vendredi 30 novembre 2012

Dinde et carottes au coco

Si on m'avait dit qu'un jour je pourrai avoir envie de manger des carottes... j'aurai attrapé un sacré fou rire. J'ai donc improvisé un petit plat très fondant : dinde et carottes au coco.

Ingrédients :
- 2 escalopes de dinde
- 5 grosses carottes
- 1 cube de volaille et de l'eau
- piment d'Espelette
- 1/2 bouquet de persil
- 1 bâton de citronnelle
- 1 boîte de lait de coco


* Couper la dinde en lanières et les carottes en sifflet à la mandoline.
* Faire légèrement dorer la viande avec 1 cs d'huile d'olive, et réserver.
* Remplacer la viande par les carottes sans jeter le jus, et couvrir à hauteur de bouillon de volaille. Ajouter le persil haché et assaisonner en piment d'Espelette. Cuire 10 minutes à petit bouillon.
* Ajouter le lait de coco et la citronnelle fendue en deux. Cuire encore 10 minutes à petits bouillon.
* Finir avec la viande, pendant 5 minutes.

jeudi 29 novembre 2012

Petits fours au citron scrapcookés

 Pour préparer Noël voici une recette pêchée dans mes archives : c'est dans  "Petits fours et bredele d'Alsace" de Josiane Syren que j'avais pris la recette des  petits fours au citron que j'avais scrapcookés plutôt que de les présenter comme elle. Petit plus non négligeable de la recette par ces temps de préparation aux agapes : il n'y a pas une once de beurre !


Ingrédients (pour la contenance d'une boîte à sucre) :
- 60 g de cassonade (de la vergeoise pour moi)
- 120 g de sirop de sucre de canne
- le zeste et le jus d'1 citron
- 60 g d'écorces de citron confites hachées menu
- 1/2 cc d'anis moulu (pas pour moi)
- 1/2 c à thé de gingembre moulu (1cc)
- 125 g de farine de seigle (bise T80)
- 125 g de farine de blé
- 1/2 sachet de levure chimique
- 1 oeuf

* Mélanger dans une casserole le sucre avec le sirop de sucre de canne, le jus de citron, le zeste, l'écorce confite et les épices. Mettre à chauffer pour avoir un sirop, puis laisser refroidir.
* Dans un saladier mélanger les farines et la levure. Y creuser un puits pour y verser le sirop refroidi et l'oeuf.
* Incorporer la farine de l'extérieur vers l'intérieur et pétrir.
* Abaisser la pâte sur 5 mm d'épaisseur.
* Découper des motifs à l'emporte-pièce. Humidifier la face qui sera posée sur la feuille de cuisson de scrapcooking (elle-même posée sur une plaque à pâtisserie) avant de la déposer (afin que le motif s'imprime bien lors de la cuisson).
* Cuire à 180° durant 10 minutes. Laisser refroidir sur la volette avant de les stocker dans une boîte métallique.


mardi 27 novembre 2012

Gâteau à la purée de pruneaux

Alors voilà un gâteau à emmener en randonnée ou à manger au petit déj' tellement c'est énergétique : le gâteau à la purée de pruneaux de Cléa. Je ne sais pas si j'ai râté quelque chose mais il n'a absolument pas monté à la cuisson. N'empêche, il était très bon, même si je le trouve pour ma part très sucré (mais je n'ai jamais été très fan des pruneaux pour cette raison).

Ingrédients pour un gros gâteau ou 10 muffins :
- 250 g de pruneaux
- 2 oeufs
- 6 g de farine de sarrazin
- 4 cs de sirop d'agave
- 50 g de purée d'amande (ou de beurre)  + 1 cs d'huile d'olive


* Mixer la chair des pruneaux pour obtenir une purée.
* Dans un saladier battre les jaunes d'oeuf avec le sirop d'agave et la matière grasse.
* Ajouter la purée de pruneaux, puis la farine.
* Monter les blands d'oeuf en neige et les ajouter à l'appareil.
* Cuire au four à 180° pendant 20 minutes pour des muffins, ou 30 minutes pour un gros gâteau.


lundi 26 novembre 2012

Des gno-gno des gnocchis !

