lundi 30 avril 2012

Céleri branche à la crème de roquefort.

Une recette qui n'en est pas une. Une recette de placard-frigo qui dépanne bien pour peu qu'on ait tout sous la main. Un petit truc original à grignoter à l'apéritif. Ces tronçons de céleri branche à la crème de roquefort, je les ai découverts chez un ami. D'abord fort dubitative car je n'aime pas le céleri branche cru, j'ai été emballée dès la première bouchée car le goût anisé est contrebalancé par le goût du roquefort. Au final c'est drôlement bon !!!
Ingrédients pour 4 personnes :
- 2 branches de céleri
- de la crème de roquefort

* Enlever le vert du céleri branche.
* Le couper en petits tronçons (afin qu'on puisse le mettre dans la bouche en une seule fois).
* Tartiner chaque tronçons de fromage.
* Y'a plus qu'à se servir un petit verre pour les accompagner... avec modération bien évidemment.


dimanche 29 avril 2012

Vacherin glacé vanille-fraise

Au départ avec cette recette de vacherin glacé vanille-fraise je voulais participer à Un tour en cuisine sur le thème des desserts alsaciens. Or de malheureux évènements familiaux m'ont empêchée de m'y inscrire à temps. Je vous en fait profiter quand-même. C'est une amie alsacienne du club de broderie qui m'en a donné l'idée alors qu'elle nous racontait qu'elle n'arrivait pas à en trouver chez les pâtissiers de la région. Cela a suffit pour que je me lance ce défi...Pour le confectionner j'ai utilisé un moule à diplomate, d'où sa jolie forme. S'il a cet aspect fripé, c'est parce que j'ai tapissé le moule de cellofrais pour sortir la glace du moule sans problème. 
 Ingrédients :

* Pour la glace à la fraise :
- 500 g de fraises
- 25 cl de crème fraîche
- 150 g de sucre glace

* Equeuter les fraises après les avoir rincées, et les couper en quatre.
* Les mettre dans le blender avec la crème et le sucre.
* Mixer le tout, puis le passer au chinois pour enlever tous les grains de fraise.
* Le laisser un peu refroidir au frigo avant de le turbiner 20 à 30 minutes.
* Tâpisser un moule (à diplomate, ou un saladier assez grand pour pouvoir y insérer un plus petit) de cellofrais.
* Mettre de la glace à la fraise sur tout le tour du moule et au fond, sur une bonne épaisseur (normalement il n'en reste plus).
* Prendre un saladier plus petit et le chemiser de cellofrais, avant de le lover dans la glace à la fraise, et de mettre le tout au congélateur.

* Pour la glace à la vanille :
- 35 cl de lait
- 15 cl de crème fraîche
- 2 gousses de vanille Bourbon (les miennes venaient en direct depuis Saint Domingue)
- 6 jaunes d'oeuf
- 65 g de sucre en poudre
- 100 g de petites meringues

* Faire bouillir le lait et la crème dans une casserole, avec les gousses de vanille fendues et grattées.
* Couvrir et laisser infuser 30 minutes.
* Dans un saladier fouetter les jaunes d'oeuf et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
* Verser petit à petit le mélange lait-crème bouillant, sans cesser de remuer.
* Remettre le tout dans la casserole sur feu doux, sans cesser de remuer à la spatule jusqu'à avoir la nappe (la crème est juste assez épaissie pour napper la spatule).
* Passer cette crème anglaise au chinois.
* La laisser refroidir avant de la turbiner pendant 1/2 heure.
* Prendre le petit saladier qui était dans la glace à la fraise (et jeter bien évidemment le cellofrais qui l'entourait).
* Casser des meringues de façon plus ou moins grossière ; en garder intactes pour faire le fond du vacherin.
* Mélanger les meringues cassées à de la glace à la vanille dans le petit saladier.
* Remplir le trou laissé au milieu de la glace à la fraise.
* Mettre ce qui reste de glace à la vanille sur toute la surface restante du moule et y insérer les meringues entières (pointes en bas pour avoir les fonds des gâteaux dans le bon sens).
* Rabattre le cellofrais sur la glace, et filmer le tout avant de l'entreposer au congélateur.

10 à 15 minutes avant le service : sortir le vacherin du congélateur et le poser à l'endroit sur le plat de service. Enlever le moule et le cellofrais. Le découper ensuite avec un grand couteau.

samedi 28 avril 2012

Parmentier de panais et poitrine de veau à la truffe

Vous saviez que le panais est de la famille des navets et non des carottes comme on a tendance à le croire ? C'est pas moi qui le dit, mais le chef Bach. La dernière fois que j'ai parlé de lui c'était pour expliquer comment faire un délicieux sauté de veau à sa façon, par. Aujourd'hui j'ai voulu reprendre toute sa recette en entier, à savoir : un parmentier de panais et poitrine de veau à la truffe

Pour cela il faut déjà avoir des truffes... Or elles ne sont plus de saison. Sauf que j'en ai au congélo, bien enrubannée dans du film cellofrais. Elles sont absolument nickel ! Ayant lu quelque part qu'il ne fallait pas les décongeler avant de s'en servir j'ai donc appliqué ce que j'ai appris lors de mon stage spécial truffes chez Bernard Bach : 
- les peler afin de faire de jolies tranches
- garder les tranches pour le dressage et utiliser les "pelures" pour mettre dans la sauce
- poser les tranches dans une assiette, les recouvrir d'un léger film d'huile de colza (parce que le goût est neutre), et filmer l'assiette (sans toucher la truffe) avant de l'entreposer au frigo jusqu'au moment du service.
On y va ? Je vous redonne la liste des ingrédients du sauté de veau pour 8 personnes et vous allez voir le billet ici à ce sujet... 

