 minutes à température ambiante.
* Pendant ce temps, beurrer le moule et déposer une amande dans chaque creux du moule (voire une deuxième rangée comme moi).
* Verser la pâte dans le moule et la laisser gonfler (sous le torchon) jusqu'au bord du moule, ce qui prend 1h30 à 2 heures suivant la chaleur de la pièce.
* Enfourner à 160° pendant 45 minutes (faire attention à la position de la grille car la pâte va gonfler).
* Démouler dès la sortie du four et laisser refroidir sur la volette.

lundi 30 janvier 2012

Cake à la choucroute et au munster

Un cake à la choucroute et au munster, voilà qui est osé. C'est toujours mieux me semble-t'il qu'un cake à la choucroute et aux deux poivrons comme j'en ai trouvé la recette dans l'un de mes magasines culinaires, non ? Je ne sais pas pourquoi l'association ne me plait guère... Alors à mettre de la choucroute dans un cake, autant y aller franco avec le munster en prime ! Et franchement : c'est très bon. On oublie totalement le goût du chou et l'odeur du fromage n'est pas désagréable : Mondoudou croyait que je faisais une raclette alors... L'aspect a l'air dense du fait que le fromage a totalement fondu.
Ingrédients :
- 200 g de choucroute cuite
- 250 g de farine
- 2 oeufs
- 15 cl de lait
- 60 ml d'huile
- 1 cc de levure chimique
- sel, piment d'Espelette
- 100 g de munster
- 100 g de lardons allumettes


* Dans le bol du robot (ou dans un saladier), mélanger la farine et la levure chimique.
* Incorporer les oeufs un à un, le lait et l'huile.
* Ajouter la choucroute, le munster coupé en dés et les lardons.
* Assaisonner.
* Verser l'appareil dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé.
* Enfourner à 210° pendant 20 minutes et à 180° pendant 30 minutes.

dimanche 29 janvier 2012

Fête de la truffe à Lalbenque

Ca y est j'ai eu mon baptême de la truffe aujourd'hui-même. Pour une première j'ai fait fort : rien de moins que la fête de la truffe de Lalbenque ! C'est pas rien : cela attire un monde fou de toute la France. Juste à côté de moi il y avait des bretons, des normands, des audois... un truc de fou. J'aurai bien été voir une démonstration de cavage, mais le froid régnant sur le village m'en a dissuadé. Encore heureux que la neige prévue la veille n'est pas tombée. 

9h30, les producteurs commencent juste à s'installer, et il fait TRES froid...Une heure à patienter avant le coup d'envoi.

Petite balade dans Lalbenque pour patienter et ne pas geler sur place. L'occasion de visiter le village et de profiter du marché : de l'alimentation en grande majorité, mais aussi des plants de chênes truffiers, ou des râpes et des pics à truffes... Pas de bol, je n'ai pas de terrain pour en planter.

 Une rue du château, forcément j'y vais en accélérant le pas, mais.... de château point. Dommage, y'a sûrement eu, mais y'a plus !
 Voilà 1/2 heure que j'ai fait affaire avec la dame pile en face de moi. Rien ne me ferait bouger de place. Y'a plus qu'à attendre que Monsieur le Maire lance l'ouverture du marché aux truffes à 10h30. Heureusement, derrière moi le monde afflue, et du coup j'ai moins froid.
 Impossible de faire le moindre achat tant que cette corde ne touche pas terre... A chaque fois qu'un producteur soulève le torchon de son petit panier l'odeur de la truffe nous titille les narines et affolent nos papilles.
 Sous un petit châpiteau, quelques producteurs participent à un concours de présentation de leurs truffes.
Plus que 2 minutes... et le St Graal est à moi !

samedi 28 janvier 2012

Infos pour les montalbanais.

Vous vous souvenez des boîtes Lustucru que j'ai cherché en vain tout l'été ? Et bien ça y est il y en a sur Montauban, chez Auchan. Oui, mais non, je n'ai pas changé d'avis par rapport à ce supermarché. J'y suis allée en désespoir de cause dans une quête au raifort... que je n'ai pas trouvé. Par contre, au détour d'un rayon je suis tombée nez à nez avec des paqs de pâtes et les boîtes collector tant convoitées. Allélouia !!!!!!! Ni une ni deux j'en prends une de chaque couleur, et j'ai donc 6 boîtes de pâtes en stock. Pas grave.
L'autre bonne nouvelle, c'est que j'ai trouvé du bouillon Ariaké, chez Monop qui a ouvert depuis peu en plein centre ville (à la place du ciné). Ce qui est cool, c'est qu'on peut les stocker dans les fameuses boîtes, pile poile à la bonne taille. Comme les choses sont bien faites parfois.... Hein, parfois.

vendredi 27 janvier 2012

Kougelhopf salé aux lardons et aux noix.