Ca faisait un bout de temps que j'avais envie de tenter les gnocchis de potimarron et châtaigne. J'ai donc fait exprès de faire trop de purée de pomme de terre-potimarron pour répondre à cette envie.


Ingrédients pour 4 personnes :
- 245 g de purée de pomme de terre - potimarron
- 36 g de farine de châtaigne
- 80 g de farine T55 + pour le plan de travail
- 1 oeuf

* S'assurer que la purée soit asséchée en la mettant quelques minutes dans une casserole si nécessaire.
* Mélanger la purée froide avec l'oeuf, puis les farines. Il faut obtenir une boule de pâte assez dense.
* La couper en pâtons afin de faire de petits boudins et les découper en morceaux.
* Faire chauffer une grande casserole d'eau salée.
* Quand l'eau est à forte ébullition y plonger les gnocchis.
* Quand ils remontent à la surface : ils sont cuits. Les enlever alors de la casserole avec une écumoire. Les servir de suite.

Je les ai servis avec une petite cuillère de pesto et du gruyère.


samedi 24 novembre 2012

Pavé de saumon au jambon fumé et au thym

Il y a longtemps que je n'ai pas mis de recette de poisson non ? J'en ai retrouvé une dans mes archives que nous avions bien aimé. Comme vous l'aurez remarqué, ces jours-ci je fais un peu le tri... Je l'avais prise dans un "Zeste" : le pavé de saumon au jambon fumé et au thym. En plus c'est d'un fastoche !
Ingrédients pour 4 personnes :
- 4 pavés de saumon sans peau
- 4 tranches de jambon fumé
- 4 branches de thym frais
- le jus d'un citron vert
- 20 g de beurre
- sel et piment d'Espelette

* Poser une branche de thym sur chaque pavé de saumon. Et les enrouler chacun d'une tranche de jambon fumé.
* Les cuire dans une poêle antiadhésive, avec une toute petite cuillère à soupe d'huile d'olive, 3 minutes de chaque côté (le coeur du poisson doit rester rosé).
* Les disposer dans chaque assiette, et dans la poêle mettre le beurre à fondre avec les sucs et déglacer au jus de citron. Faire chauffer cette sauce 1 minute et la verser sur le poisson.
* Servir sans attendre.

La recette préconise de présenter le poisson accompagné d'une purée de pomme de terre. Vu la saison j'ai trouvé que c'était dommage. Il y a encore tant de bonnes courgettes....

vendredi 23 novembre 2012

Camembert truffé.

Toujours pour préparer Noël, voici sortie de mes archives, une petite recette qui n'en est pas une : le camembert truffé. Rien de plus simple que d'ouvrir un camembert en deux et d'y déposer quelques fines lamelles de truffe, avant de tout remballer et de le laisser 3 ou 4 jours dans le frigo avant de le consommer. Si on n'est que deux, on trouve de tous petits fromages qui font très bien l'affaire. Avec du très bon pain, c'est délicieux ! C'est pas l'éclate ça ?

jeudi 22 novembre 2012

"Cannelle" à Montauban

Au mois de mars dernier est paru un numéro spécial de "l'Express" sur les Meilleures tables de Montauban à moins de 25 euros. Vous pensez bien que je me suis précipitée dessus ! Et depuis, le magasine m'attendait bien sagement au milieu de mes nombreux magasines de cuisine que je veuille bien l'ouvrir dans la perspective d'un petit repas comme je les aime avec Machtit'cousine. C'est chose faite, notre choix s'étant porté sur le salon de thé "Cannelle". J'ai A-DO-RE ! Un parfait remède à la morosité pour les gourmandes que nous sommes. Je me méfie toujours des critiques mais là il faut avouer qu'elle n'est pas surfaite. "Tout est fait maison" nous annonce Sophie Le Roux. L'écouter nous énoncer la carte du jour nous fait l'effet d'une douce mélodie. Nous avons le choix entre trois formules déjeuner : l'assiette tarte salée-crudités-fruits frais, l'assiette soupe et l'assiette scone, avec à chaque fois un dessert pour 10,50 ou 11 euros. J'ai vu passer des cafés gourmands qui avaient l'air...divins.
La table des desserts, pour un aperçu de la déco tout à fait exquise.
L'assiette tarte à l'aubergine-crudités-fruits frais... Un premier "wahou" à son arrivée...
L'assiette scone au chèvre/bacon-crudités-fruits frais... L'assiette est tellement bien garnie (la deuxième moitié du scone est derrière la salade), que même mise de biais j'ai du mal à la cadrer.
Le banofee, revisité avec Nutella.
Le pralin au chocolat.... Une tuerie ! 
Le salon à première vue est tout petit, mais il y a une salle en sous-sol récemment créée par Sophie Le Roux, avec une déco d'un goût très sûr.
Est-il besoin de préciser qu'il vaut mieux réserver ???