Ingrédients pour 8 personnes :
- 1kg200 de poitrine de veau
- 2 oignons
- 4 gousses d'ail
- 20 cl de Porto rouge
- 200 g de champignons de Paris frais
- 30 cl d'huile d'olive
- de l'eau
- 8 g de truffe par personne 

* Faire le sauté de veau en faisant réduire la sauce maintes fois.
* Au dernier moment seulement ajouter les pelures de truffe.

Pour le parmentier de panais.
Ingrédients pour 8 personnes :
- 2 l eau
- 40 cl de lait
- 2 pincées de gros sel
- 1 kg de pommes de terre
- 2 panais (200 g sans le coeur)
- 200 g de mascarpone

* Eplucher les pommes de terre et les couper en quatre. Ne pas les laisser tremper dans l'eau afin qu'elles gardent leur amidon.
* Eplucher les panais. Les couper en quatre dans la longueur, ôter le coeur (parce qu'il est fibreux) et les couper en morceaux.
* Cuire le tout dans le mélange eau+lait+gros sel dans une casserole à frémissement pendant environ 30 minutes.
* Egoutter le tout, le passer au presse-purée.
* Ajouter le mascarpone.
* Rectifier l'assaisonnement.

Dressage :
* Dresser la purée de panais dans un cercle.
* Recouvrir de sauté de veau truffé
* Déposer par-dessus les lamelles de truffe.

Dans la recette originale du chef Bach il y a aussi du foie gras poêlé posé sur le tout. Mais le foie gras de bonne qualité n'est plus de saison, et je n'en ai même plus au congélo. Ce n'est pas grave, le plat était très goûtu ainsi.



vendredi 27 avril 2012

Roulés à la mousse de saumon.

Ces roulés à la mousse de saumon sont absolument girly et exquis. Pour un apéritif c'est extra : ils font sensation ! J'ai trouvé leur recette sur le blog d'Aurélie. C'est rapide à faire, et super facile : il faut procéder comme pour une bûche.
Ingrédients :
- 3 oeufs
- 60 g de farine (de riz pour moi)
- 1 cc de levure chimique
- 45 g de beurre fondu
- de la ciboulette
- du poivre (piment d'Espelette pour moi)
- 125 g de mascarpone
- 4 tranches de saumon fumé (environ 100 g pour moi)

* Battre les oeufs avec le batteur électrique jusqu'à ce qu'ils triplent de volume.
* Ajouter la farine, la levure et le beurre.
* Assaisonner en piment et ciboulette finement ciselée.
* Etaler sur la plaque chemisé de papier sulfurisé à l'aide de la spatule coudée.
* Enfourner à 200° pendant 8 minutes.
* Démouler sur un linge humide dès la sortie du four. Rouler le gâteau sur lui-même dans le linge. Laisser refroidir.
* Pendant ce temps : mixer le fromage et le saumon découpé en petits morceaux.
* Assaisonner en piment (pas la peine de saler avec le saumon fumé).
* Tartiner le gâteau de cette farce.
* Le rouler dans la longueur.
* Le filmer serré et le garder au frigo jusqu'au moment de le servir.
* Le présenter découpé en rondelles.

jeudi 26 avril 2012

Escalopes de poulet aux épinards et à la chèvre.

Après avoir fait le pain et les gaufres aux épinards il m'en restait encore sur le kilo acheté. Il me restait aussi un peu de fromage de chèvre, et des escalopes de poulet m'attendaient sagement au frigo. Direction le plat à gratin pour tout le monde !
Ingrédients pour 2 personnes :
- 2 escalopes de poulet
- 260 g d'épinards cuits (juste blanchis)
- 1/2 bûche de chèvre
- 1 cs d'huile d'olive


* Couper le fromage en rondelles.
* Hacher plus ou moins les épinards et les assaisonner.
* Couper les escalopes dans l'épaisseur pour qu'elles cuisent uniformément.
* Huiler légèrement le plat à gratin.
* Poser la viande, les épinards par-dessus, et couvrir le tout de rondelles de fromage.
* Enfourner à 180° pendant 30 minutes.


Super bon accompagné justement de pain aux épinards et chorizo.



mercredi 25 avril 2012

Gaufres aux épinards et au chèvre.

