jeudi 31 mars 2011

Risotto au crabe et aux carottes

Il y a longtemps que je ne vous avais pas servi une recette de Valéry Drouet... Alors voici le risotto au crabe et aux carottes. Un petit conseil : à moins d'être masochistes, épargnez-vous le décorticage des pinces de crabes... En tout cas, la prochaine fois, je les prends au rayon surgelés où le boulot sera déjà fait. Après tout c'est Valéry Drouet qui le préconise pour gagner du temps.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 litre de fumet de poissons (ou le bouillon fait lors de la terrine St-Jacques-saumon-crevettes)
- 500 g de pinces de crabes 
- 200 g de carottes
- 1 oignon
- 3 cs d'huile d'olive
- 300 g de riz arborio
- 15 cl de vin blanc sec
- 1 cc de graines de carvi (pas trouvé lors des courses...grrrr)
- 50 g de beurre
- 50 g de parmesan râpé
- sel, poivre

* Décortiquer les pinces de crabes et tailler les carottes en petits cubes.
* Faire fondre sans coloration l'oignon haché avec les carottes pendant 3 minutes, dans une casserole avec 2 cs d'huile d'olive.
* Ajouter le riz. Le faire nacrer puis verser le vin blanc. Saler, poivrer, et laisser cuire 5 minutes à feu vif.
* Verser le fumet chaud, louche par louche, en remuant sans cesse, pendant 17 à 18 minutes.
* Pendant ce temps, faire dorer les pinces de crabes et les graines de carvi dans l'huile d'olive restante dans une poêle.
* 2 minutes avant la fin de la cuisson du riz, ajouter dans le risotto les pinces et le carvi.
* A là fin de la cuisson, hors du feu, ajouter le beurre froid coupé en morceaux et le parmesan râpé. Mélanger pour bien enrober le riz et servir aussitôt.




lundi 28 mars 2011

Des pâtes maison

Ca n'est toujours pas la grande forme, et faire la cuisine calée entre deux chaises pour éviter de se vautrer, c'est pas le top.... Alors voilà encore une recette de réserve.


J'en ai rêvé, KitchenAid l'a fait : le kit emporte-pièces pour pâtes fraiches ! Je peux enfin faire des pâtes autres que des spaghettis ou des tagliatelles. A moi les : bugatinis, rigatonis, fusillis, macaronis (petits ou gros). Et grâce à la recette donnée dans la notice, fini les quantités industrielles que l'on se "force" à finir. C'est sûr que ça ne se fait pas en deux temps trois mouvements, mais y penser 1h1/2 avant de les manger, c'est pas la mer à boire.
"Naissance" de mes premières pâtes
Premières fusillis
Gros macaronis au piment d'Espelette
Ingrédients pour 4 personnes :
- 3 oeufs
- 300 g de farine 
- 3 pincées de sel


* Mettre la farine mélangée au sel en puits dans le bol du robot.
* Avec la feuille, sur vitesse 2, ajouter les oeufs un par un, en mélangeant 30 secondes à chaque fois.
* Remplacer la feuille par le crochet, et pétrir à la vitesse 2, jusqu'à ce que la pâte ait la consistance du lobe de l'oreille (environ 10 minutes).
* Si la pâte est trop sèche, ajouter un peu d'huile d'olive.
* Pour finir, sur le plan de travail, pétrir la pâte à la main 30 secondes avant de la passer aux emporte-pièces.
* Laisser sécher les pâtes une fois fabriquées, pendant une heure.




jeudi 24 mars 2011

I'll be back

Voilà une petite semaine que je n'ai pas partagé de recettes avec vous... Il faut dire que le fait d'être hospitalisée ne m'a pas aidée. Même l'appétit s'en était allé. Mais je suis maintenant rentrée chez moi, et dès que les derniers examens seront passés, je vous promets de me remettre au plus vite aux casseroles ! En attendant, en voici une que j'avais en réserve. A très bientôt.