"Cannelle"
5 rue Porte-du-Moustier
82 Montauban
05.63.92.13.49


mercredi 21 novembre 2012

Pâte à nut-nut

On prépare Noël ? Voilà une idée de cadeau que je suis allée chercher dans mes archives. L'occasion de retrouver mon petit Ratou. Ce jour-là il avait été impossible de prendre une photo sans qu'il joue au pot de colle. Une nouvelle pâte à tartiner disais-je, que j'appelle pâte à nut-nut, pour ne pas citer celle à qui elle ressemble. Cette recette vient du livre "Pâtes à tartiner" de Rachel Khoo. Comme le dit l'auteure : c'est une pâte sans conservateurs ni arômes artificiels. Et c'est une vraie tuerie.


Ingrédients pour un petit pot à moutarde et demi :
- 150 g de noisettes entières
- 150 g de chocolat noir
- 2 cs d'huile de tournesol
- 2 cs de sucre glace
- 1/2 cc d'extrait pur de vanille
- 1pincée de sel


* Répartir les noisettes sur une plaque à pâtisserie et les faire griller 10 minutes dans un four à 180°. Les laisser refroidir un peu. Enlever la peau des noisettes en les frottant entre les mains.
* Faire fondre au bain-marie le chocolat préalablement râpé.
* Mixer finement les noisettes dans un robot de cuisine. Ajouter l'huile, le sucre, la vanille et le sel.
* Mélanger cet appareil au chocolat fondu.
* A manger dans les 15 jours.

OUPS ! Il s'avère que la pâte se solidifie et qu'elle est totalement intartinable. Pour y remédier j'y ai rajouté 10 cl de crème fraiche portée à petite ébullition. J'ai bien tout remélanger avant de remettre dans les petits pots de verre. Cette fois c'est la bonne.

mardi 20 novembre 2012

Filet mignon en croûte

En me baladant sur Fashion Cooking, je suis tombée sur une alléchante recette de filet mignon en croûte. Facile, rapide, "préparable" à l'avance (le mettre au frigo jusqu'au moment de la cuisson), et super gouteux, c'est TOP.
Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 filet mignon
- 1 pâte feuilletée
- 1 cs de moutarde
- 150 g de fromage à tartiner
- des herbes du jardin (ciboulette, basilic, persil que j'avais congelés)
- 1 jaune d'oeuf et 1 cc d'eau pour la dorure
* Etaler la pâte feuilletée sur sa feuille de cuisson.
* La tartiner de moutarde.
* La tartiner de fromage.
* Eparpiller les herbes finement ciselées.
* Centrer le filet mignon. L'assaisonner.
* Rouler la pâte feuilletée tout autour de la viande, en la serrant bien. Bien souder les extrémités, et mettre la jonction au dessous.
* Mélanger le jaune d'oeuf avec l'eau, et les badigeonner à l'aide d'un pinceau sur la pâte.
* Faire un dessin à l'aide d'un couteau.
* Poser le tout dans un moule à tarte (il risque d'y avoir du jus qui s'échappe du pâté).
* Enfourner à 180° pendant 25 minutes au milieu du four et 10 minutes au bas du four (même comme ça le fond du pâté sera un peu juteux).

Anneso le fait avec des haricots verts surgelés à l'intérieur du pâté, ainsi qu'en accompagnement. Je n'ai pas pu essayer n'en ayant pas sous la main. Mais une prochaine fois...?

lundi 19 novembre 2012

Petits pains au gouda et aux céréales.