Deuxième recette trouvée sur O'Délices : des gaufres aux épinards et au chèvre. C'est original non ? J'ai légèrement modifié la recette en utilisant de la farine de riz à la place de la farine de blé, et du chèvre en bûche au lieu du frais. J'aurai eu des épinards présentés comme ça quand j'étais môme, peut-être que je les aurais aimés...
Ingrédients pour 6 à 8 gaufres :
- 125 g d'épinards cuits (juste blanchis)
- 150 g de farine (de riz)
- 1 cc de levure chimique 
- 1 gros oeuf
- 20 cl de lait
- 20 g de beurre fondu
- 50 80 g de chèvre frais en bûche
- 1 pincée de sel
- piment d'Espelette


* Mixer l'ensemble des ingrédients (même grossièrement).
* Laisser l'appareil au repos 30 minutes.
* Passer l'appareil au gaufrier.


On peut les servir avec du chèvre et du thym frais par-dessus, une salade... 


mardi 24 avril 2012

Pain au pesto d'épinards



 Ce pain a l'air verdâtre ? Normal c'est un pain au pesto d'épinards ! J'ai trouvé cette recette en me promenant sur O'Délices l'autre jour. Le lendemain, jour de marché et exceptionnellement sans enfant à garder, j'ai fait ni une ni deux : j'ai acheté 1 kg d'épinards frais. Il n'en faut pas autant pour faire ce pain, mais avec les deux autres recettes à venir, oui.
Ingrédients :
Pour la pâte à pain :
- 250 g de farine 
- 7 ou 8 feuilles d'épinards frais
- 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
- 150 ml d'eau
- 1 cs d'huile d'olive
- 1/2 cc de sel
- 50 g de chorizo
Pour la farce :
- 150 g d'épinards frais
- 50 g de pignons (j'ai fait sans)
- 2 gousses d'ail
- 1 cs de basilic (surgelé pour moi)
- 30 g de parmesan râpé
- 2 4 cs d'huile d'olive

* Préparer la pâte à pain :
- Oter les nervures des feuilles d'épinards.
- Dans le bol du robot, mixer (.avec la feuille à vitesse très rapide) la farine avec les feuilles d'épinards jusqu'à ce que la farine devienne verte.
- Ajouter la levure, l'eau, l'huile et le sel. Mixer jusqu'à ce que la pâte se décolle des parois.
- Bouler, mettre un torchon sur le saladier, et laisser la pâte au repos pendant 1 heure au chaud. La pâte doit doubler de volume.
* Préparer le pesto :
- Dans le blender, mixer les feuilles d'épinards (sans les grosses nervures) avec les pignons, l'ail dégermé, le basilic, le parmesan et l'huile d'olive (à ajouter jusqu'à avoir la bonne consistance). Le mélange doit rester grossier.
* Préparer le pain :
- Dégazer la pâte.
- L'abaisser en rectangle.
- Incorporer le chorizo coupé en fines lamelles dans la pâte.
- Etaler le pesto uniformément.
- Rouler le pain sur lui-même et le poser dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé.
- Le couvrir d'un torchon et le laisser au repos, au chaud, pendant 1 heure.
- Enfourner à 180° pendant 35 minutes, sans oublier le ramequin plein d'eau posé sur la sole du four.
- Finir la cuisson en le sortant du moule à cake et en le posant sur une plaque avec du papier sulfurisé ou un silpat pendant encore 10 minutes.

Idéal pour faire manger des épinards à ceux qui n'aiment pas, pour faire un pique-nique, pour le casse-croûte ou pour l'apéritif.

lundi 23 avril 2012

Nachos express

La recette de ce plat vient de ''La petite bible de la cuisine sans gluten" de Louise Blair : les nachos express. Je l'ai fait par pure curiosité, et n'en suis pas follement satisfaite. C'est de la pure cuisine de placard, très vite faite, mais pas d'un très grand intérêt gustatif. C'est bon mais... voilà quoi. A faire au moins une fois pour voir. Idéal pour les dimanches midi de grande flemme.
Ingrédients pour 4 personnes :
- 200 g de tortillas chips de maïs (1 paquet)
- 300 g de salsa de tomate prête à l'emploi (un pot de salsa douce pour moi, c'est déjà bien relevé)
- 125 g de cheddar 
- 1 poignée de coriandre persil 

* Dans un plat à gratin, verser le paquet de chips au maïs.
* Verser dessus la sauce tomate.
* Répartir le fromage en petits morceaux et enfin le persil ciselé.
* Enfourner sous le grill (je n'en ai pas) à 240° pendant 10 minutes, le temps au fromage de fondre.

dimanche 22 avril 2012

Les boudoirs.