Quand j'ai voulu faire une repas sur le thème alsacien, j'ai demandé conseil à une amie alsacienne au sujet de l'apéritif et de l'entrée. Quand elle m'a parlé du kougelhopf salé aux lardons et aux noix, je n'ai pas hésité car je lui fais confiance. Le temps de trouver les petits moules adéquats... et là ça se corse : dans le sud-ouest ça relève du défi ; faut pas rêver. Je me suis rabattue sur des moules à mini-savarin, et ça fait la blague ! 
 Ingrédients pour 13 mini kougelhopfs :
- 500 g de farine
- 2 sachets de levure boulangère déshydratée
- 125 g de beurre
- 125 g de lardons allumettes
- 2 oeufs
- 100 g de cerneaux de noix
- 1/4 l de lait

* Dans le bol du robot, verser la farine, la levure et le lait tiède. Pétrir au crochet 30 secondes.
* Verser une petite pincée de sel (attention avec les lardons). Pétrir encore 30 secondes.
* Ajouter les oeufs. Pétrir 1 minute.
* Incorporer le beurre en trois fois. Pétrir 7 minutes : la pâte doit se détacher des parois du bol et former une boule.
* Recouvrir la pâte d'un torchon et laisser lever la pâte 50 minutes.
* Ajouter les lardons. Pétrir 1 minute.
* Répartir les noix au fond des moules. Les garnir de pâte. 
* Laisser lever encore 70 minutes (ce que j'ai complètement zappé...!).
* Cuire 30 minutes à 180° (45 minutes si on fait un seul gros kougelhopf).
* Démouler tout de suite pour laisser refroidir sur la volette.

Dernier conseil de mon amie : les préparer la veille pour que ça soit moins sec, et être sûr que le gâteau est bien refroidi au centre.
La recette vient du site Marmiton.

mercredi 25 janvier 2012

Fleishschnaka, ou le pot au feu épisode n°2

Un jour une amie m'a demandé si je connaissais une recette alsacienne, en me disant que "ça faisait un escargot avec de la viande dedans", qu'elle avait trouvé ça très très bon... ?! Voilà ma curiosité piquée car l'Alsace a pour moi le goût de la madeleine de Proust. Recherches sur le net à tout hasard, et allelouia je trouve les fleishschnakas (car c'est bien de ça dont il s'agissait) ! "Flesh" signifiant viande, et "schnaka" escargot. C'est simple comme bonjour en fait cette histoire. Il suffit juste d'avoir un reste de pot au feu, d'où l'épisode n°1. Au fait, une idée de la prononciation ? Ayant trouvé une recette en vidéo, je peux vous dire que ça ressemble à ça : flachnaïkoe (avec l'accent du bas-Rhin, d'après une amie alsacienne). Vous me suivez toujours ? Alors "hop là" !
Ingrédients pour 5 personnes :
Pour la pâte "à nouilles" :
- 300 g de farine
- 3 oeufs
- 1/2 cc de sel
Pour la farce :
- 300 g de viande de pot au feu (un reste)
- 2 carottes et 1 poireau du même pot au feu
- 1 oignon
- 1 grosse poignée de persil haché
- sel, poivre
- 1 oeuf
- 1 cc de moutarde forte
- 75 cl de bouillon du pot au feu (ou s'il a été entièrement utilisé du bouillon de volaille, avec 1 cube)
- 1 petit verre de vin blanc d'Alsace

* Préparer la pâte "à nouilles" : mélanger la farine, le sel et les oeufs. Pétrir jusqu'à ce que la pâte se décolle de la paroi du robot (sinon dans un saladier avec les mains). Former une boule et laisser reposer sous un torchon sec à température ambiante pendant 1 heure.
* Préparer la farce pendant ce temps : 
- Hacher l'oignon finement et le faire fondre dans 25 g de beurre.
- Hacher la viande et les légumes.
- Dans un saladier ajouter l'oignon cuit à la viande et aux légumes.
- Ajouter l'oeuf, le persil, la moutarde et assaisonner.
- Réserver au frais.
* Etaler la pâte au rouleau à pâtisserie sur 2 mm d'épaisseur, en rectangle.
* Etaler la farce sur la pâte, en laissant 1 ou 2 cm de libre sur les bords.
* Rouler serrée la pâte sur elle-même pour former un boudin. Filmer et réserver quelques minutes au frigo.
* Découper le boudin en rondelles de 2 cm de large.
* Dans une poêle huilée, faire dorer les escargots de chaque côté (2 minutes).
* Les placer ensuite dans une sauteuse et les recouvrir du bouillon et du vin blanc, à hauteur.
* Cuire 20 minutes, en rajoutant du bouillon si nécessaire. 

Les fleishschnakas se servent dans une assiette creuse avec un peu de bouillon, accompagnés de salade verte bien assaisonnée.


mardi 24 janvier 2012

Pot au feu, épisode n°1.