Terrine de Saint-Jacques, saumon et crevettes à la crème

Voici une entrée très fraîche qui nous a tous ravis lors d'un repas en famille. J'avais trouvé la recette de cette terrine de St-Jacques au saumon et crevettes dans le Cuisine Actuelle de mars. Là où j'ai mis mon grain de sel, c'est dans la sauce : au lieu de servir la crème fraîche telle quelle je l'ai mise en chantilly. La terrine se préparant la veille, ça allège le travail pour la préparation du repas le jour J. Le seul soucis aura été de faire de belles tranches.

Ingrédients pour 6 à 8 personnes :
- 400 g de crevettes roses décortiquées
- 150 g de noix de St-Jacques
- 400 g de saumon frais
- 2 blancs d'oeufs
- 30 cl de crème liquide
- 6 cs d'herbes hachées (coriandre, ciboulette, aneth)
- 1 citron
- 6 cs de crème fraîche
- sel, piment d'Espelette


* Couper en dés la moitié du saumon, toutes les noix de St-Jacques et les crevettes.
* Dans le robot mettre l'autre moitié du saumon avec les blancs d'oeufs, et assaisonner. Mixer par impulsions brèves pour ne pas cuire le saumon.
* Dans un saladier ajouter à cette préparation les dés de saumon, de St-Jacques, de crevettes et les herbes.
* Verser dans un moule à cake antiadhésif.
* Enfourner au bain-marie 40 minutes à 160°.
* Laisser refroidir et réfrigérer 24 heures.
* Préparer la crème : mélanger la crème fraîche au jus de citron et assaisonner. Ou, mettre les mêmes éléments dans un siphon pour faire de la chantilly.


Bonus : ne jetez pas les carcasses et les têtes des crevettes, mais profitez-en pour faire un petit bouillon. Pour cela il suffit de les mettre dans une casserole avec 1 cs d'huile d'olive, 1 oignon coupé grossièrement, 1 carotte coupée en trois et une poignée de poireau. Déglacer le tout au cognac avant de mouiller largement d'eau. Laisser mijoter 20 minutes. Pour finir, passer le tout au chinois. Ce petit bouillon servira lors d'un risotto par exemple.



jeudi 17 mars 2011

Madeleines à la soubressade

Il y a une charcuterie pied-noir que j'adore : la soubressade.  Aussi, les rares fois où j'en trouve de la bonne, je saute dessus. Il y a la douce et la piquante, et là, mieux vaut être prévenu. C'est chez Pierre que j'ai trouvé cette recette de petites madeleines à la soubressade. Pour un apéritif c'est génial en petit format, comme ces petits coeurs.


Ingrédients pour une vingtaine de madeleines :
- 150 g de farine
- 1/2 paquet de levure
- 3 oeufs
- 5 cl d'huile d'olive
- sel, poivre
- 50 g de gruyère râpé
- 1 soubressade

* Mélanger la farine et la levure.
* Ajouter les oeufs, puis l'huile d'olive, la soubressade coupée en petits morceaux, le fromage râpé. 
* Assaisonner : attention au poivre si la soubressade est piquante.
* Mettre l'appareil dans une poche à douille et remplir les moules à madeleines.
* Enfourner 15 minutes à 200°.


mercredi 16 mars 2011

Lapin au cidre

Le cidre, je ne connais pas car je suis allergique à l'alcool. Je sais, c'est ballô. Alors quand j'ai vu la recette chez Anne  du lapin au cidre, j'y ai vu une belle occasion d'y goûter. C'était tellement bon, que j'ai mis de côté tous le jus qu'il restait. Même Mondoudou qui ne raffole pas du lapin a a-do-ré.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 4 gigolettes
- 1 bouteille de cidre
- 1 oignon en lamelles
- 1 gousse d'ail
- 200 g de lardons fumés
- 2 branches de thym
- 2 branches de romarin
- sel, poivre
- 60 g de beurre
- 750 g de champignons de Paris (en panne, j'ai fait sans)


* Faire dorer les lardons dans une poêle.
* Dans la cocotte, faire revenir les oignons dans 40 g de beurre, et dorer les gigolettes.
* Ajouter le cidre, puis les lardons égouttés et les herbes. Assaisonner. Laisser mijoter 40 minutes à couvert.
* Pendant ce temps, dans la poêle, avec les 20 g restant de beurre chauffer les champignons. Les ajouter dans la cocottes durant les 5 dernières minutes.