Ca y est la petite princesse que je garde mange des boudoirs. Pourquoi ne pas lui en faire ? J'ai donc passé toute sa sieste à chercher la recette sur le net, mais apparemment on confond souvent le boudoir avec le biscuit à la cuillère. Mais ce n'est pas pareil du tout, du tout ! Le premier est très sec alors que le second est mou. Et contrairement au biscuit à la cuillère on n'en trouve pas des tonnes de recettes. J'ai bien tenté celle-ci trouvée sur Recettes et Terroir.com, mais c'est pas vraiment concluant : trop mou, alors que le dessus s'en approcherait. Si quelqu'un a la bonne recette, je suis preneuse. En attendant, je vais peut-être tenter le biscuit de Reims... Pour se faire les dents ça ne devrait pas être mal...
Contrairement à ce que la photo laisse supposer, je n'ai même pas fait goûter  le gâteau à la petite, car il est beaucoup trop mou pour elle.
Ingrédients pour 18 gâteaux :
- 100 g de farine
- 100 g de sucre semoule
- 4 oeufs

* Fouetter au bain-marie les oeufs avec le sucre.
* Quand le mélange épaissit, l'incorporer à la farine à l'aide d'une cuillère.
* Mettre l'appareil dans une poche à douille d'1 cm.
* Remplir les alvéoles d'un moule.
* Saupoudrer de sucre semoule.
* Enfourner à 190° pendant 8 minutes.
* Attendre que les gâteaux soient froids pour les démouler sur la volette.

Normalement on est censé déposer la pâte sur la plaque avec du papier sulfurisé, MAIS la pâte est beaucoup trop molle pour tenir. C'est pourquoi j'ai utilisé un moule en silicone pour faire des cuillères. Si vous avez un moule à finger c'est mieux.

samedi 21 avril 2012

Eclairs au calisson.

Vous avez déjà vu des éclairs au calisson chez le pâtissier du coin ? Oui bon c'est sûr si vous êtes sur Paris, y'a des chances... Mais ici vous pouvez toujours faire une croix dessus ! La dernière fois que Masoeur est venue chez les parents je lui avais demandé de m'acheter chez   "Labo et Gato" de la "pâte de calisson" puisqu'à l'époque leur site n'était pas encore opérationnel. C'est extra pour faire la crème pâtissière, ou de la glace. J'en ai aussi profité pour réitérer l'expérience du fondant, vu que la dernière fois elle s'était avérée plutôt foireuse... Après moult recherches c'est finalement Poppy qui m'a très gentiment donné la recette de Pierre Hermé, que j'ai tenté d'appliquer. Une première fois où tout a fait bloc, et puis une deuxième où c'était bon. Pour la crème pâtissière je me suis encore appuyée sur la recette de Poppy, et pour la pâte à choux, comme d'habitude sur la recette de Zeste.
Trop bon !
Ingrédients pour 9 éclairs :

* Pour la pâte à choux :
- 12 cl d'eau
- 40 g de beurre demi-sel
- 70 g de farine
- 2 oeufs + 1 jaune pour la dorure

* Dans une casserole, faire bouillir l'eau avec le beurre.
* Hors du feu ajouter la farine d'un seul coup.
* Remettre sur le feu et mélanger sans arrêt à la spatule pour dessécher la pâte. Stopper quand elle se décolle des parois de la casserole.
* Laisser refroidir 5 minutes.
* Dans le robot avec la feuille (ou un saladier avec la spatule et les petits bras) ajouter un à un les oeufs, en prenant bien soin de les mélanger à chaque fois.
* Mettre l'appareil dans une poche à douille.
* Former les éclairs sur une plaque garnie de papier sulfurisé ou d'un silpat.
* Dorer avec le jaune d'oeuf mélangé à 1 cc d'eau froide.
* Enfourner à 200° pendant 20 minutes, dans ouvrir la porte pendant 1/4 heure. Pendant les 5 dernières minutes ouvrir la porte pour faire partir la vapeur 4 ou 5 fois.
* Laisser refroidir sur la volette.

* Pour la crème pâtissière au calisson :
- 3 jaunes d'oeuf
- 4 cs de sucre en poudre
- 25 cl de lait
- 2 cc bombées de maïzena
- 1 très grosse cs de pâte de calisson (Confiserie du Roy René, chez Labo§Gato)

* Dans une casserole, faire bouillir le lait avec la moitié du sucre et la pâte de calisson jusqu'à ce qu'elle soit bien fondue.
* Dans un salaldier, fouetter (se munir d'un fouet électrique à main) les jaunes d'oeufs avec l'autre moitié du sucre pour les faire blanchir.
* Ajouter la fécule. Bien mélanger.
* Ajouter le lait bouillant en filet sans cesser de fouetter l'appareil.
* Remettre l'appareil dans la casserole puis sur le feu, et continuer à fouetter l'appareil sans arrêt jusqu'à ce qu'il ait une consistance crémeuse.
* Reverser l'appareil dans un saladier pour qu'il refroidisse à température ambiante, avant de le filmer au contact et de le mettre au frigo.