La boulange vous rebute à cause des temps de levée qui sont parfois très longs (quoique si vous allez vous verrez que c'est quand-même rapide) ? Alors là vous allez être comblé(e)s : des petits pains au gouda et aux céréales qui ne nécessitent quasiment pas de travail et absolument pas de temps de levée. Si si, sans blague : zéro minute de repos ! C'est grâce à Marcia qui a repéré la recette sur un Zeste tout ça. Et ouai ! 
Ingrédients pour 6 petits pains :
- 400 g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- 30 g de beurre
- 70 g de céréales (flocons d'avoine et graines de lin pour moi)
- 81 g de gouda râpé
- 12 cl de lait
- 12 cl d'eau
- 1 belle poignée de ciboulette ciselée 
- pincée de sel
* Dans le bol du robot avec la feuille (ou dans un saladier avec vos petits bras) mélanger la farine avec la levure et le sel.
* Ajouter le beurre en morceaux.
* Ajouter la moitié du fromage et la moitié des céréales.
* Ajouter le lait et l'eau mélangés au centre. Travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle forme une boule qui se détache bien du bol.
* Sur le plan de travail fariné, former 6 pâtons. Les bouler.
* Préparer dans une assiette le fromage et les céréales restants, ainsi que la ciboulette.
* Avec un pinceau les badigeonner légèrement d'eau.
* Passer chaque pâton humidifié dans l'assiette. 
* Les poser sur la plaque garnie de papier sulfurisé ou d'un silpain.
* Enfourner à 220° pendant 25 minutes (sans oublier le ramequin d'eau sur la sole et le coup de buée au moment de la fermeture de la porte du four).
* Laisser refroidir les petits pains sur la volette.


samedi 17 novembre 2012

Terrine de canard.


Il y a longtemps que je pinaillais pour acheter le hachoir à viandes de mon robot... : après tout je n'ai pas envie de faire du pâté tous les jours, je vais m'en servir combien de fois dans l'année ? Mais finalement c'est sans compter les farces que l'on peut faire avec des restes de pot au feu ou que sais-je. Donc acte ! Ca y est je l'ai mon hachoir ! Tout juste sorti de l'emballage le voici au travail pour : une terrine de canard. Inutile de vous dire que je me suis amusée comme une folle. En plus c'est tellement délicieux que j'ai eu droit à des envolées lyriques de Mondoudou. 
 Ingrédients (pour un moule à cake, faute de terrine en bonne et due forme... C'est bientôt Noël, vous voyez ce que j'veux dire....? Non, je rigole. Quoique...) :
- 2 magrets de canard
- 500 g de chair à saucisse
- 1 cs de farine
- 1 bouquet de persil ciselé
- 3 échalotes ciselées
- 2 gousses d'ail hachées
- 2 cc de sel fin
- 1 verre à liqueur de Cognac (35 ml)
- 40 g de noisettes entières (je veux dire sans la coque quand-même)
- 40 g de pistaches (idem)
- 4 feuilles de laurier
 * Oter la peau des magrets de canard et les couper en morceaux. Les hacher une première fois avec la grille à gros trous, puis avec la grille à petits trous.
* Mélanger le canard avec les autres ingrédients (sauf le laurier) dans un saladier. 
* Verser l'appareil dans le moule à cake graissé (avec un peu d'huile neutre). Bien presser le tout.
* Poser les feuilles de laurier par dessus.
* Fermer le moule à l'aide de papier alu (faute de couvercle). Faire un petit trou au centre (si vous avez un couvercle  vous remarquerez qu'il y en a un).
* Enfourner au bain-marie pendant 1h15 à 200°.
* Laisser refroidir totalement avant de mettre une feuille de papier sulfurisé sur le pâté et d'y poser une bouteille de jus de fruit pour bien le tasser. Mettre le tout au frigo jusqu'au lendemain
Un indice sur la prochaine recette ?
La recette est tirée du blog La main à la pâte.

vendredi 16 novembre 2012

Gâteau aux pommes, vanille et rhum.