J'ai servi cet excellent lapin accompagné de pâtes.


mardi 15 mars 2011

Le Japon

Grâce aux statistiques j'ai constaté depuis quelques temps déjà que j'ai des lecteurs au Japon. Ce billet leur est dédié. Je n'arrive même pas à imaginer avec quelle angoisse ils doivent vivre. Mon blog me semble donc bien futile à côté de tout ça. J'imagine que s'ils continuent à me lire malgré tout, c'est qu'ils cherchent à s'évader d'une manière ou d'une autre. Alors chers lecteurs du bout du monde, sachez que mes pensées vous accompagnent.

Muffins à la banane et au chocolat

Le problème des bananes, c'est qu'une fois toutes noires, c'est dégueu. Alors il n'y a pas trente-six solutions, il faut en faire des gâteaux. D'où ces savoureux muffins à la banane et au chocolat (parce que c'est mieux avec quand-même) trouvés chez Joelle, dont j'ai légèrement modifié la recette.

Ingrédients pour 12 gâteaux :
- 2 bananes
- 90 ml d'huile (type isio4)
- 2 oeufs
- 50 g de sucre rapadura (sucre complet, en bio)
- 225 g de farine
- 4 cs de cacao en poudre
- 1 cc de bicarbonate


* Ecraser les bananes à la fourchette.
* Ajouter l'huile, les oeufs et le sucre. Bien mélanger.
* Ajouter les produits secs : farine, bicarbonate, cacao.
* Verser au 3/4 dans des moules à muffins, ou comme ici dans de petits ramequins avec du papier sulfurisé.
* Enfourner à 200° pendant 15 à 20 minutes.


lundi 14 mars 2011

Abricotines... sans abricot

C'est toujours le problème des recettes qui utilisent des jaunes d'oeuf : on en fait quoi des blancs ? Souvent je fais des financiers pour accompagner les desserts, mais là j'ai voulu changer. Alors pour éviter qu'on ne les confonde avec des macarons je n'ai pas utilisé la douille lisse. Et pour ces abricotines sans abricot, j'ai suivi la recette de Ladurée. C'est un petit gâteau tout moelleux, sans abricot parce que j'ai pensé qu'avec les crèmes brûlées, on avait notre comptant de sucré. 


Elle n'est pas mimi ma boîte de gavottes ?
Ingrédients pour 3 plaques à pâtisserie :
- 170 g de sucre glace
- 215 g de poudre d'amande
- 35 g de farine
- 6 blancs d'oeuf
- 1 cc de vanille liquide
- 40 g de sucre semoule


* Dans un grand saladier, mélanger la poudre d'amande avec la farine et le sucre glace tamisé.
* Monter les blancs d'oeuf en neige. Lorsqu'ils deviennent blancs et mousseux, ajouter la vanille et le sucre semoule, et continuer de fouetter jusqu'à ce qu'ils soient bien fermes.
* A l'aide d'une maryse, mélanger délicatement le mélange sec aux blancs d'oeuf en neige, en descendant au milieu de la jatte et en remontant le long des bords, de façon à ramener la pâte vers le centre, tout en faisant tourner le récipient régulièrement. Le mélange doit être lisse et homogène.
* A l'aide de la poche à douille, dresser sur la plaque recouverte de papier sulfurisé des petits tas d'environ 2 cm de diamètre.
* Baisser le four, préchauffé à 180°, à 170° et laisser cuire 12 à 15 minutes.
* Laisser refroidir sur la volette.