* Pour le glaçage au chocolat (je n'en ai utilisé que la moitié pour les 9 éclairs) :
- 125 g de fondant (chez les grossistes en pâtisserie)
- 30 g de sucre
- 2 cs d'eau
- 13 g de chocolat en poudre (noir)

* Faire un sirop avec l'eau et le sucre dans une petite casserole.
* Dans un bain-marie, faire fondre le fondant et ajouter le chocolat en mélangeant à la spatule.
* Ajouter le sirop bouillant en petit filet, en tournant très régulièrement à la spatule sans faire de bulle. La consistance est idéale quand elle est pâteuse, souple et s'étalant facilement sans couler ; à ce moment-là cesser d'ajouter le sirop.
* Tremper les éclairs dans le fondant. Lisser le glaçage à la spatule. Réserver sur la volette. Le glaçage fige en 5 à 19 minutes.

* Dressage :
- A l'aide d'une douille perforer la base des éclairs.
- Remplir une poche à douille de crème pâtissière.
- Entreposer les éclairs au frigo jusqu'au service.
Ne pas les garder plus de deux ou trois jours. Après les avoir entreposés au frigo, le fondant sera tout joli, bien brillant.



vendredi 20 avril 2012

Velouté aux fanes de radis

C'est fluo et ça fait mal aux yeux ? Pourtant c'est 100% naturel. Quand vous nettoyez les radis,  plutôt que de jeter les fanes... faites-en une petite soupette ! Avec ça deux patates, un petit bouillon et le tour est joué. Sans compter que c'est drôlement bon. 
Ingrédients pour 2 personnes :
- les fanes d'1 botte de radis
- 2 petites pommes de terre
- 1 bouillon cube de volaille
- 1 cs d'huile d'olive

* Nettoyer les fanes de radis. Couper les tiges.
* Couper les pommes de terre (lavées et pelées) en morceaux.
* Dans une casserole avec l'huile d'olive, faire revenir les pommes de terres 2 minutes.
* Ajouter les feuilles et les faire tomber.
* Ajouter le cube de bouillon de volaille.
* Mettre de l'eau à hauteur.
* Cuire à bouillon pendant 10 minutes, à couvert.
* Mixer les légumes au blender avec plus ou moins de bouillon.
* Passer le velouté au chinois.
* Goûter avant d'assaisonner à cause du bouillon de poule généralement assez salé.




jeudi 19 avril 2012

Tarte chèvre-poireaux

C'est dans le Zeste n°5 que j'ai trouvé cette recette de tarte chèvre-poireaux. Super bonne ! Seule chose que je changerai la prochaine fois : je mélangerai les poireaux à l'appareil avant de déposer le fromage, au lieu de mettre d'abord les premiers avant le reste. Pour une fois que je me conforme à la recette ...
Ingrédients :
- 1 pâte feuilletée
- 500 g de poireaux (environ 3)
- 140 g de fromage de chèvre (pas tout à fait une bûche)
- 3 oeufs
- 20 cl de crème fraîche
- 1 cc de cumin moulu
- 1 cs d'huile d'olive
- sel, poivre piment d'Espelette

* Etaler la pâte dans le moule. La piquer et la cuire à blanc à 180° pendant 15 minutes (avec des pois dedans pour éviter qu'elle ne gonfle).
* Pendant ce temps, émincer les poireaux et les faire revenir dans une sauteuse avec l'huile d'olive. Ajouter le cumin. Cuire environ 10 minutes (suivant le fondant voulu). Assaisonner.
* Dans un saladier battre les oeufs avec la crème fraîche. Assaisonner.
* Sur la pâte précuite disposer les poireaux, puis l'appareil, et enfin les tranches de fromage de chèvre.
* Enfourner 25 minutes toujours à 180°.
* A la sortie du four patienter 5 minutes avant de servir.

mardi 17 avril 2012

La paëlla

Cette paëlla, c'est toute une histoire. Matit'cousine m'a demandé un jour si je savais la faire. Comme je lui ai répondu que "pas vraiment mais que ça pouvait se faire", elle devait quand-même se renseigner de son côté auprès d'une amie pro dans le domaine, et moi du mien... Looooooontemps après, nous en étions au même point. J'ai donc fait des recherches sur le net, et là : horreur, Il doit y avoir autant de recettes de paëlla que de familles espagnoles ! Un peu comme notre couscous pied-noir quoi. Mais ce n'est pas ça qui va me décourager, alors je prends les ingrédients chez Couleur Kémia parce qu'ils me parlent (oui les aliments "me parlent"... faut pas chercher), et pleins de bons tuyaux trouvés sur le site Marmiton. Résultat des courses : un moment que j'ai énormément apprécié en cuisine avec Matit'cousine et un repas absolument excellent (de bout en bout) ! Au fait, savez-vous le pourquoi du comment du mot "paëlla" ? A travers mes recherches sur le net, j'ai trouvé une explication poétique : ce serait les hommes qui faisaient la cuisine pour leurs femmes une fois par semaine... De "pour elle" on serait arrivé à "paëlla". C'est-y pas mignon ? Pas très vraisemblable hein si on regarde de plus près, mais bon, pourquoi pas !?
Ingrédients pour 8 personnes (au bas mot) :
- 500 g de riz long
- 4 tomates
- 1/2 bouquet de persil
- 1 gros poivron rouge
- 4 râbles de lapin
- 400 g d'échine de porc
- 400 g d'escalope de poulet
- 250 g de crevettes cuites
- 250 g de moules (en bocal pour nous)
- 1 kg de scipions surgelés
- 10 tranches très fines de chorizo
- huile d'olive
- 2 sachets de spigol