Il y avait longtemps que je n'avais pas pioché une recette sur le blog d'Anne de Papilles et Pupilles.... Mais quand j'ai vu ce gâteau aux pommes, vanille et rhum, je n'ai pas pu résister. Ca tombait bien j'avais quelques pommes pas vraiment fameuses qui ne demandaient qu'à être cuisinées. Je crois n'avoir pas mangé d'aussi bon gâteau aux pommes depuis longtemps : l'ajout du sirop à mi-cuisson lui donne un côté croustillant et caramélisé TRES gourmand.
Ingrédients :
- 6 pommes
- 175 g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- 85 g de sucre roux
- 40 ml d'huile neutre
- 50 ml de lait
- 3 oeufs
- 1 gousse de vanille
Pour le sirop :
- 45 g de sucre blanc
- 50 g de beurre
- 25 ml de rhum blanc

* Dans un saladier, mélanger la farine avec le sucre, l'huile et le lait.
* Ajouter les oeufs et la vanille grattée.
* Peler et couper les pommes en morceaux grossiers, et les ajouter à la pâte.
* Transférer l'appareil dans un moule à manqué beurré.
* Enfourner 30 minutes à 180°.
* Pendant ce temps faire le sirop : faire fondre dans une casserole le beurre avec le sucre. Ajouter le rhum.
* Arroser le gâteau avec le sirop.
* Ré-enfourner le gâteau 25 à 30 minutes supplémentaires.
* Le laisser refroidir sur la volette.


jeudi 15 novembre 2012

Gâteau aux noix.




Est-ce que vous suivez l'émission de Julie Andrieu "Les carnets de Julie" ? Vous vous doutez bien que je n'en loupe aucun épisode. Dans celui consacré au pays de Sarlat il y a eu la recette de Monique, la championne du gâteau aux noix. A priori, c'est le genre de gâteau bien bourratif, mais si cette dame est championne ça ne doit pas être pour rien... En plus l'ajout de chocolat par-dessus n'est pas pour me déplaire. Alors zou, en avant toute ! Du coup j'en ai même fait deux dans la foulée ; avec de bonnes noix venues tout droit du Lot.
 Ingrédients pour un gâteau (cuit dans un moule à tarte de 25 cm de diamètre) :
- 100 g de beurre
- 150 g de noix + 8 beaux cerneaux
- 150 g de sucre
- 1 pincée de sel
- 2 oeufs
- 3 grosses cs de farine
Pour le nappage de deux gâteaux (en ce qui me concerne, car je trouve que c'est bien suffisant):
- 115 g de chocolat noir
- 25 g de beurre
* Mouliner les noix à l'aide d'une râpe à fromage : on ne doit pas avoir une farine.
* Mettre le beurre à fondre dans une casserole.
* Dans un saladier, mélanger la noix moulue avec 75 g de sucre et 1 pincée de sel.
* Ajouter les autres 75 g de sucre dans le beurre fondu, et bien le dissoudre. Ajouter ceci au mélange sec.
* Ajouter les oeufs, l'un après l'autre.
* Ajouter enfin la farine.
* Transvaser l'appareil dans un moule à tarte beurré ou garni de papier sulfurisé (la pâte ne va pas gonfler).
* Enfourner 20 minutes à 200°.
* Laisser refroidir sur la volette.
* Préparer le nappage : hacher le chocolat et le faire fondre dans le beurre, dans une casserole.
* Etaler le nappage sur les gâteaux à l'aide d'une spatule coudée.
* Faire des stries avec une fournette.
* Disposer régulièrement  les cerneaux de noix sur les bords.

Monique insiste sur l'utilisation de la râpe à fromage et sur le fait qu'il faille dissoudre la moitié du sucre dans le beurre fondu. Enfin, le gâteau se conserve plusieurs jours au frigo.

Verdict : on a l'agréable surprise de mordre dans un gâteau moelleux, très parfumé. Absolument délicieux.


mercredi 14 novembre 2012

Verrines tie and dye aux chocolats.