Ca y est c'est officiel : j'aime le pot au feu. Du moins le mien. Oui, parce que je n'ai pas mis de paleron, gite ou plat de côte, mais que de la joue de boeuf. C'est fondant, c'est extra. Et comme je ne suis pas copine avec les poireaux, je les ai coupé menu menu et le tour est joué. Pourquoi ai-je mis tant de temps à m'y mettre ??? Parce que jusqu'à présent ce plat était associé dans mon crâne de piaf à l'idée de mastiquer de la viande filandreuse pendant des lustres. Or il me fallait un reste de pot au feu pour une recette qui me fait de l'oeil. A suivre donc...
Ingrédients pour 4 personnes :
- 1,2 kg de joue de boeuf (2 joues)
- 2 poireaux
- 6 carottes
- 1 navet
- 1 branche de céleri
- 8 petite pommes de terre
- 1 oignon piqué de 2 clous de girofle
- 1 cube de bouillon de volaille

* Dans la cocotte, mettre 2 litres d'eau et la viande. Porter à ébullition. Ecumer.
* Ajouter les légumes coupés en morceaux, l'oignon piqué de clous de girofle, le cube de bouillon de volaille. Assaisonner. Fermer la cocotte.
* Quand la cocotte siffle baisser le feu et laisser cuire 50 minutes.
* Pendant ce temps cuire les pommes de terre dans un grand volume d'eau salée à part.

Ce que je préférai jusque là : le bouillon avec de petites pâtes alphabet dedans... J'adore toujours. Sinon, j'ai plus ou moins adapté la recette du livret de ma cocotte SEB.

lundi 23 janvier 2012

Panna cotta aux marrons

Il y a longtemps que je n'ai pas fait de panna cotta. Pourquoi pas celle de En Cuisine c'est Tout alors ? à la crème de marrons. J'avais peur que ce ne soit trop sucré, mais c'était parfait. De saison qui plus est. Pour y mettre mon petit grain de sel, j'ai rajouté quelques copeaux de chocolat noir. Dans certains verres je les ai mis au fond, dans d'autres après coup, et dans les deux cas j'ai eu peur qu'il ne fonde au contact de l'appareil chaud ; mais non, le chocolat est resté dur. Le but était atteint. J'ai aussi mis de la fève tonka, faute de gousse de vanille en stock. Par contre pour la photo... oserais-je vous infliger "ça" ? Je vous aurai averti.
Ingrédients pour 4 5 personnes :
- 50 cl de crème fraîche
- 100 g de crème de marrons
- 1/2 gousse de vanille 1/2 fève tonka
- 1 cs de rhum brun
- 5 g de feuilles de gélatine
- 5 carrés de chocolat noir


* Mettre la gélatine à ramollir dans un bol d'eau froide.
* Dans une casserole, faire chauffer la crème fraîche avec la crème de marrons, la fève tonka râpée et le rhum.
* La retirer du feu quand elle est à ébullition, y verser les feuilles de gélatine bien essorée, et fouetter pour que le mélange soit homogène.
* Poser un carré de chocolat noir grossièrement concassé au fond des verres et verser l'appareil dessus.
* Filmer les verres et les entreposer au frigo au moins 3 heures.


dimanche 22 janvier 2012

Risotto au poulet et aux amandes

Cette recette de risotto au poulet et aux amandes, je l'ai inventée pour ces dames de l'atelier broderie de l'association "Femmes en Mouvement" dont je fais partie. L'histoire de ce "cours de cuisine" a démarré le jour du dernier repas de fin d'année où j'ai naïvement demandé si on ne pourrait pas avoir un atelier cuisine pendant lequel une personne nous donnerait des cours... et voilà comment elles m'ont refilé le bébé ! Ok, je ne vais pas me débiner, on fait un essai. Alors pour cette première, ce sera un menu à l'italienne : polpetonne de thon, risotto donc, et panna cotta aux marrons (recette dans le prochain billet). On y va ?
Ingrédients pour 4 personnes :
- 3 cs d'huile d'olive
- 1 oignon
- 200 g de riz arborio (ou carnaroli)
- 15 cl de vin blanc sec
- 2 escalope de poulet
- 100 g d'amandes entières
- 40 g de beurre
- 50 g de parmesan
- 1 cube de bouillon de volaille
- piment d'Espelette
- sel