* Dans la paëlla (ou paëllera, le plat quoi) verser un peu d'huile d'olive.
* Y faire revenir les morceaux de viandes coupés en morceaux : d'abord le poulet puis le réserver, idem pour le lapin et le porc. Bien garder tous les sucs au fond du plat c'est ce qui donnera du goût au bouillon.
* Puis c'est au tour des scipions : les mettre dans le plat encore surgelés, sans les couper puisqu'ils vont rétrécir à la cuisson (on a ainsi beaucoup de jus qui va réduire et donner du goût). Les réserver avec les viandes.
* Pendant ce temps, couper les tomates épépinées en petits cubes, le poivron pelé en lamelles, et ciseler le persil.
* Rajouter un peu d'huile dans le plat si nécessaire pour y faire revenir les légumes.
* Ajouter le riz en croix dans le plat. Le couvrir d'eau (à hauteur des rivets qui maintiennent les poignées du plat) et ajouter les sachets de spigol. Pendant les 4 premières minutes de cuisson, à feu vif, ne pas mélanger le riz, le temps de lui laisser bloquer l'amidon. Puis, à feu doux pendant 8 minutes pendant lesquelles on peut tout mélanger. Et enfin pendant les 4 dernières minutes rajouter les viandes et les scipions. Assaisonner à convenance (sel et piment d'Espelette pour nous)
* Parallèlement, dans une poêle à sec, dégraisser le chorizo coupé en morceaux avant de l'ajouter à la paëlla. Puis y réchauffer les crevettes avant de les poser sur le plat.
* La cuisson du riz terminée, éteindre le feu et couvrir le plat d'un torchon humide pendant 1/4 heure. Et enfin le servir sans attendre.

Quelques précisions car notre façon de faire la paëlla n'est peut-être pas très conventionnelle :
- le chorizo : j'ai souvent lu que c'était "pour les touristes" : nous on aime avec !
- les scipions surgelés : il est vrai qu'il faut normalement des calamars, mais je ne trouve pas ça toujours très goûtu (ça fait souvent caoutchouc), alors que les bébés seiches ne nécessitent aucun nettoyage et sont vite cuits, même surgelés.
- les moules : prises en bocal ; c'est une petite erreur. Nous n'avons pas eu les coquilles qui font bien dans l'assiette, mais question goût on avait tout bon alors hein !
- l'eau : il y a ceux qui versent du bouillon de poulet, et ceux qui ne mettent que de l'eau. Cette dernière me paraît plus logique : ce sont tous les sucs de viande et des scipions qui donnent le goût du plat. En plus les bouillons de volailles sont généralement trop salés.
- le spigol : normalement il faudrait utiliser des filaments de safran... mais que ça soit Matit'cousine ou moi, nous avons été élevées au "riz jauni" par le spigol. 
- la grandeur de la paëlla ou paëllera : de son diamètre dépend le nombre de convives. Ceci dit, nous en avions une d'au moins 40 cm de diamètre, soit pour 8 personnes alors que nous n'étions que 4. Mais je ne vois pas bien comment on peut faire rentrer 500 g de riz (pour 4 selon kémia) et tout le reste dans un plat de seulement 32 cm de diamètre... Il faut dire quand-même que nous en avions beaucoup trop à manger. Même en faisant preuve de bonne volonté, en se resservant, il en est beaucoup resté et nous sommes repartis avec notre doggy-bag. Qui c'est qui s'est encore bien régalé le lendemain midi ? C'est nous !

lundi 16 avril 2012

Cookies aux flocons d'avoine et au quinoa soufflé

Croyez bien que je me suis creusée la cervelle pour arriver à obtenir ces cookies aux flocons d'avoine et au quinoa soufflé. L'idée c'était d'intégrer ce dernier dans de petits gâteaux sympas, et ça a marché au-delà de mes espérances. D'autant qu'ils sont absolument "santé" : sans beurre et sans gluten. Mais je vous donne aussi les moyens de les faire plus classiquement... Coooool ! 
Ingrédients pour 2 plaques à pâtisserie :
- 250 g de farine de riz (ou pas...)
- 1 cc de bicarbonate
- 1/2 sachet de levure (chimiquée ou pas)
- 1/4 cc de sel
- 55 g de pipocas (c'est le quinoa soufflé, trouvé en magasin bio)
- 50 g de gros flocons d'avoine (maintenant dans les rayons bio des supermarchés)
- 100 g de sucre rapadura (ou du roux)
- 100 g d'amandes concassées
- 60 g de chocolat noir en petits morceaux
- 150 g de purée d'amande blanche (ou de beurre mou)
- 2 oeufs


* Dans un saladier, mélanger la farine avec le bicarbonate, la levure, le sel, le quinoa, l'avoine, le sucre, les amandes et le chocolat.
* Ajouter la purée d'amande et les oeufs battus. Mélanger le plus possible.
* Avec les mains, faire des boules de pâte (elle est très friable, du coup ça muscle les mains).
* Les déposer sur une plaque à pâtisserie avec du papier sulfurisé ou un silpat. Les gâteaux ne s'étaleront pas à la cuisson.
* Enfourner à 180° pendant 15 minutes.
C'est le genre de petits gâteaux qui se mange aussi bien au goûter qu'au petit-déj' pour accompagner le yaourt.

dimanche 15 avril 2012

Tarte aux poireaux-roquefort-champignons.