Vu que je n'ai pas présenté le dessert dont j'ai pris la recette dans le magasine Prima de novembre comme sur la photo j'ai du le rebaptiser. De gâteau tie and dye,  je suis donc passée à des verrines tie and dye aux chocolats. Mais j'ai gardé la recette de base. J'explique : en lisant la recette j'ai bien saisi qu'un moule profond en silicone est indispensable. Or je n'en ai pas. C'est pourquoi j'ai utilisé six verres alors que je n'en avais besoin que de cinq. Le sixième m'a servi de dessert témoin. Effectivement, quand il s'est agi de le retourner pour le servir dans l'assiette cela s'est avéré totalement impossible. Pas grave ! J'ai servi les autres tels quels le moment venu, et nous nous sommes tous régalés. Peut-être un peu trop copieux, mais nous sommes de grands gourmands.
Ingrédients pour 6 personnes :
- 30 cl de lait
- 4 jaunes d'oeufs
- 80 g de sucre
- 200 g de chocolat noir à pâtisser
- 200 g de chocolat blanc à pâtisser (méfiez-vous les plaquettes font 180 g... ben oui, faut pas chercher !)
- 40 cl de crème liquide entière
- 4 feuilles de gélatine

* Hacher séparément les chocolats.
* Faire ramollir les feuilles de gélatine : 2 feuilles dans un bol d'eau froide, les deux autres dans un autre bol.
* Mettre le lait à chauffer.
* Fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent.
* Verser le lait bouillant. Fouetter et remettre le tout sur le feux.
* Laisser épaissir la crème anglaise.
* En verser la moitié dans une autre casserole.
* Incorporer le chocolat blanc dans l'une, le chocolat noir dans l'autre, sur feu doux.
* Egoutter la gélatine, l'incorporer dans chaque préparation encore chaude, et laisser fondre en fouettant.
* Fouetter la crème liquide en chantilly (bol, fouet et crème bien froids), et l'incorporer à parts égales dans les crèmes refroidies.
* Verser celle au chocolat noir dans le fond des verres, puis versez lentement dessus la crème au chocolat blanc.
* Créer des volutes en remuant doucement à la verticale avec une baguette.
* Filmer les verres et les réserver 5 heures au frigo.

Si vous utilisez un moule à bord haut en silicone : le retourner sur le plat de service, et en découper des tranches. Vous verrez ainsi les volutes dessinées dans les chocolats.

Je les ai servi avec des amaretti au citron et à la fleur d'oranger, et des chouquettes au grué de cacao.



mardi 13 novembre 2012

Amaretti au citron et à la fleur d'oranger.

Il y a longtemps que je n'avais pas fait d'amaretti. Et quand il s'agit de ces petites gourmandises italiennes, même si j'en ai déjà faites, c'est chez Edda que je vais récupérer la recette parce que j'ai une tête de linotte qui ne retient jamais les quantités. Du coup j'ai redécouvert les amaretti au citron et à la fleur d'oranger. Ici le blanc d'oeuf et battu en neige, ce qui rend le biscuit tout moelleux, contrairement au traditionnel, un peu sec. Et je peux vous garantir que c'est une tuerie ; mes cobayes les ont tous appréciés.
Ingrédients pour 25 biscuits :
- 200 g de poudre d'amande
- 180 g de sucre en poudre (et un peu plus)
- 2 blancs d'oeufs (soit 60-70 g)
- 4 cc d'arôme d'amande amère
- le zeste d'1 citron jaune
- des amandes entières
- 1 cs d'eau de fleur d'oranger
* Mélanger dans un saladier la poudre d'amande au sucre et au zeste de citron.
* Ajouter l'arôme d'amande amère et la fleur d'oranger.
* Monter les blancs d'oeuf en neige.
* Les ajouter au premier appareil. La pâte doit être granuleuse mais ferme.
* Filmer au contact et laisser reposer 2-3 heures (honnêtement j'ai zappé cette étape).
* Avec les mains humides, faire des boulettes de pâtes.
* Les passer dans une assiette creuse de sucre en poudre.
* Les poser sur une plaque avec un silpat ou du papier sulfurisé.
* Enfoncer une amande entière dans chaque biscuit, et l'aplatir un tout petit peu.
* Enfourner 15 minutes à 150°. Les biscuits doivent sécher, former des craquelures, mais pas colorer. Ils doivent rester moelleux à coeur.
* Laisser refroidir sur la volette.

Ces petits gâteaux se gardent 2 semaines dans une boîte métallique. Encore faut-il qu'ils ne soient pas tous engloutis... Ils deviendront juste plus secs, moins croustillants. 

Je les ai fait pour accompagner une verrine tie and dye aux chocolats.

lundi 12 novembre 2012

Salon du chocolat à Montauban.