Si vous tenez à les fourrer d'abricot, il vous faudra 300 g de confiture.

dimanche 13 mars 2011

Crème brûlée au nougat et à la vanille

J'ai trouvé la recette de ces crèmes brûlées au nougat et à la vanille dans le supplément de Cuisine Actuelle de mars. En drômoise qui se respecte j'ai voulu y goûter... Je vous préviens, il y a un petit problème avec les quantités : elles sont données pour 4 personnes, mais en réalité elles en régale le double. Pour les petits gâteaux qui l'ont accompagnée (il faut bien utiliser les blancs d'oeuf), vous aurez la recette plus tard.

Ingrédients pour 4 personnes (?!) :
- 100 g de nougat de Montélimar
- 6 jaunes d'oeuf
- 30 cl de lait
- 25 cl de crème fraîche
- 75 g de sucre en poudre
- 50 g de cassonade
- 1 gousse de vanille


* Porter le lait, la vanille (fendu et grattée), et le nougat coupé en morceaux à ébullition. Faire fondre le nougat en remuant à la cuillère. Ajouter la crème et retirer du feu.
* Fouetter les jaunes d'oeuf avec le sucre en poudre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Verser le lait. Récupérer la gousse de vanille.
* Remplir les petits plats sur une épaisseur de 1,5 cm. Enfourner 35 minutes au bain-marie à 100°. La crème doit être prise, mais tremblotante.
* Au même moment, enfourner sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (en haut du four) la gousse de vanille (coupée en 4 sur la longueur) qui servira à la décoration.
* Placer les crèmes au moins deux heures au frigo.
* Avant de servir, saupoudrer les crèmes de cassonade et les passer au chalumeau pour caraméliser la surface, ou sous le gril du four pendant 2 minutes.


samedi 12 mars 2011

Risotto au chorizo et aux asperges

J'avais envie de voir ce que ça donnait un risotto au chorizo et aux asperges... Mes cobayes m'ont dit que c'était très bon. Banco ! Des fois, j'ai de bonnes idées ; des fois. En tout cas, je me suis régalée.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 300 g de riz arborio
- 2 cs d'huile d'olive
- 1/2 chorizo doux
- 1 oignon
- 1 bocal d'asperges vertes (une douzaine)
- 15 cl de vin blanc sec
- 50 g de beurre
- 50 g de parmesan râpé
- du fond de veau (maison)


* Dans une marmite, faire fondre l'oignon émincé très fin dans l'huile d'olive.
* Ajouter le riz et le faire nacrer.
* Verser le vin blanc, puis le bouillon, louche par louche, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que le riz soit cuit, au bout de 18 minutes.
* Dans les 5 dernières minutes, ajouter le chorizo préalablement dégraissé dans une poêle à sec et mis sur du papier absorbant.
* Ajouter aussi les asperges coupées en morceaux (en ayant pris soin de garder intacte la dernière partie avec la pointe) bien égouttées et réchauffées à feu doux dans la poêle.
* Hors feu, ajouter le beurre coupé en morceaux et le parmesan râpé. Mélanger pour bien enrober le tout.
* Verser une louche de risotto à la vague dans une assiette creuse, et poser par dessus les pointes d'asperge.

vendredi 11 mars 2011

St Jacques à la façon de Bernard Bach

Bernard Bach, vous connaissez ? C'est le chef du Puits St Jacques à Pujaudran, dans le Gers. J'y ai déjà mangé deux fois, et c'est divin. La dernière fois que je suis allée à Toulouse, j'ai trouvé par hasard son livre "Les rendez-vous gourmands du Gers". Il y donne ses recettes ; qui sont sur sa carte ou qu'il a inventées lors de ses Matinales (des cours de cuisine donnés deux jours par mois). Pour ces St Jacques poêlées au potiron et à la châtaigne, je me suis inspirée d'une de ses recettes de poisson. Mon dressage est bien loin de ce qui est fait au restaurant, mais on m'a assuré que le plat était très bon... Je ne demande qu'à le croire. Je vous dis comment j'ai fait ?