* Ciseler l'oignon très finement, afin de ne pas retrouver de gros morceaux dans l'assiette.
* Mettre le bouillon de volaille à chauffer dans une grande casserole d'eau.
* Couper le poulet en cubes.
* Râper le parmesan.
* Préparer le beurre en petits dés et le remettre au frigo.
* Torréfier les amandes dans le faitout à sec. Les verser dans un torchon pour les éplucher et les réserver dans un saladier.
* Dans le même faitout, faire dorer les morceaux de poulet dans 1 cs d'huile d'olive. Assaisonner. Réserver dans le même saladier que les amandes. Couvrir et laisser reposer la viande.
* Toujours dans le faitout, faire revenir l'oignon ciselé dans 2 cs d'huile d'olive.
* Déglacer au vin blanc et mettre le minuteur sur 17 minutes (pendant lesquelles on n'arrêtera pas de touiller à l'aide d'une spatule en bois, ou mieux, d'une cuillère en bois percée).
* Verser ensuite louche après louche le bouillon chaud, à chaque fois qu'il est absorbé par le riz (et pas avant).
* Au bout de 16 minutes de cuisson du riz, ajouter la viande et les amandes.
* Au bout des 17 minutes de cuisson du riz, verser une dernière louche de bouillon et éteindre le feu. 
* Ajouter le parmesan, remuer vite fait.
* Enfin, verser les dés de beurre froid, ne pas remuer et couvrir le faitout pendant 2 minutes.
* Verser le risotto à la louche dans des assiettes creuses sans tarder.

! : Le risotto se sert "à la vague", c'est-à-dire qu'il doit être liquide... mais pas trop. D'où l'utilisation de la louche.


J'aurai bien aimé vous montrer quelques photos mais je n'ai fait que promener mon appareil... Pas le temps ! Dommage parce que c'était TRES sympa ! Une chouette expérience. A refaire... ?

samedi 21 janvier 2012

Filets de sole à la mandarine.

Cette recette de filets de sole me faisait de l'oeil depuis quelques temps maintenant puisqu'elle est dans le Gourmande Spécial Fêtes. Je l'ai pas mal adaptée étant donné que je n'avais ni vin blanc, ni grand-marnier sous la main, et que j'ai remplacé les oranges par des mandarines, et la crème fraîche par du fromage blanc... Du coup c'est ultra light !!!
Ingrédients pour 2 ou 3 personnes (suivant l'appétit) :
- 5 filets de sole roulés et surgelés
- 2 mandarines
- 2 jaune d'oeufs
- 300 g de fromage blanc 0%
- 30 g de beurre
- 40 cl de vin blanc 
- 1 cs de Grand-Marnier
- sel et piment d'Espelette

* Prélever les zestes des mandarines à l'aide d'une râpe ou d'un zesteur. Et prélever leur jus.
* Dans une sauteuse, verser le jus des fruits dans le beurre. Assaisonner.
* Dès que le liquide frémit, y mettre les filets de sole et les cuire 6 minutes à feu doux, en les retournant une fois.
* Réserver les filets dans un plat, sous papier alu.
* Faire réduire le jus de moitié.
* Dans un bol, mélanger les jaunes d'oeuf avec le fromage blanc et le zeste de mandarine.
* Ajouter cet appareil hors feu à la sauce réduite en le fouettant. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
* Napper les filets de sole dans l'assiette.


vendredi 20 janvier 2012

Tarte crabe et crevettes au curry

C'est quand je me suis lancée dans la pâte feuilletée que j'ai réalisé cette tarte crabe-crevettes au curry, car il me restait de la pâte une fois ma galette de rois réalisée. J'ai fait avec ce que j'avais dans mon placard, à savoir une boîte de chaque. C'est très bon et pas sorcier à faire.
Ingrédients :
- 1 pâte feuilletée maison (ben ouai, je crâne)
- 1 boîte de miettes de crabe
- 1 boîte de crevettes
- 2 oeufs
- 5 cl de crème fraîche
- sel
- piment d'Espelette
- du curry en poudre


* Dans un saladier, mélanger le crabe et les crevettes bien égouttés avec les oeufs, la crème fraîche. Assaisonner.
* Etaler la pâte feuilletée sur du papier sulfurisé et la disposer dans le plat à tarte.
* Piquer le fond de la pâte avant de la garnir de l'appareil.
* Saupoudrer du curry sur toute sa surface.
* Enfourner à 200° pendant 30 minutes.


La tarte se mange chaude, tiède ou même froide pour l'apéritif.









jeudi 19 janvier 2012

Pâtissons farcis à la brandade.

L'idée paraît saugrenue non ? Un pâtisson farci à la brandade de morue. Pourtant c'est excellent. Des fois je m'épate ! Pour finalement m'apercevoir que la recette existe déjà... Mais bon, je ne me suis pas démontée et j'ai fait comme je le sentais : je n'ai pas précuit mes pâtissons à la vapeur ; tout est parti direct au four. Délicieux.
Ingrédients pour deux personnes :
- 2 petits pâtissons
- 100 g de brandade (1/2 boîte)
- 4 cs de crème fraîche
- 35 g de gruyère râpé
- 10 olives noires dénoyautées


* Bien laver les pâtissons.
* Découper un chapeau et enlever toutes les graines.
* Dans un bol, mélanger la crème à la brandade. Assaisonner.
* Répartir l'appareil dans les pâtissons. Parsemer le râpé par dessus.
* Enfourner à 180° pendant 30 minutes (posés dans un plat à gratin).
* Ajouter les olives coupées en quatre et remettre au four 10 minutes à 220°.
* Déguster chaud.

mardi 17 janvier 2012

La pâte feuilletée simplifiée et galette de rois frangipane-framboises.