Avec cette recette je participe au tour sur les quiches et tartes salées d'Un tour en cuisine de Miss Cuisine.
              
              Un tour en cuisine

Ce jour est à marquer d'une pierre blanche : j'ai mangé une tarte aux poireaux-roquefort-champignons. Une tarte aux poireaux, une de mes grandes phobies alimentaires. Je ne sais pas pourquoi, c'est chez Carochococo que j'ai vu cette recette qui m'a accrochée instantanément. Un truc de fou c'est moi qui vous le dit ! Mais n'allez surtout pas le dire à ma mère... de toute façon elle ne vous croirait pas.
Ingrédients :
- 4 poireaux
- 200 g de champignons de Paris en boîte
- 150 g de bleu d'Auvergne
- 20 cl de crème 
- 3 oeufs
- 1 pâte feuilletée
- sel, piment d'Espelette

* Dans une poêle, faire fondre les poireaux coupés en petits morceaux dans 2 cs d'huile d'olive, à couvert. 
* Ajouter les champignons bien égouttés, assaisonner et laisser cuire encore 5 minutes. Réserver.
* Dans un saladier, écraser le fromage à la fourchette.
* Ajouter la crème et les oeufs. Assaisonner en piment seulement (il y a déjà du sel dans le fromage).
* Ajouter l'appareil poireaux-champignons. Mélanger. 
* Garnir la pâte feuilletée.
* Enfourner à 180° pendant 35 minutes.

samedi 14 avril 2012

Lasagnes aux blettes

C'est rigolo comme vient une idée de repas : on discute au téléphone avec une amie, on parle de tout, de petits riens, du temps dégueu, du marché, de ce qu'elle va faire à manger... et là quand elle me parle de lasagnes aux blettes, je m'aperçois que je n'en ai jamais fait ! Mais bien évidemment je les ai faites différemment : pas avec de la béchamel, des oeufs durs et que le vert, mais avec toute la blette, en sauce tomate et avec un reste de farce veau-chair à saucisse. Dé-li-cieux !
Ingrédients pour 4 personnes :
- 350 g d'un mélange de chair à saucisse-veau
- 1 botte de blettes
- 500 g de purée de tomate (1 brique)
- 200 g de pâtes pour lasagnes sans précuisson
- 100 g de gruyère râpé 
- 50 g de parmesan râpé
- 1 cs d'huile d'olive

* Séparer les côtes des verts des blettes.
* Enlever les grosses nervures des verts de blettes. Les plonger dans une grande casserole d'eau bouillante pour les blanchir pendant 2 minutes. Les égoutter et les réserver.
* Préparer les côtes : enlever les fils avant de les découper en petits morceaux.
* Dans un faitout, faire revenir la viande et la réserver.
* Dans le jus de viande faire revenir les côtes de blettes pendant 2 minutes, puis ajouter la purée de tomate, et le vert de blettes hâché. Assaisonner. Faire cuire pendant 10 à 15 minutes à couvert, suivant le fondant désiré. S'il manque de la sauce, ajouter un peau d'eau.
* Verser l'huile d'olive dans le plat à gratin. Bien l'étaler aussi sur les côtés.
* Disposer une couche de pâtes à lasagne, puis de viande, puis de fromages (moit-moit gruyère et parmesan), re-lasagne, blettes, re-fromages, re-lasagnes, re-viande, re-fromages... Finir avec une couche de blettes et de fromages.
* Enfourner 20 minutes à couvert (avec une feuille d'alu, pour éviter que le peu de sauce ne s'évapore trop) à 180° puis encore 20 minutes à découvert.