Ingrédients pour 4 personnes :


* Emulsion de châtaignes :
- 25 g d'échalotes
- 100 g de châtaignes cuites
- 100 g de fond blanc
- 200 g de lait entier
- 50 g de noisettes

- Torréfier les noisettes 5 minutes au four à 160°. Laisser tiédir. Concasser.
- Emincer et faire suer les échalotes. Ajouter les châtaignes. Mouiller avec le fond blanc et cuire 20 minutes.
- Ajouter le lait, mixer et passer au chinois. Rectifier l'assaisonnement.

* La purée de potiron :
- 250 g de potiron
- 80 g de beurre

- Cuire le potiron coupé en morceaux à l'eau bouillante;
- Egoutter et mixer avec le beurre. Assaisonner.

* Noix de St Jacques :
- 12 coquilles St Jacques (des pétoncles pour moi)
- 2 cl d'huile d'arachide
- 20 g de beurre

- Cuire dans une poêle anti-adhésive les St Jacques avec l'huile et le beurre, environ 30 secondes sur chaque côté. 
- Débarrasser sur du papier absorbant.

* Le dressage :
- Déposer au fond d'une assiette creuse, la purée de potiron.
- Déposer 3 noix de St Jacques.
- Verser le bouillon de châtaignes émulsionné au mixeur plongeant.
- Finir avec quelques noisettes concassées.



jeudi 10 mars 2011

Foie gras et sa gelée de figue

Je savais bien que les figues mises en bocaux (au naturel) l'été dernier me serviraient un jour ou l'autre. Il faut dire que j'avais dans l'idée de faire une terrine de foie gras aux figues pendant l'hiver... et puis non finalement. Mais j'ai refait le foie gras cuit au vin rouge que j'ai découpé en rondelles avant de le congeler, pour le cazou. C'était une idée qu'elle était bonne, puisque ça m'a permis de faire ce foie gras et sa gelée de figue pour un apéritif. Voici donc la recette de la gelée (pour le foie gras vous avez le moteur de recherche sur le côté droit de la page...).

Ingrédients pour 3 cassolettes :
- 1 petit bocal de figues au naturel (une dizaine de fruits)
- 70 ml de cognac
- 2 feuilles de gélatine
- sel, piment d'Espelette

* Dans une casserole, verser les figues et leur jus.
* Ajouter le cognac et laisser mijoter 15 minutes environ. Assaisonner.
* Mettre les feuilles de gélatine dans un grand bol d'eau froide.
* Passer le jus au chinois.
* Ajouter dans le jus encore chaud (sinon le remettre 5 minutes sur le feu) les feuilles de gélatine bien essorée. Bien mélanger.
* Verser l'appareil dans les petites cassolettes.
* Filmer et mettre au frigo au moins 3 heures.

Pour le dressage : poser sur la gelée une tranche de foie gras coupée en trois ou quatre, et saupoudrer le tout de pistaches concassées.




mercredi 9 mars 2011

Terrine de camembert lardée aux pommes de terre

Une nouvelle recette de terrine trouvée dans le dernier numéro de Cuisine Actuelle (mars) : la terrine de camembert lardée aux pommes de terre de Sophie Dudemaine. La liste des ingrédients est entièrement dans l'intitulé. Facile.