J'avais bien dit que je me lancerai dans la pâte feuilletée en 2012 non ? C'est chose faite. J'ai trouvé chez Carole la recette simplifiée. En escargot, car ici pas de tours qui tiennent. C'est vraiment simple et rapide. Pour la farce c'est chez O'Delices que j'ai trouvé mon bonheur avec une recette de galette des rois frangipane-framboises. C'était très bon, même si ma galette avait l'air un peu raplapla. Après un tour sur mes blogs favoris j'ai fini par trouver d'où venait mon erreur : le chiquetage de la pâte. J'avais trop pincé les bords, alors qu'il faut juste appuyer pour souder les deux épaisseurs et faire le tour avec le dos d'une lame de couteau ; et surtout ne pas dorer ce fameux bord. Forte de mes erreurs, j'ose espérer que la prochaine sera parfaite...!
On voit bien que les bords de pâte n'ont pas le bel effet feuilleté recherché.
Ingrédients pour la pâte feuilletée simplifiée :
- 300 g de farine
- 1 cc de sel
- 130 ml d'eau
- 1/2 cc de vinaigre blanc
- 70 g de beurre fondu
- 100 g de beurre mou

* Dans le bol du robot, verser la farine, le sel, mélanger et faire un puits dans lequel verser l'eau  avec le vinaigre et le beurre fondu, et former une boule homogène.
* Sur le plan de travail fariné, étaler la pâte au rouleau à pâtisserie en rectangle sur 1 mm d'épaisseur.
* Tartiner la pâte avec le beurre mou.
* Rouler la pâte très serrée en formant un boudin.
* Rouler ce boudin en escargot.
* Poser cet escargot sur la tranche, le filmer et le mettre au frigo 1/2 heure.
* Disposer l'escargot de pâte sur la tranche sur le plan de travail fariné et l'aplatir avec la paume de la main, avant de la couper en 2 (une coupe franche afin que le feuilletage se développe bien).
* Etaler chaque morceau au rouleau sur 2 ou 3 mm d'épaisseur.
La mauvaise qualité d'image de ces dernières photos est due à mon téléphone portable. Du coup elles ne rendent pas hommage au bon goût de ma galette.
Ingrédients pour la galette des rois frangipane-framboises :
- 70 g de beurre mou
- 100 g de sucre
- 2 oeufs
- 125 g de poudre d'amande
- 1 cs de farine
- 2 pâtes feuilletées maison (si possible)
- 125 g de framboises surgelées
Pour la dorure :
- 1 jaune d'oeuf
- 1 cs d'eau

* Fouetter le beurre mou avec le sucre afin d'obtenir une pommade.
* Ajouter le oeufs battus, la poudre d'amande et la farine.
* Etaler l'appareil sur la première pâte feuilletée, piquetée à la fourchette, jusqu'à 3 cm du bord.
* Répartir les framboises encore froides.
* Dorer au pinceau le bord de la première pâte feuilletée pour la soudure.
* Recouvrir le tout de la deuxième pâte feuilletée. Appuyer légèrement les bords.
* Dorer la galette (sauf les bords).
* Chiqueter les bords : faire tout le tour de la galette de façon régulière en marquant la pâte avec le dos de la lame d'un couteau.
* Faire de la déco sur la galette avec le dos de la lame de couteau.
* Ne pas faire de cheminée car ce n'est pas de tourte qu'il s'agit ici, mais faire de tous petits trous dans la pâte (à l'aide d'une aiguille à larder) pour que la vapeur puisse s'échapper.
* Enfourner à 200° pendant 10 minutes puis à 180° pendant 30 minutes.




lundi 16 janvier 2012

Galette des rois à la cacahuète.

Pour l'épiphanie cette année je me suis lancée dans la galette des rois. Mais comme je n'aime pas le "simple", je l'ai faite à la cacahuète. C'est dans le Cuisine Actuelle de Janvier que j'ai croisé cette recette pas banale. J'avoue avoir hésité à tenter l'aventure de la confection d'une pâte feuilletée maison, mais pour l'instant je préfère encore étudier la question à travers les différents livres de ma bibliothèque culinaire. Parce que ça n'a pas l'air simple cette histoire ; il y a des mots comme : détrempe, tours... S'agit de bien maîtriser le vocabulaire, et promis, je me lance. 2012 sera l'année de la pâte feuilletée (ou pas !)... 