Il y a eu le Salon du Chocolat ce week-end à Montauban, dans la salle Eurythmie, et j'y suis allée hier après-midi. Arrivées de bonne heure avec Belle-maman nous avons pu visiter les stands et goûter à toutes les douceurs proposées sans être bousculées. Ce fut... divin ! Je vous raconte peut-être ? En photos, c'est mieux...

A peine entrées dans la salle, nous sommes accueillies par deux fontaines de chocolat : on peut y déguster autant de fruits enrobés que l'on veut.
Un stand de "billes" craquantes ; mes préférées : celles au chocolat blanc - violette.
 D'excellents bâtons de guimauve enrobés de chocolat noir, blanc ou au lait. La guimauve est bien dense ; un régal.
 Qui veut jouet au scrabble ? Je suis partante, avec sou sans café...
 Là, roulement de tambours : une jolie jeune-femme, MOF de son état, en train de finir la réalisation d'un bustier en chocolat. MA-GNI-FI-QUE. 

 Sur le même stand il y avait aussi cette robe qui a nécessité pas moins de 50 heures de travail...
 Et le travail de sculpture d'un autre MOF :
Ce qui est dingue c'est qu'il utilise exactement les mêmes outils que Mondoudou : des ciseaux à bois.

 Mais parce qu'il n'y avait pas QUE du chocolat, voici une petite découverte : le croquande, un gâteau aux noix et amandes.
 Si vous voulez m'offrir des fleurs.... pas de soucis !
 D'excellents macarons auxquels je n'ai pas pu résister...

 De jolis sacs, sans fond. Le chocolatier m'a expliqué que c'est pour permettre aux messieurs d'offrir un bijoux par la même occasion... Fûté.
 Mes petites emplettes :
Pour ceux qui l'ignorent : un MOF est un Meilleur Ouvrier de France. Ils sont les seuls à avoir le droit de porter le col tricolore. De formidables artisans qui ont toute mon admiration.

dimanche 11 novembre 2012

Fingers fromagers au canard.



Pourquoi des fingers fromagers au canard alors que la recette initiale trouvée dans le numéro 4 d'Intense parlait de muffins ? Tout simplement parce que je n'ai pas de moule à mini-muffins, et que pour un apéritif un muffin c'est quand-même un peu gros. Même si au final on mange plein de fingers... Faut bien penser aux appétits de moineau aussi.
 Ingrédients pour une grande plaque de fingers, plus une de financiers, ou 6 muffins :
- 1 cuisse de canard confite sous vide, de 220 g
- 1 gousse d'ail
- 6 brins d'estragon
- 180 g de farine
- 6 tranches de cheddar pour croque-monsieur (j'ai finalement fait l'impasse vu que je ne faisais pas les muffins)
- 70 g de mimolette
- 1 oeuf
- 10 cl de lait
- 5 cl d'huile
- 1 cs de moutarde
- 2 cc de levure chimique
- 3 pincées de 5 4 parfums
- sel, poivre (ben oui ça m'arrive le poivre...)
 * Dégraisser la cuisse de canard confite à la poêle avec la gousse d'ail.
* Enlever la peau et la désosser. Couper la viande en petits morceaux.
* Râper la mimolette.
* Mélanger la farine à la levure et 2 pincées de sel.
* Incorporer l'oeuf battu avec le lait, l'huile et la moutarde.
* Ajouter la mimolette, le canard et 6 brins d'estragon ciselé.
* Poivrer et ajouter les épices.
* Répartir l'appareil dans les alvéoles d'une plaque à fingers.
* Enfourner 15 minutes à 220°.
Si vous faîtes les muffins :
- répartir l'appareil dans les alvéoles
- faire un trou au milieu
- y glisser des morceaux de cheddar
- et lisser le dessus
- servir tiède (le cheddar sera coulant au centre du muffin).

Pourquoi est-ce que je sers aussi des Vache-qui-rit et des olives farcies à l'apéritif ? Pour qu'on puisse se rabattre dessus si les petites choses que j'ai faites ne sont pas bonnes...D'une, ça peut arriver vu que c'est la première fois que je les cuisine. De deux ça évite aux hôtes de rester tous couillons, surtout s'ils n'osent pas dire qu'ils n'aiment pas.

samedi 10 novembre 2012

Cannelés à la courgette et au curry.