Ingrédients :
- 2 camemberts
- 150 g de poitrine fumée en fines tranches
- 600 g de pommes de terre (charlotte)
- sel, poivre

* Eplucher les pommes de terre et les rincer très rapidement avant de les tailler en rondelles très fines à l'aide d'une mandoline. Surtout ne pas les relaver au risque de perdre l'amidon.
* Tapisser le moule à cake de 26 cm avec les tranches de poitrine, en les faisant se chevaucher légèrement.
* Découper les camemberts, sans retirer la croûte, en tanches d'1 cm d'épaisseur.
* Placer une couche de pomme de terre, puis une de camembert. Saler, poivrer. Répéter l'opération jusqu'en haut. Bien tasser.
* Rabattre les tranches de poitrine si possible.
* Emballer le moule entier dans du papier aluminium (en cuisant le camembert a tendance à vouloir déborder).
* Cuire dans le four à 160° durant 2 heures.
* Laisser refroidir et mettre au frigo 24 heures.
* Démouler et trancher avant de passer sous le gril du four 1 minute avant de manger.


Y'a comme un souci pour le démoulage... Je n'ai pu le sortir qu'en tranche sans avoir trop de dégât ; mais comme il n'y a pas besoin de le présenter en entier, c'est pas bien grave. De toute façon, c'est 'achement bon !

mardi 8 mars 2011

La fin d'un mythe...

Je vous montre tout de suite le désastre, ou bien je vous explique ? Vous vous rappelez certainement "Peau d'âne" ? Mais si, le film où la princesse fait un gâteau pour son prince charmant, en chantant la recette sur un air bien lancinant qui vous reste dans le crâne pendant trois jours d'affilé au mieux, toute une vie au pire. Vous voyez ou pas ? Dans le doute je vous donne les paroles et donc la recette. Et surtout, avant toute chose, n'oubliez pas de mettre votre "robe couleur de soleil" comme l'a fait Catherine Deneuve à l'époque de ses jeunes années.

LE gâteau pour le prince : "Le cake d'amour"

Préparez votre
Préparez votre pâte
Dans une jatte
Dans une jatte plate
Et sans plus de discours
Allumez votre four.

Prenez de la 
Prenez de la farine
Versez dans la
Versez dans la terrine
4 mains pesées
Autour d'un puits creu-
Autour d'un puits creusé
Choisissez 4
Choisissez 4 oeufs frais
Qu'ils soient du ma-
Qu'ils soient du matin frais
Car à plus de vingt jours
Un poussin sort tou-
Un poussin sort toujours.

1 bol entier
1 bol entier de lait
Bien crémeux s'il-
Bien crémeux s'il vous plait
De sucre parsemez
Et vous amalga-
Et vous amalgamez
1 main de
1 main de beurre frais
1 souffle de
1 souffle de levain
Et 1 soupçon de
Et 1 soupçon de sel

Il est temps à
Il est temps à présent
Tandis que vous
Tandis que vous brassez
De laisser un présent
Pour votre fian-
Pour votre fiancé
Un souhait d'a-
Un souhait d'amour s'impose
Tandis que la 
Tandis que la pâte repose
Graissez le plat de beurre
Et laissez cuire une
Et laissez cuire une heure.

Voilààààà c'est fini, alors au boulot ! Et c'est là que les Athénins s'atténirent... Le truc part en sucette. Je vous fais l'explication de texte pour bien comprendre :
- 4 mains de farine + 4 oeufs + 1 bol de lait, ça ne peut pas faire une pâte qui ressemble à ce qu'on voit dans le film, à savoir une pâte du genre brioche, mais plutôt une pâte à crêpes...
- le  souhait d'amour : j'en ai pourtant mis un max...
- la pâte repose : moi je veux bien, mais combien de temps ? c'est la marraine la fée qui est sensée me l'avoir soufflé celle-là ? Dans le doute, j'ai fait avec une heure.
- laisser cuire une heure : oui, mais à combien ? Bon d'accord, elle le met dans un four à bois, donc pour la température on peut s'accrocher. Du coup je l'ai mis à 180°.

Résultat des courses on a "ça" :
C'est beau hein ? Bien gonflé. Mais il faut croire que j'ai eu une prémonition vu que j'ai pris la photo juste à la sortie du four...


Car le temps de le démouler et de le déposer sur la table, pffftt, il s'est dégonflé comme un ballon baudruche !!!
Franchement, ça vous fait envie ?