L'est-y pas beau mon sac à tarte (offert par Mimii) ??? J'adore !
Ingrédients :
- 2 rouleaux de pâte feuilletée pur beurre (ou 500g de fait maison, en deux disques de 20 cm de diamètre et 5 mm d'épaisseur)
- 175 g de cacahuètes non salées
- 125 g de beurre mou
- 2 oeufs entiers + 2 jaunes
- 125 g de sucre glace
- 1 cs de crème fraîche
- 1 cs rase de farine
- 2 cs de kirsch

* Faire légèrement griller les cacahuètes dans une poêle à sec. Laisser refroidir. En réduire 125 g en poudre, et concasser le reste.
* Dérouler la pâte feuilletée sur la plaque de cuisson avec du papier sulfurisé ou un silpat, et la remettre au frais.
* Fouetter le beurre mou avec le sucre en crème mousseuse. Incorporer un par un les oeufs entiers, puis la poudre de cacahuètes, la farine, la crème fraîche, le kirsch, et les cacahuètes concassées. Garder au frais 1 heure.
* Sur la première pâte feuilletée, piquer à la fourchette jusqu'à 3 cm du bord. Etaler la crème. Badigeonner au pinceau le pourtour libre de jaune d'oeuf.
* Recouvrir le tout avec la deuxième pâte feuilletée. Presser légèrement les bords pour les souder.
* Badigeonner la galette de jaune d'oeuf (un passage suffit, sinon la galette aura un aspect un peu "brûlée", comme là). Rayer la surface avec l'envers de la pointe d'un couteau. 
* Placer 30 minutes minimum au frigo. 
* Préchauffer le four à 240°. Enfourner et baisser le thermostat à 180°. Cuire 40 minutes.

Selon Philippe Gobet, directeur des Ecoles Lenôtre : pour obtenir une galette parfaitement ronde après la cuisson, il faut la préparer et la laisser reposer une nuit au frigo avant de la cuire.

dimanche 15 janvier 2012

Cake au chocolat et noix de coco.

Un tour en cuisine

Echaudée par une précédente expérience de ronde interblog, j'ai mis du temps à vouloir participer à nouveau à quoi que ce soit. C'est en allant sur l'un de mes blogs favoris que je suis tombée sur Un tour en cuisine. Après réflexion je me suis inscrite et me voilà participant à la ronde n°39. J'ai donc du piocher une recette chez Ca mijote et c'est L'antre des gourmets  qui vient en prendre une chez moi. J'ai donc choisi de confectionner ce cake au chocolat et noix de coco, qui a été dégusté et apprécié lors d'un goûter très sympa.
Ingrédients :
* Pour la partie chocolatée :
- 1 oeuf
- 50 g de sucre
- 50 g de fromage blanc
- 75 g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- 5 cl d'huile
- 100 g de chocolat noir
* Pour la partie noix de coco :
- 1 oeuf
- 50 g de sucre
- 50 g de fromage blanc
- 75 g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- 5 cl c'huile
- 60 g de noix de coco

* Utiliser deux saladiers dès le départ pour une raison de commodité.
* Mélanger dans chacun d'eux l'oeuf, le sucre, le fromage blanc, la farine, la levure et l'huile.
* Dans le premier saladier ajouter le chocolat fondu.
* Dans le second saladier ajouter la noix de coco.
* Dans le moule à cake garni de papier sulfurisé, alterner les couches de pâte.
* Cuire à 180° pendant 40 minutes;
* Laisser refroidir sur la volette.
Comme tout cake, il est meilleur le lendemain.


Je tiens à remercier Miss Cuisine pour sa gentillesse.

samedi 14 janvier 2012

Gratin de pomme de terre au chou et au poisson.

Cette recette de gratin de pomme de terre au chou, je l'ai trouvée dans le Cuisine Actuelle de Janvier. Je l'ai agrémenté de filets de lieu afin d'avoir un plat vraiment complet. Très bon !
Ingrédients :
- 3 pommes de terre
- 1/2 chou vert frisé
- 20 cl de crème fraîche
- 100 g de gruyère râpé
- 1 gousse d'ail
- 500 g de filets de lieu


* Découper les pomme de terre en rondelles. Les faire bouillir dans de l'eau salée pendant 7 minutes environ.
* Découper le chou en grosses lanières, et le faire cuire dans de l'eau salée 7 minutes après l' avoir blanchi dans de l'eau bouillante avec du bicarbonate.
* Mélanger l'ail pressé à la crème.
* Dans le plat à gratin, déposer une couche de pomme de terre, une couche de chou, les filets de poisson, re-chou et re-pomme de terre. 
* Assaisonner le gratin, verser la crème aillée, et parsemer le fromage râpé.
* Enfourner 40 minutes à 180°.

vendredi 13 janvier 2012

SOS... Cookies.