Quand j'invite à manger, plutôt que de faire une entrée avant un plat, j'aime bien faire un apéritif un peu copieux, histoire de m'éclater en cuisine à faire divers recettes de petites choses salées bien gourmandes. Cette fois j'ai tenté les cannelés à la courgette et au curry de Piratage culinaire.
Ingrédients pour 30-40 mini cannelés :
- 25 cl de lait
- 30 g de beurre
- 1 oeuf + 1 jaune
- 50 g de farine
- 1 cc de curry en poudre
- 20 g de comté
- 100 g de courgette
- sel, poivre
L'est-y pas mignon mon présentoir (à cupcakes à l'origine) trouvé chez Casa ?
 * Faire chauffer le lait au micro-ondes avec le beurre jusqu'à ce que celui-ci soit fondu.
* Dans un saladier, mélanger la farine avec le curry.
* Ajouter l'oeuf et le jaune, le comté râpé.
* Verser le lait au beurre. Bien fouetter l'ensemble.
* Assaisonner.
* Peler, épépiner la courgette, et la couper en tous petits dés. Les fariner légèrement.
* Déposer quelques dés de courgettes dans chaque alvéole de cannelé.
* Verser l'appareil seulement au 2/3 des alvéoles car il va gonfler à la cuisson.
* Enfourner à 200° pendant 20 minutes.
* Laisser refroidir les cannelés 10 minutes avant de les démouler.

jeudi 8 novembre 2012

Panna cotta au citron et chouquettes au grué de cacao.

Aux dires de mes invités voilà un dessert très frais : une panna cotta au citron, accompagnée de chouquettes au grué de cacao. Comme à chaque fois que je fais des panna cottas c'est dans le livre de Stéphanie Bulteau ("Panna Cotta") que je trouve mon bonheur. Pour les chouquettes, j'ai repris la recette qui me convient si bien à laquelle j'ai ajouté un peu de grué pour le côté craquant et chocolaté.
Ingrédients pour 6 panna cottas au citron :
- 60 cl de crème fraîche
- 3 citrons jaunes  + 1 vert
- 3 feuilles de gélatine
- 120 g de sucre

* Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d'eau froide.
* Dans une casserole, porter la crème à petite ébullition avec le sucre en poudre.
* Hors du feu, incorporer la gélatine bien essorée. Bien mélanger au fouet, et laisser refroidir.
* Presser les citrons jaunes pour obtenir 12 cl de jus. Le filtrer au travers d'un chinois et l'ajouter à la crème.
* Remplir 6 verres de cet appareil. Les filmer et les entreposer au frigo (le matin pour le midi au minimum).
* Au moment du service, ajouter quelques zestes de citron vert sur la panna cotta.

Ingrédients pour une plaque de chouquettes au grué de cacao :
- 12,5 cl d'eau
- 1/2 cs de sucre en poudre
- 2 cs bombées de grué de cacao
- 40 g de beurre 1/2 sel (sinon ajouter 1 pincée de sel)
- 62 g de farine
- 2 oeufs

* Dans une casserole, faire bouillir l'eau avec le beurre.
* Ajouter d'un seul coup la farine. Tourner sans arrêt à l'aide d'une spatule jusqu'à l'obtention d'une pâte bien sèche qui se décolle des parois de la casserole.
* Transvaser la pâte dans le bol du robot et utiliser la feuille (sinon il va falloir faire une séance de musculation avec le saladier et la spatule). Laisser tourner 2 minutes sur 2 pour refroidir un peu la pâte.
* Ajouter les oeufs, l'un après l'autre ; n'ajouter le deuxième que lorsque le premier est bien incorporé à la pâte.
* Ajouter le grué de cacao à la préparation.
* Transvaser l'appareil dans la poche sans douille (à cause du grué qui ne passe pas) et faire des petits tas sur la plaque à pâtisserie garnie d'un silpat.
* Enfourner 15 minutes à 200° plus 15 minutes à 175°, sans jamais ouvrir la porte du four (au risque de ne pas les voir gonfler).
* Les laisser refroidir sur la volette.