Alors ? me direz-vous, c'était bon ? Et ben non ! Mais alors pas du tout. Ca ressemblerait à un far, mais sans les pruneaux, et sans goût. Je suis déçue, déçue, mais déçue.... Déçue. 

dimanche 6 mars 2011

Fougasse au petit-suisse et aux pralines

Quand j'ai lu fougasse au petit-suisse et aux pralines dans le livre de Benoît Molin "Les meilleurs fougasses", ce sont bien évidemment les pralines qui m'ont interpellée, en bonne romanaise que je suis (rapport au St Genix). Mais j'avoue que même si la fougasse est bonne, je suis un tantinet déçue. Inconsciemment mes papilles ont dû rechercher le goût du St Genix.  Mais peut-être était-ce dû au fait qu'elle a manqué de 5 minutes de cuisson...

Ingrédients :
* la pâte :
- 2 petits-suisses
- 240 g de farine
- 180 g de beurre froid
- 1 pincée de sel
- un peu de lait pour la dorure
* la garniture :
- 4 petits-suisses
- 4 cs de pralines roses concassées (soit 70g) 


* Dans un saladier mélanger la farine et le sel.
* Couper le beurre en dés et l'incorporer à la farine du bout des doigts.
* Ajouter les petits-suisses et malaxer pour obtenir une boule de pâte homogène. La garder au moins 30 minutes au frigo, enveloppée dans du film étirable.
* Sur le plan de travail fariné, étaler la pâte en rectangle.
* La tartiner avec les petits-suisses et parsemer les pralines concassées, en laissant tout autour une marge de 3 cm.
* Replier un côté de la pâte vers le centre, puis replier le bord opposé par-dessus l'autre bord. 
* Retourner la fougasse, la percer de 6 incisions en biais. Les écraser légèrement.
* Laisser reposer la pâte 10 minutes au frigo.
* Déposer la fougasse sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
* La badigeonner de lait à l'aide d'un pinceau.
* Mettre au four à 200° pendant 20 minutes.



samedi 5 mars 2011

Pâté de volaille

Dernière recette tirée du "Soupers assassins du Régent" de Michèle Barrière : le pâté de volaille de François Massialot. Après j'arrête sinon je vais vous filer une indigestion...


Ingrédients :
- 2 pâtes feuilletées (pur beurre sioupli)
- 400 g de pintade ou mieux encore de faisan (c'est sympa mais je n'ai trouvé ni l'un ni l'autre, donc du poulet pour moi)
- 200 g de poitrine de veau
- 200 g de jambon cuit (cru pour moi vu que je l'avais dans le frigo)
- 150 g de poitrine de porc fraîche
- 250 g de champignons
- 2 jaunes d'oeuf (que j'ai supposé pour dorer)
- 1 bouquet de ciboulette
- 1/2 bouquet de persil
- 1 pincée de muscade
- poivre (piment d'Espelette pour moi)


* Couper les viandes et les champignons en petits morceaux.
* Ajouter les herbes hachées, la muscade, le sel et le poivre.
* Faire revenir à la poêle 10 minutes.
* Dans un plat à tarte, mettre la première abaisse de pâte, verser le mélange, recouvrir de la deuxième abaisse. Faire un trou au centre de la pâte pour la cheminée.
* Dorer avec les jaunes d'oeuf (ce qui n'est pas précisé dans le livre).
* Mettre au four à 180° pendant 35 minutes.


Pour équilibrer le repas, j'ai accompagnée le pâté, ou la tourte comme vous voulez, de carottes vichy.

vendredi 4 mars 2011

Terrine de lapin "en mollo"

Voici une terrine de lapin "en mollo" (de Montino) trouvée dans mon livre du moment "Les soupers mortels du Régent" de Michèle Barrière. Hé oui, lire m'est aussi vital que manger. Je ne parle pas des livres de recettes, mais de littérature. Les romans historiques, ça m'a pris l'année de la troisième. J'ai commencé avec le Moyen-Age, et depuis les époques se sont succédées, par forcément dans l'ordre. J'ai besoin d'histoires dans l'Histoire. 