Les kits à cookies, j'ai souvent lu des articles sur le sujet, mais je n'en ai jamais fait. Pour Noël c'est Masoeur qui m'en a fait cadeau. Alors je me suis empressée de les fabriquer !

Et voilà le résultat : une vraie tuerie ! 
Conclusion : mis à part le fait que c'est un formidable cadeau, il faut bien reconnaître que c'est hyper-pratique : tout est pesé, et on a toujours un oeuf dans le frigo. Je vais donc me préparer quelques kits à conserver pour les cas-où... 

Ingrédients pour un bocal d'1 litre :
* Mettre dans le fond du bocal :
- 250 g de farine
- 1 cc de bicarbonate
- 1/2 sachet de levure chimique
- 1/4 cc de sel
* Bien tasser.
- 100 g de flocons d'avoine
- 200 g de pépites de chocolat
* Bien tasser encore car il faut que le chocolat fasse barrière et empêche les sucres de passer en dessous (pour qu'ils ne "tuent" pas la levure).
- 100 g de sucre roux
- 100 g de sucre blanc
- 100 g de noix.


C'est une recette que Masoeur a prise chez Papille et Pupilles.



jeudi 12 janvier 2012

Fabriquer ses propres capsules de café.

Fabriquer ses propres capsules de café c'est possible. C'est Mondoudou qui a reçu un kit en cadeau de Noël. Il s'agit de capsules "Capsul'in" qu'il faut fermer à l'aide d'un opercule en alu une fois remplies. On obtient donc les mêmes capsules que celles de George, sauf que là on achète le café en poudre que l'on veut. C'est-y pas beau ça ? 

Collage de l'opercule qui demande un minimum de minutie.


Y'a plus qu'à déguster, avec un p'tit cookie par exemple.

mercredi 11 janvier 2012

Homard au curry et aux trompettes de la mort.

A l'origine je voulais faire pour notre réveillon de nouvel an une recette vue dans le Gourmande Spécial Fêtes... Sauf que, au dernier moment, je m'aperçois que les têtes d'asperges vertes achetées la veille étaient carrément moisies (alors que je les ai payées une fortune, parce que ça n'est quand-même pas la saison !!!) et que les morilles... hé bien je les avais toutes utilisées quelques jours auparavant. Non mais quelle nouille ! Pas grave, on rebondit et voilà du homard au curry et aux trompettes de la mort, qui tue ; un truc de ouf !
Ingrédients pour 2 personnes :
- 2 homards cuits décongelés au frigo depuis la veille
- 40 g de beurre
- 1 échalote ciselée
- 20 cl de crème fraîche
- 160 g poids net égoutté de trompettes de la mort (soit un bocal)
- 2 cs de curry en poudre
- 120 ml de porto

* Décarcasser les homards en gardant si possible les pinces et le corps entiers.
! Une astuce pour décortiquer les petites pâtes : les poser sur la planche à découper, à la verticale devant soi. Les écraser au rouleau à pâtisserie. On a ainsi la chair qui sort toute seule de la carcasse.
* Dans une grande casserole, faire revenir l'échalote dans 20 g de beurre mousseux.
* Ajouter la carcasse et les têtes de homard. Les faire revenir 5 minutes, en les écrasant au maximum à l'aide de la cuillère en bois, et en les remuant.
* Déglacer au porto et laisser réduire de moitié.
* Ajouter la crème fraîche et le curry, et laisser mijoter 5 minutes. Assaisonner.
* Pendant ce temps, dans un faitout, faire mousser 20 g de beurre et y jeter le champignons.
* Ajouter la crème passée au chinois. Laisser mijoter 5 minutes.
* Ajouter la chair de homard juste pour la réchauffer 3 minutes.
* Servir immédiatement.

mardi 10 janvier 2012

Dinde farcie à ma manière.

Je crois bien n'avoir jamais mangé de dinde farcie durant les fêtes de fin d'année. Et cuisiné la bête ainsi, ça c'est sûr. Et je ne me vois pas le faire ; rien que l'idée de devoir arroser toutes les dix minutes la bestiole sous peine d'avoir une viande toute sèche, ne m'emballe absolument pas. Sans parler du fait que c'est énorme... Alors je m'adapte : pour une table de six, les escalopes font aussi bien l'affaire, surtout farcies aux marrons et aux morilles... !
Ingrédients pour 6 personnes :
- 6 escalopes de dinde
- 18 marrons cuits
- 6 cs de moutarde
- 320 g poids net égoutté de morilles (soit 2 bocaux)
- 20 cl de crème fraîche
- 300 ml de bordeaux blanc
- 1 échalote
- 10 g de beurre 1/2 sel