Merci Carmen... :))


vendredi 13 avril 2012

Pâté de Pâques berrichon

Ce pâté de Pâques berrichon, ça fait plus d'un an que je l'ai repéré. Pâques est passé, et  pas envie d'attendre l'an prochain pour y goûter, alors action. Je me suis inspirée de la recette des carnets gourmands d'Isa et d'une recette trouvée sur O'délices.com pour faire ce succulent pâté.
 Ingrédients :
- 1 pâte feuilletée
- 350 g de chair à saucisse
- 150 g de veau haché
- 3 échalotes
- 1 cs de cognac
- 4 oeufs durs
- 1 jaune pour la dorure
- 1 gousse d'ail
- 1/2 bouquet de persil
- 1/2 cc de noix de muscade
- sel, piment d'Espelette
* Etaler la pâte feuilletée.
* Couper une bande centrale de 12 cm de large (environ). Elle servira à faire le dessus du pâté.
* Avec les côtés, faire une nouvelle bande de pâte (solution anti-gaspi). Il suffit d'appuyer sur les bords en les supperposant. Elle fera office de socle pour le pâté. Garder les nouvelles chutes pour faire de la déco.
* Dans un saladier, mélanger les viandes avec les échalotes ciselée, l'ail dégermé et écrasé, le cognac, le persil ciselé. Assaisonner avec la noix de muscade, le sel et le piment d'Espelette.
* Poser cet appareil sur le socle de pâte feuilletée. Bien tasser la farce au centre pour pouvoir souder la deuxième partie de pâte.
* Poser sur la viande les oeufs durs coupés en deux, le côté bombé au-dessus, à la queue-leu-leu.
* Poser le dessus de pâte.
* Se servir du jaune d'oeuf mélangé à 1 cc d'eau froide pour dorer la pâte.
* Poser la déco faite avec les chutes.
* Pratiquer deux petites cheminées sur le dessus du pâté, avec un peu de papier alu.
* Enfourner ) 180° pendant 20 minutes, puis à 150° pendant 30 minutes.
* A servir tiède ou froid.


jeudi 12 avril 2012

Gratin de dinde et de poireaux.

Je continue sur ma lancée avec..."La petite bible de la cuisine sans gluten"... avec ce gratin de dinde et de poireaux. Nous étions quatre à le découvrir et ce fut un carton plein !
Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 cs d'huile d'olive
- 1 oignon échalote hachée
- 1 gousse d'ail écrasée
- 4 poireaux émincés
- 4 blancs de poulet dinde émincés
- 1 verre de vin blanc sec
- 1 cs de farine de riz
- 300 ml de bouillon de volaille
- 150 ml de crème fraîche
- 2 cs d'estragon (surgelé)
- 1 cs de moutarde anglaise sans gluten
- 200 g de chapelure sans gluten
- 100 g de gruyère râpé
- sel, piment d'Espelette


* Dans un faitout, faire chauffer l'huile d'olive. Faire revenir l'oignon, l'ail et les poireaux (+/- suivant le fondant souhaité). Réserver.
* Parallèlement faire chauffer le bouillon de volaille dans une casserole.
* Faire colorer la viande.
* Ajouter le vin et le faire frémir jusqu'à ce qu'il ait réduit de moitié.
* Ajouter la farine et cuire 1 minute sans cesser de remuer. Puis ajouter progressivement le bouillon. Poursuivre la cuisson en remuant jusqu'à ce que la sauce épaississe (comme une béchamel).
* Ajouter les poireaux, la crème, l'estragon et la moutarde. Assaisonner.
* Verser le tout dans un grand plat à gratin. Parsemer de chapelure et de gruyère.
* Enfourner 30 minutes à 200°.

mercredi 11 avril 2012

Tarte au saumon fumé et ricotta.

Je ne suis pas monomaniaque, mais il faut dire que le livre "La petite bible de la cuisine Sans Gluten" de Louise Blair m'inspire puisque j'ai aussi fait la recette de la tarte au saumon fumé et ricotta (l'originale est à la truite fumée, mais on ne va pas chipoter hein ?). En fait c'est la façon dont la pâte est faite qui est intéressante : avec de la farine de riz et de la polenta. On obtient une pâte très friable, avec les grains de polenta qui "craquent" sous la dent. Mondoudou qui a très moyennement apprécié dit que ça ressemble à du sable... Quelle mauvaise langue. Ca ne l'a pas empêché de tout manger ; et moi non plus. Contrairement à lui, j'ai beaucoup aimé.
Ingrédients :
- 150 g de farine de riz (complète pour moi)
- 100 g de polenta
- 125 g de beurre coupé en dés
- 25 g de parmesan râpé
- 1 jaune d'oeuf
- 2 cs de lait 
- 200 g de saumon fumé
- 250 g de cream chesse ricotta
- 2 oeufs (+ le blanc du précédent, pour ne pas gâcher)
- 1 cs cc de raifort
- 200 ml de crème fraîche
- 2 cs de ciboulette hachée


* Dans le bol du robot, mélanger la farine, la polenta, le beurre et le parmesan jusqu'à obtenir une texture sablée
* Mélanger le jaune d'oeuf et le lait dans un bol. L'incorporer aux ingrédients secs pour obtenir une pâte lisse mais pas collante.
* Filmer la pâte et la place au frigo au moins 30 minutes.
* Abaisser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné (avec de la farine de riz) et la placer dans le moule à tarte avec du papier sulfurisé. La piquer à la fourchette.
* Enfourner 10 minutes à 200°.
* Dans un saladier, mélanger les oeufs à la ricotta. Ajouter le raifort et la ciboulette. Pour finir ajouter le saumon émietté.
* Verser l'appareil sur la pâte.
* Enfourner 25 minutes à 200°.