Ingrédients :
- 1 lapin 
- 2 cubes de bouillon de légumes
- 20 cl d'huile d'olive
- 1 oignon
- 50 g de câpres
- 3 cs de vinaigre de Jerez
- poivre


* Couper le lapin en quatre morceaux.
* Dans un faitout, mettre 2 litres d'eau. Ajouter les cubes de bouillon et le lapin. Cuire 40 minutes. Laisser refroidir.
* Faire revenir à doux l'oignon finement haché dans un peu d'huile d'olive. Réserver;
* Emietter la chair du lapin dans un saladier.
* Ajouter l'oignon cuit, les câpres, le reste d'huile d'olive, le vinaigre et le poivre. Bien mélanger.
* Mettre l'appareil dans une terrine revêtue de film alimentaire, bien tasser, et laisser une nuit au frigo.
* Démouler au moment de servir.


jeudi 3 mars 2011

Comment nourrir son esprit...

Non, je n'achète pas que des livres de cuisine. La preuve. Vous connaissez Michèle Barrière ? C'est l'auteure de : 
- Meurtres à la pomme d'or
- Meurtres au Potager du Roy
- Natures mortes au Vatican
- Souper mortel aux étuves
et le petit dernier (dans la collection de poche) : "Les soupers assassins du Régent", dont il est question ici. Michèle Barrière écrit des "romans noirs et gastronomiques". Tout pour me plaire. Depuis le premier livre lu, j'attends avec impatience chaque nouvelle parution. Et la surprise, c'est qu'à chaque fois, en fin de livre il y a des ........ recettes !!! Oui, mais d'époque, avec le nom du cuisinier qui les a concoctées.  Cette fois, je n'ai pas encore lu le livre que j'ai voulu en tester quelques unes. J'ouvre le bal avec  le poulet à la mauresque d'Antonio Latini.

Ingrédients :
- 1 poulet coupé en morceaux (ou 6 cuisses pour moi)
- 1 tranche épaisse de jambon cru
- 1 bouillon cube de volaille
- 25 cl d'eau
- 1 cc de cannelle
- 1 cc de coriandre en poudre
- 1 pointe de clou de girofle en poudre
- 1 jus de citron
- 50 g de pistaches
- 50 g d'amandes
- 2 tranches de pain
- 10 cl d'huile d'olive
- poivre (piment d'Espelette pour moi)


* Dans une cocotte, faire dorer les morceaux de poulet dans l'huile d'olive, et le jambon coupé en petits morceaux.
* Ajouter les épices et verser sur le tout le bouillon de cube délayé dans l'eau.
* Cuire à feu doux 35 minutes.
* Pendant ce temps faire griller le pain et le mixer avec les pistaches, les amandes et le jus de citron.
* Ajouter cet appareil au poulet et laisser cuire encore 10 minutes.

J'ai accompagné le plat de haricots verts.

mercredi 2 mars 2011

Petites seiches au chorizo

J'avais une moitié de chorizo à finir qui attendait gentiment au frigo, et une envie de seiches. Je les ai donc associés et accompagnés d'une petite fougasse à la tapenade pour changer du riz.

Ingrédients :
- 1 kg de petites seiches
- 1/2 chorizo doux
- 1 petite boîte de pulpe de tomate
- piment d'Espelette
- 1 échalote
- 1 cs d'huile d'olive


* Couper en deux les petites seiches.
* Dans un faitout avec de l'huile d'olive faire revenir l'échalote finement ciselée. Réserver.
* Mettre le chorizo coupé en petits morceaux à dégraisser. Réserver sur du papier absorbant.
* Faire rendre leur eau aux seiches avant d'ajouter l'échalote et le chorizo, ainsi que la tomate. Assaisonner et mijoter 1/2 heure.