* Rincer les morilles et bien les égoutter. Découper les plus grosses en petits morceaux et garder les plus jolies de côté.
* Aplatir les escalopes entre deux films alimentaires.
* Dans chacune (vers soi) :
- la tartiner d'1 cs de moutarde
- répartir 3 marrons en lamelles
- répartir 2 poignées de morilles (celles qui sont coupées en priorité)
- assaisonner.
* Enrouler les escalopes sur elles-mêmes, en commençant par le côté de la farce.
* Les rouler très serré dans un film alimentaire, et nouer les deux bouts au plus prés.
* Les pocher 10 minutes dans une grande quantité d'eau bouillante, et les laisser refroidir au frigo au moins 6 heures. (Idéal si on le prévoit la veille donc)
* Faire la sauce :
- Faire revenir l'échalote finement ciselée dans le beurre mousseux.
- Déglacer au vin blanc, et laisser réduire.
- Ajouter les morilles (les jolies) et la crème fraîche. Laisser mijoter 5 minutes.
* Au moment de servir : 
- Dans une poêle, faire revenir les ballotines de dinde de tous les côtés dans un peu de beurre.
- Présenter la viande coupée en deux en biais, arrosée de sauce.

Je l'ai servie avec une purée toute simple de carottes-marrons au beurre.

lundi 9 janvier 2012

Petites royales de crabe au safran.

C'est dans le Gala Gourmand de nov-dec que j'ai trouvé cette recette de petites royales de crabe au safran. Je l'ai réalisée pour un apéritif de fin d'année, dans des minis soupières. C'est frais et goûteux.
 Ingrédients :
- 250 g de crabe
- 20 cl de crème
- 3 oeufs
- 60 g de parmesan râpé
- des pistils de safran (une dosette pour moi), ou 1/4 de cc de curcuma
- 1 cc de graines de pavot
- sel, piment d'Espelette

* Battre les oeufs avec la crème. Ajouter le safran. Assaisonner
* Incorporer le crabe (en boîte pour moi ; bien égoutté), ainsi que le parmesan.
* Verser l'appareil dans des ramequins.
* Cuire 20 minutes dans un cuit-vapeur.
* Servir tiède ou froid, décoré de graines de pavot.


dimanche 8 janvier 2012

Pâtes fraîches maison à la fleur de caviar.

Non vous ne rêvez pas en lisant le titre : fleur de caviar. Je ne me suis pas attrapé des goûts de luxe, que nenni, c'est juste de la curiosité. Et qu'est-ce que c'est bon la curiosité !!! Tout ça parce que j'ai lu un article chez Anne qui a fortement titillé mes papilles. Alors la question du ravitaillement s'est posée. Pas très emballée par une commande via internet parce que ça vient de chez Petrossian quand-même, c'est le papa des deux grands que je garde (qui travaille la semaine à Paris) qui a eu l'extrême gentillesse de jouer le rôle de "porteur très spécial" ; je l'en remercie encore. Pour goûter à ce merveilleux caviar séché, j'ai pris la recette d'Anne, mais avec des pâtes maison : des macaronis larges. Ce fut carrément divin.
 Ingrédients pour les pâtes fraîches semi-complètes, pour 2 personnes :
- 150 g de farine T80
- 50 g de farine T65
- 2 oeufs
- 1 cc d'huile d'olive


* Avec le robot, mélanger à la feuille, vitesse 2, d'abord les farines, puis ajouter les oeufs un par un, puis l'huile d'olive. Il faut obtenir une pâte dont la consistance rappelle le lobe d'une oreille.
* Filmer la pâte et la garder 1 heure au frigo.
* Diviser la pâte en pâtons et les passer dans les emporte-pièces à macaronis larges.
* Les laisser sécher à l'air libre au moins 2 heures.

On peut aussi très bien faire des tagliatelles à la main, sans robot ni même de laminoir.

 Ingrédients pour la sauce :
- 1 échalote
- 10 g de beurre 1/2 sel
- 1 jaune d'oeuf
- 1 cs de jus de citron jaune
- 2 cl de vodka (je n'en ai pas, alors : 30 ml de vin de bordeaux blanc sec pour moi)
- 20 cl de crème fraîche
- de la fleur de caviar


* Emincer l'échalote et la faire fondre dans le beurre mousseux.
* Mouiller de vodka et faire réduire à sec.
* Ajouter la crème, et laisser réduire jusqu'à avoir une crème onctueuse.
* Cuire les pâtes (5 minutes pour mes macaronis frais), les égoutter et les déposer dans un plat.
* Dans un bol, battre le jaune d'oeuf et le jus de citron. Ajouter cet appareil à la crème hors feu.
* Verser la sauce sur les pâtes. Bien mélanger.
* Servir à l'assiette avec de la fleur de caviar moulue, et quelques grains entiers de fleur de caviar.

L'objet du désir : un élégant moulin, et  le bocal de fleur de caviar.
Parce qu'on est loin d'avoir tout utilisé, j'ai aussi expérimenté la fleur de caviar sur des oeufs brouillés. C'est tout aussi EXTRA !